Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

4.h- Mode - Page 3

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Coronavirus. Les formations du Luxe face à la crise @supdeluxe

    Le parisien étudiant - publié le 28 Avril 2020

    Le directeur de Sup de Luxe nous explique comment ses formations se maintiennent à distance, ainsi que les conséquences sur le secteur du luxe.

    Le secteur du luxe est fortement impacté par la crise mondiale liée au Covid-19. Repenser les techniques de communication, s’adapter aux nouveaux consommateurs et préparer les étudiants à répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus exigeante, voici les défis du luxe expliqués par Thibaut de la Rivière, Directeur de Sup de Luxe.

    Le passage en e-learning dans une école spécialisée dans le luxe a t‘il été plus difficile ?

    Nous avions anticipé ce changement et sommes passés du présentiel au distanciel sur l’ensemble de nos programmes immédiatement après la fermeture de nos écoles décidée par le Gouvernement. La situation de pandémie nécessitait une forte réactivité afin de rassurer et d'encadrer nos étudiants.
    Nous avions l’avantage d’avoir l’expérience de l'enseignement distanciel car nous proposons depuis déjà plusieurs années un MBA Online, dispensé avec succès à travers le monde.

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Le storytelling de luxe en 2020 et au-delà. @stephanegallieni

    Publié par journal du luxe , le 05 Mai 2020

    À la veille de son webinar inédit dédié au sujet, Stéphane Gallieni, Directeur associé de Balistikart et Professeur à la Paris School of Luxury, Expert en stratégie créative pour les marques de luxe, revient sur les grandes tendances de storytelling des marques de luxe.

    La créatrice de mode, Marine Serre, prix LVMH 2017, en avance sur son temps avec un storytelling d’anticipation calqué sur ses convictions en matière d’environnement « l’apocalypse est déjà-là… » déclare-t-elle.

    Les grandes maisons de luxe fascinent par leur longévité, leur intemporalité, voire leur immortalité. Certaines sont nées avec les grands rois de France, par exemple le cognac LOUIS XIII de la Maison Rémy Martin fondée en 1724 ou encore la grande dame de la parfumerie française, Guerlain, qui célébrait ses 190 ans en 2018. Ces marques prestigieuses ont traversé les siècles, survécu aux révolutions industrielles, aux guerres sanguinaires et à la mondialisation. Mais survivront-elles au monde de demain, celui de l’après Covid-19 ?

    Il était une fois, le luxe…

    Si les grandes maisons et les marques prestigieuses ont de l’appétence pour raconter des histoires, c’est parce qu’elle ne vendent pas tant des produits, sinon un rêve, celui du luxe : savoir-faire unique, produits iconiques, égéries sublimes, flaconnage précieux, spectacles démesurés, etc. La liste des stratagèmes de cette industrie pour séduire ses différents publics est longue et correspond à un « cahier des charges » très précis qui permet de distinguer les marques revendiquées du secteur de celles qui ne le sont pas, une frontière symbolique et technique sur laquelle jouent habilement certaines enseignes « premium »

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Loewe célèbre l’artisanat sur Instagram.

    Publié par Journal du luxe - 29 Avril 2020

    Durant ce confinement, Loewe a choisi la plateforme de partage Instagram pour continuer à célébrer les savoir-faire.

    ‘Loewe En Casa’, l’art signé Loewe

    L’art, l’artisanat et l’innovation sont autant de thèmes chers à Loewe que la maison s’applique à promouvoir dans un nouveau projet. Baptisé ‘Loewe En Casa’, celui-ci propose des ateliers, événements et conférences en direct mettant en lumière un collectif d’anciens participants du Loewe Craft Prize.

    LIre la suite

     

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Ouverture reportée pour La Samaritaine.

    Publié par Journal du Luxe , le 5 Mai 2020

    Après 15 ans de travaux et un investissement de 750 millions d’euros, le grand magasin La Samaritaine n’a pas pu célébrer sa réouverture au mois d’avril en raison de l’arrêt des chantiers faisant suite à la crise sanitaire actuelle.

