Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

4.d- Digital - Page 3

  • #Panelontheweb #Promiseconsulting | Mais qui était John Wanamaker ?

    "LA MOITIE DE L'ARGENT QUE JE DEPENSE EN PUBLICITE L'EST EN PURE PERTE, MAIS JE NE SAIS PAS LAQUELLE." [1]

     

    [1]- Cette phrase célèbre est souvent attribuée à tort au publicitaire Ogilvy. En réalité, elle fut prononcée par John Wanamaker (1838-1920), un célèbre homme d'affaires américain, fondateur de la première chaîne de grands magasins américains Wanamaker à Philadephie au 19ème Siècle. Son intuition fut confirmée bien des années plus tard par A. Morgenztern, directeur chez Publicis Conseil dans les années 1970, qui démontra que les publicités pleine page dans les quotidiens ne généraient q'un taux de mémorisation (Béta) de 50%.  

     

    Comme beaucoup de nos clients, vous partagez la frustration de John Wanamaker.

     

    Promise Consulting | Panel On The Web a mis au point une approche simple, scientifique, éprouvée et adaptée à tous les secteurs pour répondre à deux questions clés : 

     

    1- Quelle allocation optimale entre offline et online, grands médias et autres médias publicitaires ? 

    2- Quelle contribution de chaque média (et de leur interaction) à ma marque, et au développement de mes ventes ?

     

    Vous disposez ainsi d'une règle de décision pour une répartition efficiente de vos investissements publicitaires.

     

    Vous ne savez pas quelle moitié de vos investissements média est effectuée en pure perte, nous avons déjà la réponse !

     

    CONTACTER NOUS :

    Valérie Jourdan +33 6 62 66 09 27 | + 33 1 78 09 03 65

    valerie.jourdan@promiseconsultinginc.com

  • #Promiseconsulting #Panel On The Web | Annonceurs, découvrez les coulisses de notre nouveau #site # panelistes

    Promise Consulting| Panel On The Web, pionnier des études en ligne depuis 2000, lance son nouveau site dédié à la gestion de sa communauté en ligne. 

     

     https://panelontheweb.com

     

    20 ans déjà que Panel On The Web, pionnier des études en ligne, a été créé.  Nous sommes fiers et heureux de vous annoncer le lancement de notre nouveau site panéliste dédié à notre communauté forte de plus de 150,000 panélistes en France (et de plusieurs millions dans le Monde). Plus ergonomique, plus simple, plus convivial,ce site est destiné à accompagner notre croissance.

     

    1ER ENGAGEMENT :  nous nous inscrivons dans le strict respect des centres d'intérêt de nos répondants, pour leur proposer des études qui les concernent. C'est le gage de taux de réponses élevés et d'une participation assidue.

    panel paneliste marketing etude online remuneration

    2EME ENGAGEMENT : à l'heure du digital mobile, nous sommes la seule plateforme d'études en ligne 100% Mobile et Auto-adaptative : chaque répondant est ainsi libre de répondre sur le support de son choix, PC, portable, tablette, Windows, Mac ou Android. Mieux encore, le design du questionnaire s'adapte automatiquement au média, pour une expérience de questionnaires en ligne 100% immersive. Depuis 2019, nous sommes également 100% compatible WeChat.

    panel paneliste marketing etude online remuneration

    3EME ENGAGEMENT : adhérent depuis 2000 à la charte Syntec et Esomar, nous sommes 100% RGDP. Nous garantissons à nos répondants un anonymat complet, le respect des données qui nous sont confiées, et la transparence sur l'utilisation de la data, qui n'est jamais utilisée à d'autres fins que l'étude marketing.

    panel paneliste marketing etude online remuneration

    En savoir plus : valerie.jourdan@promiseconsultinginc.com | +33 6 09 31 65 19

    Lire la suite

  • [#PromiseConsulting] [#luxurylab] Despite Trade War, Ralph Lauren Gains Momentum in China

    Via Jingdaily, Avery Booker, September 13, 2019

    With only an eight-year official presence in mainland China — opening its first stores there in 2011 — Ralph Lauren is both a relative newcomer and a well-established brand among Chinese consumers. Having developed strong name recognition initially via trips to Hong Kong taken by mainland businesspeople and tourists in the 1980s and ‘90s, for the past two decades the brand has been hit hard by the counterfeit trade, with the Chinese market flooded with fake Polo shirts and knockoff brands.

