Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

4.h- Mode - Page 4

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Kering ou l’art de faire repartir les achats de luxe en France

    Publié le 15 mai 2020 à 21:09 par Ivan Letessier

     

    Le propriétaire de Gucci mise sur la clientèle locale pour compenser la perte des touristes internationaux.

    Artère symbole des achats de luxe à Paris, l’avenue Montaigne est vite sortie de sa torpeur. La plupart des boutiques ont rouvert dès le 11 mai, défiant l’absence des touristes. «La clientèle touristique internationale, avec laquelle nos boutiques parisiennes réalisent environ la moitié de leur chiffre d’affaires, a disparu pour au moins un an, mais nous sommes attachés à maintenir toutes nos équipes en place pour préserver l’emploi», assure François-Henri Pinault, le PDG de Kering (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga...).

    Après deux mois de confinement à Londres, le patron a pris le premier Eurostar lundi matin. Masque griffé Bottega Veneta sur le nez (un modèle en tissu organique lavable 100 fois, fabriqué dans les ateliers de la maison italienne à Vicenza), il a fait la tournée des boutiques parisiennes plusieurs fois dans la semaine.

    Habitué, depuis dix ans, à surfer sur les vagues de forte croissance, portées par l’essor du marché de la clientèle chinoise, Kering a profité du confinement pour adapter son modèle et préparer la reprise. Dans toutes les boutiques du groupe, la règle est la même: les clients sont invités à s’enduire les mains de gel hydroalcoolique dès l’entrée, et des flacons sont disséminés partout à l’intérieur. Ceux qui arrivent sans protection se voient offrir un masque chirurgical. Le nombre de clients est limité: il n’y en a pas plus que de vendeur. De quoi assurer un service personnalisé...

     

    Lire la suite

     

     

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Versace lance le #VeryVersace Challenge.

    Publié par le Journal du Luxe - Le 14 Avril 2020

    La maison de couture italienne voit le mois de mai sous le signe du V.

    V, comme Versace.

    Et un challenge de plus ! Après Stella McCartney, Jimmy Choo, Alexander McQueen ou encore Hermès avec son silk challenge, c’est au tour de Versace de lancer un défi participatif à sa communauté Instagram. Initié le week-end dernier, le principe du Very Versace Challenge est particulièrement simple puisqu’il s’agit de mettre à l’honneur la lettre V.

    « Emblème de vitalité, de fierté et de personnalité, le V a de tout temps façonné l’identité de Versace. Qu’il s’intègre à des campagnes iconiques, qu’il soit mis en avant dans des imprimés forts ou qu’il figure au coeur de nos flamboyants accessoires, le V est le symbole au coeur de notre marque ».

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #Luxuryblog: Luxe : une baisse attendue de -20 à -35% en 2020.

    Publié par Le Journal du Luxe- Le 11 Mai 2020

    Retail en stand by, fermeture des sites de production, gel du flux touristique… Après un début d’année plus complexe que jamais, la crise sanitaire devrait continuer à peser lourd sur l’économie mondiale du luxe à en croire la dernière étude du cabinet Bain & Company en partenariat avec la fondation Altagamma.

    Une chute accélérée des biens de consommation de luxe.

    C’est un chiffre sans précédent. À l’issue de l’année 2020, le marché du luxe pourrait se contracter à hauteur de -20 à -35% par rapport à l’année dernière. Après un déclin de -25% au premier trimestre selon Bain & Company, une accélération pourrait ainsi se faire ressentir sur la période d’avril à juin.

    Sur les premiers mois de l’année, le rapport témoigne d’un impact sur l’ensemble des biens de consommation du Luxe. Si les accessoires est la catégorie de produits ayant le mieux résisté, le secteur de l’horlogerie a été le plus lourdement impacté, en raison – notamment – de sa faible présence sur les canaux de distribution online, poussant certains acteurs tels que Patek Philippe à adopter des mesures adéquates.

     

    LIre la suite

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Dior lance son jeu des 8 erreurs.

    Publié par Le journal du Luxe, le 7 mai 2020

     

    Il y a quelques jours, la maison de couture dévoilait Remember Dior, un Memory inédit à imprimer. Place désormais au jeu des 8 erreurs.

    Le jeu au coeur de l’ADN Dior

    Entre deux documentaires – celui de la grande rétrospective « Christian Dior, couturier du rêve » et celui mettant à l’honneur la conception de la collection Automne-Hiver 1949 -, la griffe parisienne profite du confinement pour miser sur les grands classiques du divertissement.

    Cette semaine, la maison de luxe dévoile ainsi un jeu visant à discerner une poignée de différences entre deux images quasiment identiques et réparties en quatre manches successives. Une petite « gymnastique de l’esprit » dont était particulièrement friand Christian Dior, à en croire la note d’intention diffusée par la marque.

     

    Lire la suite

  • #Promsieconsulting #LuxuryLab Canada Goose passe aux fourrures recyclées

    Paul Kaplan traduit par Jennifer Braun publié le 24 avril 2020 par fashion network

    Le fabricant de parkas de luxe Canada Goose Holdings se tourne vers un avenir plus écologique. L'entreprise basée à Toronto a dévoilé mercredi, à l'occasion du Jour de la Terre, sa stratégie écoresponsable. Objectif : atteindre la neutralité carbone d'ici 2025, et généraliser l'emploi de fourrures recyclées.

    "Peu importe toutes les initiatives que nous avons menées au cours des 60 dernières années, nous devons faire encore plus d'efforts — la planète n'attend pas. Les engagements ambitieux que nous avons pris dans notre premier compte-rendu sur le développement durable ont pour objectif de transformer notre vision commerciale et de construire un avenir meilleur."

    Lire la suite