    LVMH fait attendre sa Samaritaine 2.0

    Il faudra encore patienter un peu pour découvrir le nouveau visage de l’incontournable grand magasin parisien. « Nous en étions à un mois et demi de la fin du chantier. Nous reprenons depuis quelques jours le travail. Les entreprises doivent se remobiliser. Et nous devons nous adapter désormais à l’exigence des gestes barrières et des nouveaux équipements de sécurité qui s’imposent », a expliqué l’un des responsables de LVMH au quotidien Le Parisien, dont le groupe est également propriétaire. 

    Si les travaux reprennent, LVMH, qui espère désormais une ouverture d’ici l’été, n’avance cependant aucune date d’inauguration. Du reste, la pandémie en cours oblige également le groupe à adapter l’aménagement de l’établissement afin de le mettre en conformité avec les règles de distanciation sociale, notamment en agrandissant ses allées.

    Lire la suite

     

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: quand la mode se mobilise pour lutter contre l'épidémie de #COVID-19

    Publié par Augustin Bougro ,Vogue le 6 Mai 2020

    Pour faire face au problème sanitaire qui touche de nombreux pays dans le monde, les marques de mode s'engagent. Focus sur les projets annoncés par les grands noms de l'Industrie du textile pour lutter contre le virus Covid-19.

    Alors que le monde est touché par le Covid-19 depuis plusieurs mois, l'Industrie de la mode décide de s'engager pour lutter contre l'épidémie. Zoom sur les projets mis en place par le monde de la mode pour ralentir la propagation du virus.

    Valentino

    Jeudi 30 avril, la maison Valentino dévoile son projet #ValentinoEmpathy à l'initiative de son directeur artistique Pierpaolo Piccioli. Son concept : transformer la campagne automne-hiver 2020-2021 de la marque en un projet de charité visant à soutenant l'hôpital romain Spallanzani via un don de 1 million d'euros. Des fonds qui seront rassemblés grâce aux protagonistes de cette campagne qui ont tous acceptés d'offrir leurs cachets en la faveur du projet. Soit un panel d'artistes, de mannequins et d'amis de la maison de renommée mondiale qui comprend entre autres Adut Akech, Anwar Hadid, Christy Turlington, Gwyneth Paltrow, James Turlington, Laetitia Casta, Laura Dern, Leon Dame, Naomi Campbell, Rossy de Palma ou encore Vittoria Ceretti. La campagne publicitaire sera tournée à l'endroit où les artistes vivent ce moment difficile et se présentera sous une forme de collection de portraits réalisés par une personne de leur entourage qui sera ensuite créditée. 

    Hermès

    La maison française s'engage à faire un don de 20 millions d'euros pour l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris. Une généreuse donation qui s'ajoute aux précédentes actions solidaires menées par Hermès. En effet, son site Parfum du Vaudreuil faisait don de plus de 30 tonnes de solution hydroalcoolique, tandis que différentes entités de l'entreprise faisaient don de 31 000 masques. Une action qui sera complétée par un soutien aux services de santé apporté localement par ses filiales dans le monde.

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Le luxe redémarre sa production, dans un écosystème fragilisé par la pandémie

    Publié par 19 Mai 2020 - Sud Ouest

     

    Avec la reprise de la consommation et la réouverture progressive des boutiques, le secteur du luxe redémarre progressivement son activité

    Après des semaines d’arrêt forcé, la filière luxe redémarre peu à peu sa production en Italie et en France, dans un écosystème fortement fragilisé par la pandémie de Covid-19, et avec nombre de sous-traitants en difficulté. Des petits ateliers aux grandes maisons de mode et parfum, le secteur a fourni depuis mars des tonnes de masques et de gel hydroalcoolique pour aider à endiguer l’épidémie, un "effort de guerre" qui a aussi permis de maintenir en activité une petite partie des salariés.

    Le récent déconfinement en Chine – marché-clé représentant 35% des achats de luxe dans le monde en valeur – puis en Europe, et une reprise de la consommation avec la réouverture progressive des boutiques, a permis aux grands groupes de relancer peu à peu leur outil de production. "Nous avons redémarré graduellement fin avril. Mais pour l’instant, il n’est pas possible de faire des prévisions" sur la date d’un retour à la normale, résume Micaela Le Divelec Lemmi, directrice générale de la maison Salvatore Ferragamo. À la fois parce que sur les sites de production, il faut respecter des dispositions particulières avec la distanciation sociale, et parce qu’une bonne partie de notre réseau de magasins est encore fermé", souligne-t-elle.

     

    Lire la suite