    But a stronger on-the-ground presence, centered around its hundreds of stockists throughout Greater China along with its Ralph’s Coffee location in Hong Kong, and massive investment in digital marketing and e-commerce is showing signs of paying off. This week, it was reported that Asia remains the fastest-growing division for Ralph Lauren, with China accounting for the majority of the region’s growth.

    [Read more] 

    #RalphLauren #luxury #china #business #fashion #HauteCouture #brand #MarketingTrends 

  • [#PromiseConsulting] [#luxurylab] Le congrès Digital Luxe Meeting revient à Paris

    Par Marine Schneider, via DigiLuxury le 8 Septembre 2019 

    A l’occasion de la 8e édition du Meeting Luxe Digital à Paris le 8 octobre 2019, nous avons eu la chance d’interviewer Franck Prime, en charge de l’organisation de ce salon. Existant depuis 8 ans maintenant, ce congrès a fait ses lettres de noblesse à Miami, Dubaï, Genève et Paris. 

    Tout d’abord, qu’est-ce que le Meeting Luxe Digital ?

    Ce prestigieux événement l’est avant tout par ses participants ; des VIPs qui sont naturellement invités tels que les dirigeants de Maisons, marchands, journalistes et directeurs digitaux mais aussi 60 intervenants experts mondiaux sur scène. Les prestataires et consultants peuvent participer à événement en achetant leur billet. L’invitation se faisant par invitation ou cooptation, vous êtes sûr(e) d’y trouver le gratin du Luxe et du Digital en somme.

    [Lire plus] 

    #business #luxury #new #meeting #digital #paris #fashionweek #fashion #luxe 

  • [#PromiseConsulting] [#luxurylab] Chine : quand le luxe fait sa "révolution culturelle"

    Via Ludovic Aymen de Lageard, article paru dans l'Usine Nouvelle, 15/09/2019

    Comment concilier luxe – avec tout ce que ce mot revêt en termes d'exclusivité, d'expérience client et d'extrême personnalisation – et révolution digitale ? Sans doute nulle part davantage qu'en Chine les marques du secteur sont-elles confrontées à cet épineux, mais aussi passionnant que stratégique, dilemme.

    Le marché chinois, rappelons-le, est l'avenir du luxe. Il a ainsi, selon une récente étude publiée par le Boston Consulting Group (BCG), dépassé les 110 milliards d'euros en 2018 et devrait progresser de 6% par an d'ici à 2025. Date à laquelle il pèsera quelque 162 milliards d'euros, les consommateurs chinois réalisant alors jusqu’à 41% des ventes totales du secteur et contribuant, à eux seuls, à près des trois quarts (74%) de sa croissance mondiale.

    [Lire plus] 

    #LouisVuitton #chine #LVMH #revolution #luxury #fashion #online #modernité 

  • [#PromiseConsulting][#luxurylab] Le nouvel ennemi des marques en Chine

    Si une entreprise souhaite communiquer en Chine pour promouvoir un produit, elle devra obligatoirement passer par le digital, en effet dans un pays où l'on dénombre pas moins de 750 millions d'internautes, les canaux de communication traditionnels sont largement délaissés. Mais dans cette nouvelle ère du digital s'impose forcément des défis à relever. 

    Ainsi, les influenceurs et Key Opinion Leader (KOL) sont devenus des acteurs indispensables par lesquels les marques doivent passer pour réussir une campagne en Chine. Ce type de marketing, coûteux pour les entreprises, est biaisé du fait de l'apparition de faux comptes. Les influenceurs payent un service pour bénéficier de plus de like sur leur post ou d'un plus grand nombre d'abonnés, dans le but d'augmenter leur cachet. Si ce genre de pratiques parviennent à être à peu près encadrées en Occident, ce n'est absolument pas le cas en Chine. 

    Ainsi les marques nationales et internationales en Chine veillent à collaborer avec des influenceurs ne travaillant pas avec des "fermes à cliques", où des travailleurs sont rémunérés au nombre de clics générés. Pour lutter contre cela les marques choisissent de plus en plus de faire appel à des influenceurs digitaux, nous pouvons notamment citer Shudu Gram qui est le premier mannequin numérique au monde. Ces influenceurs garantissent aux marques une bonne image. 

    EN SAVOIR PLUS

    Article de Adina-Laura Achim