Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3- Communiqués - Page 5

  • Imprimer

    DERNIER TOUR DES ELECTIONS MUNICIPALES : "DIS-MOI CE QUE TU BOIS, JE TE DIRAI POUR QUI TU VOTES !"

    Paris, le 28 mars 2014

    A 48 heures des résultats des élections municipales, Promise Consulting, société de conseil et recherche en marketing, spécialisée dans la mesure de la valeur de marque, en partenariat avec le Huffington Post, a interrogé les Français sur leur préférence en matière d’alcool en fonction de leur couleur politique… Cette étude (*), menée auprès d’un échantillon de 1 497 Français, révèle notamment de « nouvelles ententes »  !

     "Dans une ambiance électorale d'entre deux tours quelque peu électrique, nous avons choisi de communiquer avec un peu d'humour sur le comportement des Français. A l'heure du Big Data, la recherche d'une corrélation entre les choix politiques et les boissons partisanes prend ici l'allure d'un clin d'œil potache que nous avons choisi d'adresser au public le plus large. Pour autant, ces données sont extraites d'une étude plus complète sur les alcools consommés par les Français en fonction des occasions de consommation. Les affinités politiques ne sont qu'une variable parmi beaucoup d'autres susceptibles d'expliquer une consommation (celle de, la boisson alcoolisée) très dépendante des habitudes, des croyances, de l'éducation, de la culture, de l'éducation, de la région d'habitation, de la profession exercée, des choix de vie et de l'influence sociale.... pour n'en citer que quelques-unes. Un terrain donc où peut s'exercer toutes les qualités de traitement et d'analyse marketing. A l'heure où le Front Républicain semble difficile à s'établir, notre belle région champenoise fournit ici aux électeurs de tous bords une raison de s'unir sinon de se réunir !", déclare Philippe Jourdan, professeur des universités et CEO de Promise Consulting.

    Les sympathisants UMP, PS, FN, et Europe Ecologie les Verts ont au moins un point commun : le champagne !

     Les 5 alcools consommés par le plus grand nombre de Français sur les 12 derniers mois sont :

    Le Champagne – 71%
    - La bière – 62%
    - Le vin rouge – 61%
    - Le vin rosé – 56%
    - Le cidre – 55%

    alccols, elections, municipales, françaisL’étude Promise Consulting / Huffington Post démontre que les sympathisants UMP (81%), PS (77%), Front National (64%) et Europe Ecologie les Verts (65%) sont parmi les plus nombreux à consommer du champagne ! Il est également à noter qu’au Front de Gauche, le vin rouge est davantage apprécié : en effet, 82% des sympathisants du parti piloté par Jean-Luc Mélenchon en ont consommé l’année dernière (soit 20% de plus que la moyenne des Français).

    Enfin, les adeptes de l’UDI semblent avoir plus de difficultés à choisir !  Champagne, bière, vins, cidre, rhum, whisky…. Les sympathisants déclarent consommer plus régulièrement que la moyenne des Français, l’ensemble des grandes familles d’alcool ! Plus indécis au niveau du choix des boissons qu'ils consomment... les partisans de l'UDI le seront-ils Dimanche quant aux choix des listes qu'ils soutiendront ?

    Quels que soient les résultats, il ne fait aucun doute que dimanche soir le champagne coulera à flot !

    Les sympathisants PS se verraient bien poursuivre la nuit à boire de la bière… alors que les sympathisants FN, optent pour la vodka !

    alccol, français, municpales, electionsPromise Consulting a également interrogé les Français sur leurs alcools idéaux pour une soirée passée dans un bar ou en boîte de nuit. Pour 63% d’entre eux, il s’agirait tout simplement du cocktail ! Un souhait également partagé par les sympathisants du Front de Gauche (73%), de l’UDI (66%) et de l’UMP (61%). Les partisans d’Europe Ecologie les Verts rêvent quand-à eux d’une fête arrosée de whisky ! Ils sont 26% de plus que la moyenne nationale à préférer un bon bourbon pour leurs soirées festives. Au Parti Socialiste, on reste simple, avec une soirée idéale passée à consommer de la bière : 56% des sympathisants. Quant au Front National, c’est avec la vodka qui représente l’alcool idéal (69%) dans le cadre d’une soirée festive. Paradoxe : les partisans du parti le plus à droite sont ceux qui plébiscitent la boisson associée au pays de Lénine ! Mais il est vrai qu'entre boire et soutenir, on n'est pas obligé de choisir !

