Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

4.h- Mode - Page 2

  • #Consolab#LuxuryLab: Comment la mode de luxe agit-elle en faveur du développement durable ?

    L'Industrie la plus polluante au monde, chaque année la mode est responsable d’environ 20% des eaux usées et 10% des émissions mondiales de gaz à effet de serre selon l’ONU. Le 22 avril dernier a eu lieu la Journée Mondiale de la Terre, une occasion de plus pour les marques d’effectuer une transition en faveur du développement durable

    Aujourd’hui, il existe de nombreuses façons de préserver notre planète tout en répondant à nos besoins sans compromettre ceux des générations futures. Chacun à son échelle peut contribuer à limiter son impact environnemental, c’est pourquoi les marques de luxe sont de plus en plus à se mobiliser pour une mode durable.Une sélection de matières renouvelables

    Coton, lin, chanvre, laine… Ces fibres naturelles sont dites renouvelables, car elles peuvent être produites en quantité illimitée. Ces matières de plus en plus privilégiées par les marques sont beaucoup moins polluantes que les matières synthétiques, notamment grâce à l’agriculture biologique.

    La marque espagnole Loewe utilise du coton biologique issue de cette dernière pour sa collection Homme Eye/LOEWE/Nature. À titre d’exemple, un t-shirt en coton classique requiert environ 2500 litres d’eau pour sa production alors que le coton bio nécessite au minimum 50% d’eau en moins, il y a donc une réelle économie en eau et en énergie. Moiré a fait appel à du denim biologique pour sa collection exclusive pour LuisaViaRoma, la culture et la teinture du coton étant faits de manière totalement naturelle sans produits chimiques. Intemporel, le denim a l’avantage de s’embellir et d’acquérir du caractère avec le temps, ce qui lui confère son côté durable

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: La crise sanitaire conduit le système de la mode à se réinventer. Premier épisode : ce qu'en pensent les PDG de Chanel, Vuitton, Patou et Saint Laurent.

    Publié le 2 Mai 2020 par Sylvia JORIF du magazine Le point

    C'est peut-être un détail pour vous, mais pour la mode ça veut dire beaucoup : dans cette étrange atmosphère en suspens, la maison Saint Laurent a subitement excité les débats le 27 avril 2020 avec cette annonce : « Conscient de la conjoncture actuelle et des changements radicaux qu'elle induit, Saint Laurent prend la décision de repenser son approche au temps et d'instaurer son propre calendrier. Aujourd'hui plus que jamais, la marque contrôlera sa périodicité et légitimera la valeur du temps, à son rythme, tout en privilégiant le rapport aux personnes et à leur quotidien. De ce fait, Saint Laurent ne présentera pas ses collections dans le cadre des calendriers officiels de l'année 2020. Saint Laurent décidera de son agenda et ses lancements suivront un plan optimisé et guidé par les besoins de la créativité. »

     
  • #Promiseconsulting #Luxurylab Reprise économique : l’Europe et les Etats-Unis vont-ils suivre l’exemple de la Chine ?

    Herve Dewintre | dimanche 19 avril 2020

    L’annonce du chiffre d’affaires enregistré par la boutique Hermès à Guangdong – 2,7 millions de dollars en une journée – le jour d’ouverture après le confinement, a ravivé l’espoir en Europe et aux États-Unis. Chacun y a vu le signe d'une reprise éclatante selon une courbe en V bien connue des économistes : l'activité s'arrête puis reprend en quelques semaines son niveau normal, d'avant la crise.

    Ce que vit la Chine est-il transposable ailleurs ? Le PIB va t’il rebondir au niveau où il était auparavant ? Premier constat, la reprise en Chine est réelle, tous les signaux sont encourageants. « Cela ressemble à une reprise assez forte, d'après les données que nous avons » a déclaré Robin Brooks, ancien de Goldman Sachs, désormais Chief Economist à l’Institute of International Finance (IIF). Cette association mondiale de grandes banques et d'institutions financières mondiales, basée à Washington, a été créée en 1983. En 2011, elle a notamment été chargée de négocier la réduction de la valeur des créances de la Grèce.

    [LIRE LA SUITE]

  • #Promiseconsulting #Luxurylab:Joaillerie écologique : Courbet lève 8 millions d’euros.

    Publié par Le journal du luxe - Le 27 Mai 2020

     

     
     

    La jeune maison spécialisée dans les créations joaillières à partir d’or recyclé et de diamants de laboratoire vient de réaliser une levée de fonds en vue d’accélérer son développement et de soutenir ses objectifs environnementaux.

    Du Salon du Luxe Paris à business partners.

    Souvenez-vous. En juillet 2019, Manuel Mallen – Président et co-fondateur de Courbet aux côtés de Marie-Ann Wachtmeister – foulait la scène du Salon du Luxe Paris pour présenter les engagements écologiques de sa marque, fraichement implantée sur la place Vendôme. Dans le cadre de cet événement-clé de l’écosystème Luxe – qui se tiendra cette année dans un format 100% online -, ce dernier côtoyait Yuan Zou. À la tête du développement Europe de Hylink, la plus grande agence de communication digitale indépendante de Chine, celle-ci présentait alors les dessous de l’influence chinoise et ses spécificités comme « nouveau terrain de jeu ».

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Le designer québécois de Tessa Virtue crée des masques de luxe

    Publié le 04 Mai 2020 par Insolite

    Le designer Mathieu Caron s'est inspiré de ses propres costumes de patinage artistique pour lancer une édition limitée de masques de protection qui coûtent de 150 à 300 dollars chacun. La totalité des profits provenant des ventes de masques seront versés à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Même pendant la pandémie, un peu de chic ne peut vous nuire: le designer québécois Mathieu Caron a lancé une édition limitée de masques de protection haut de gamme inspirés des costumes de patinage artistique dont il est l’auteur.

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #LuxuryLab : Saint Laurent délaisse les podiums parisiens à la surprise générale

    Fashion Network publié par  Clémentine Martin - 27Avril 2020

    Lundi matin, la maison Saint Laurent a créé la surprise en annonçant son intention d’annuler sa participation à la Fashion Week parisienne de septembre. Alors que la crise liée à la pandémie de coronavirus bouleverse le calendrier des événements de mode, la marque entend suivre son propre agenda jusqu’à fin 2020 au moins.

    "Au vu des circonstances actuelles et des changements radicaux qui en découlent, Saint Laurent a décidé de reprendre le contrôle de son calendrier et de se réapproprier son agenda", justifie la maison dans un communiqué pour le moins inattendu.

    Saint Laurent a pris cette décision un mois après l’annonce de l’annulation de la saison homme à Paris par la Fédération de la haute couture et de la mode (FHCM). L’événement aurait dû avoir lieu en juin, mais l’épidémie de coronavirus en a décidé autrement. Par ailleurs, la prochaine Fashion Week de fin septembre sera mixte, selon les déclarations de la FHCM.

    Lire la suite