Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

4.c- Beauté - Page 3

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Découvrez la nouvelle exposition Gucci online

    Publié par Le journal du luxe - le 20 Mai 2020

     

    La maison de luxe italienne parraine un nouveau projet intitulé « No Space, Just A Place ». Présentée au Daelim Museum de Séoul, ce dernier livre une réflexion sur notre époque et sur les mutations profondes que l’humanité connaît.

    Le luxe se mêle à l’art coréen 

    Inspirée par l’histoire complexe des espaces artistiques indépendants de la capitale sud-coréenne, l’exposition invite à réfléchir à la fois sur la notion d’ « être ensemble » ainsi que sur « les espaces alternatifs comme lieu utopique ».

     
     

    La maison de luxe italienne parraine un nouveau projet intitulé « No Space, Just A Place ». Présentée au Daelim Museum de Séoul, ce dernier livre une réflexion sur notre époque et sur les mutations profondes que l’humanité connaît.

    Le luxe se mêle à l’art coréen 

    Inspirée par l’histoire complexe des espaces artistiques indépendants de la capitale sud-coréenne, l’exposition invite à réfléchir à la fois sur la notion d’ « être ensemble » ainsi que sur « les espaces alternatifs comme lieu utopique ».

    Pour mener à bien ce projet, la curatrice et critique d’art Myriam Ben Salah a ici réuni dix espaces d’art indépendants : Audio Visual Pavilion, Boan1942, D/P, Hapjungjigu, OF, Post Territory Ujeongguk, Space illi, Space One, Tastehouse, White Noise. Afin d’encourager le dialogue et le débat, les artistes Kang Seung Lee, Olivia Erlanger, Martine Syms, Meriem Bennani ou encore Cécile B. Evans y présentent également une sélection d’œuvres inspirées de l’avenir et des mythologies fantastiques.

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Le luxe redémarre sa production, dans un écosystème fragilisé par la pandémie

    Publié par 19 Mai 2020 - Sud Ouest

     

    Avec la reprise de la consommation et la réouverture progressive des boutiques, le secteur du luxe redémarre progressivement son activité

    Après des semaines d’arrêt forcé, la filière luxe redémarre peu à peu sa production en Italie et en France, dans un écosystème fortement fragilisé par la pandémie de Covid-19, et avec nombre de sous-traitants en difficulté. Des petits ateliers aux grandes maisons de mode et parfum, le secteur a fourni depuis mars des tonnes de masques et de gel hydroalcoolique pour aider à endiguer l’épidémie, un "effort de guerre" qui a aussi permis de maintenir en activité une petite partie des salariés.

    Le récent déconfinement en Chine – marché-clé représentant 35% des achats de luxe dans le monde en valeur – puis en Europe, et une reprise de la consommation avec la réouverture progressive des boutiques, a permis aux grands groupes de relancer peu à peu leur outil de production. "Nous avons redémarré graduellement fin avril. Mais pour l’instant, il n’est pas possible de faire des prévisions" sur la date d’un retour à la normale, résume Micaela Le Divelec Lemmi, directrice générale de la maison Salvatore Ferragamo. À la fois parce que sur les sites de production, il faut respecter des dispositions particulières avec la distanciation sociale, et parce qu’une bonne partie de notre réseau de magasins est encore fermé", souligne-t-elle.

     

    Lire la suite

  • #Promiseconsulting #Luxuryblog: Luxe : une baisse attendue de -20 à -35% en 2020.

    Publié par Le Journal du Luxe- Le 11 Mai 2020

    Retail en stand by, fermeture des sites de production, gel du flux touristique… Après un début d’année plus complexe que jamais, la crise sanitaire devrait continuer à peser lourd sur l’économie mondiale du luxe à en croire la dernière étude du cabinet Bain & Company en partenariat avec la fondation Altagamma.

    Une chute accélérée des biens de consommation de luxe.

    C’est un chiffre sans précédent. À l’issue de l’année 2020, le marché du luxe pourrait se contracter à hauteur de -20 à -35% par rapport à l’année dernière. Après un déclin de -25% au premier trimestre selon Bain & Company, une accélération pourrait ainsi se faire ressentir sur la période d’avril à juin.

    Sur les premiers mois de l’année, le rapport témoigne d’un impact sur l’ensemble des biens de consommation du Luxe. Si les accessoires est la catégorie de produits ayant le mieux résisté, le secteur de l’horlogerie a été le plus lourdement impacté, en raison – notamment – de sa faible présence sur les canaux de distribution online, poussant certains acteurs tels que Patek Philippe à adopter des mesures adéquates.

     

    LIre la suite

  • #Promiseconsulting #Luxurylab: Dior lance son jeu des 8 erreurs.

    Publié par Le journal du Luxe, le 7 mai 2020

     

    Il y a quelques jours, la maison de couture dévoilait Remember Dior, un Memory inédit à imprimer. Place désormais au jeu des 8 erreurs.

    Le jeu au coeur de l’ADN Dior

    Entre deux documentaires – celui de la grande rétrospective « Christian Dior, couturier du rêve » et celui mettant à l’honneur la conception de la collection Automne-Hiver 1949 -, la griffe parisienne profite du confinement pour miser sur les grands classiques du divertissement.

    Cette semaine, la maison de luxe dévoile ainsi un jeu visant à discerner une poignée de différences entre deux images quasiment identiques et réparties en quatre manches successives. Une petite « gymnastique de l’esprit » dont était particulièrement friand Christian Dior, à en croire la note d’intention diffusée par la marque.

     

    Lire la suite

  • #Consolab #Promiseconsulting Ces changements de consommation à prévoir après le 11 mai

    Plusieurs entreprises ont sondé les consommateurs pour comprendre leurs changements de comportements d’achats et voir s’ils perdureront après la fin annoncée du confinement tel que nous le connaissons actuellement. Plus de produits locaux, recours au drive, et pouvoir d’achat en berne devraient redessiner une nouvelle consommation dans l’Hexagone.

    La consommation de demain aura-t-elle radicalement changé après le confinement lié à la crise du Covid-19 ? Deux entreprises se sont penchées sur la question et ont sondé, pour le savoir, les consommateurs français. Objectif : analyser les signaux faibles et les nouvelles tendances qui émergent pendant le confinement et voir si ceux-ci sont amenés à perdurer.

    Lire la suite