     Méthodologie

    Cette étude a été menée auprès d’un échantillon représentatif national de 1 497 Français âgés de 18 ans et plus entre le 18 et le 21 mars 2014 et échantillonnés depuis l'Access Panel en ligne de Panel On The Web.

     A propos de Promise Consulting

    Promise est un groupe de conseil et d’études marketing réunissant les sociétés Promise Consulting Inc., JPL Consulting et Panel On The Web. Promise intègre des prestations de conseil et d’études à forte valeur ajoutée.  Établi à Paris, New-York et Casablanca, le groupe mène des études et des prestations de conseil dans le monde entier. Il est plus particulièrement reconnu pour son expertise en matière de mesure de la valeur de marque (brand value).  Promise a su développer des méthodes et des modèles innovants récompensés 7 fois en 10 ans par la profession au plan national et international. Il accompagne les plus grandes marques de luxe, de cosmétiques et de distribution sélective en particulier dans leur développement sur le marché national et les marchés étrangers. La société est également certifiée OPQCM et Social Media.

    Pour en savoir plus

    Site : http://promiseconsultionginc.com

    Blog : http://whatsnewinmarketing.blogspirit.com

    Facebook : http://facebook.com/promiseinc

    Twitter : @pjourdan1967

    Relations Presse - Agence Wellcom

    Gaëlle Legris – Julie Fontaine - Sonia El Ouardi

    gl@wellcom.fr – jf@wellcom.fr - se@wellcom.fr

    Tel : 01 46 34 60 60

  • Imprimer

    MAKEUP IN SEOUL: A WHOLE INDUSTRY MOBILISES TO INSURE SUCCESS

     

    Seoul, Makeup, Cosmetics, Trade, Show, Fair

     

    Pr Philippe JOURDAN / PROMISE CONSULTING, Keynote Speaker of the Trade Fair Makeup in Seoul, 13-14th March 2014.

    Makeup In Seoul, Seoul, Makeup, CosmeticsThis is probably the most striking fact of this first edition of MakeUp in Seoul, “its mobilisation”! Each passing day brings evidence of a significant mobilisation from foreign exhibitors and even more so, of the Korean cosmetics industry, not to mention of course,visitors.
     
    A mobilisation that far exceeds the mobilisation, yet already strong, that fuelled in their time MakeUp in Paris and MakeUp in New-York. At a similar date, MakeUp in Seoul proves that the challenge ofmaking this event THE big gathering in the Asian make-up industry,will not only be a success,but will also result in a genuine consensus. The press conference organised in December13 in Seoul onthe very venue of the future event mobilized many journalists. And the articles published this monthshow that this mobilization isgaining momentum. Check by yourself...
     
    seoul> "MakeUp in Seoul, The very first global BtoB beauty exhibition will kick off on March, 13th & 14th at the Conrad Seoul Hotel in South Korea."... 
    > "The exhibition will be attended by more than 32 cosmetic companies specialized in make-up, manufacturing, packaging, Full-service, contract manufacturing, for the satisfaction of marketing, merchandising and R&D’s team coming from brands to distribution. 
    > "International Make-up manufacturers will be gathered in South Korea for the first edition of MakeUp in Seoul in 2014, the BtoB make-up trade show." 
    seoul> "After the success of MakeUp in Paris in 2013 gathering 90 exhibiting companies and visited by 2,600 beauty specialists coming from brands and distribution. MakeUp in NewYork with more than 65 exhibitors attracted last year 1,860 visitors. The organizers from the French company Beauteam have decided to duplicate the same concept in Korea with MakeUp in Seoul. Various range of innovations and trends will be showcased”… 
    seoul> "MakeUp in Seoul, have completed its booth booking in 4 months, with 32 different companies attending from 13 to 14 March 2014 at the Conrad Seoul Hotel”… 
    > "MakeUp in Seoul, the BtoB exhibition, will take place on 2014 March 13 to 14 for the first time "...
     
    Two days of make-up animations 
    The sharp increase, in a few weeks' time in the number of pre-registered visitors is also a proof. On 13 and 14 March next, following a concept that has already proven its worth in Paris and New York, MakeUp in Seoul will host, for its first edition, top level European and Korean make-up industry players. Two intense days of work but also of fun with the help of two prestigious make-up schools... 
     
    seoul, soobinSUBIN ACADEMY 
    The SUBIN ACADEMY is a total beauty specialist academy. The academy teaches make-up, beauty & wedding, body & art mask, fashion styling, nail art and hair design. The academy was first opened in 1989, and now has 3 branches located nationwide (Seoul, Busan and Gwangjoo). www.soobin.co.kr 
     
    seoul, heraHERA ACADEMY 
    The HERA ACADEMY is a make-up school, training future professional make-up artists. The academy is organized in collaboration with HERA, a cosmetic brand from Amore Pacific.

     

     

     
     
  • Imprimer

    Les personnalités économiques "idéales" selon les Français : Promise / Panel On The Web et le Huffingtonpost.fr dévoilent leur classement aspirationnel

    COMMUNIQUE DE PRESSE EN DATE DU 30/01/2013

    Personnalités économiques "idéales" selon les Français : le classement de Promise / Panel On The Web en partenariat avec le Huffingtonpost.fr

    Xavier Niel, Francois Lenglet, Free, France2

    Promise Consulting Inc., société de conseil et recherche en marketing, spécialisée dans la mesure de la « brand value » et l’une de ses entités Panel On The Web présentent le nouveau volet de leur baromètre mensuel en partenariat avec le Huffingtonpost.fr et dévoilent leur classement des personnalités économiques idéales* selon les Français (*appréciées pour leur expertise, leur talent, leurs valeurs, univers ou prises de positions dans leurs domaines de compétences, l’économie).

    Cette dimension aspirationnelle est un des 18 indicateurs clés du modèle complet dénommé Monitoring Brand Assets®. Cette méthodologie permet, au-delà d’un diagnostic des forces et des faiblesses d’une marque sur son marché, de construire et de simuler l’impact de plans d’actions marketing raisonnés. Pour cette édition, Promise Consulting Inc. a choisi d’adapter ce modèle à des personnalités du monde économique.

     « Il semblait intéressant de mesurer sur un critère habituellement attribué aux marques la crédibilité et l’aura des personnalités de la sphère entrepreneuriale ou économique sur des sujets économiques. Un premier constat : dans un climat de morosité économique, les Français se révèlent plus impliqués qu’on ne le pense généralement sur les sujets économiques. Un deuxième constat : à l’exception de Xavier Niel, les scores des personnalités issues de la sphère entrepreneuriale ou « autres » économiques, sur un critère il est vrai volontairement sélectif, sont faibles. Enfin, un troisième constat, les Français se raccrochent à des personnalités de l’entreprise qui adoptent une démarche disruptive dans leur proposition de valeur (Xavier Niel) ou à des journalistes qui ont su imposer un style, pertinent et (ou) impertinent... un signal fort que l’on retrouve dans bien d’autres domaines ! », déclare Pr Philippe Jourdan, associé de Promise / Panel On The Web, et par ailleurs auteurs d’un ouvrage sur le Conso’battant : « A nouveaux consommateurs, nouveau marketing » publié aux éditions Dunod.

    Cette étude a été menée auprès d’un échantillon représentatif national de plus de 1000 personnes, âgées de 18 ans et plus entre le 9 et le 12 décembre 2013.

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    LES PERSONNALITES ECONOMIQUES "IDEALES" SELON LES FRANCAIS : XAVIER NIEL PREND LA TETE

    Francois Lenglet, Xavier Niel, Michel Edouard Leclerc, Chrstine Lagarde, Kosciusko-Morizet

     

    (*) Les personnalités sont classées par ordre décroissant de la différence entre la modalité positive (% 7-6) et la modalité négative (%1-2). Ainsi le score de désirabilité de Xavier Niel est de (39%-16%)=23%.

    Top 5 « Chefs d’entreprises »

    Xavier Niel (22%) s’impose comme un expert économique idéal selon les Français, en effectuant une entrée remarquée dans ce classement, dont il occupe la 1ère place, loin devant Michel-Edouard Leclerc, à la tête de l’enseigne éponyme (-6%) et Anne Lauvergeon (-6%) ancienne PDG d’Areva et membre du conseil d’administration d’EADS. Pierre Kosciusko-Morizet (-20%) co-fondateur du site PriceMinister et Louis Gallois (-21%) ex-patron d’EADS clôturent ce classement et arrivent respectivement en 4ème et 5ème position.

    Des entrepreneurs de l’e-commerce bien représentés

    - Avec un score de 22%,Xavier Niel, désigné comme le « Trublions des télécoms »,  incarne la figure de l’entrepreneur innovant et la réussite à la française. Une réussite portée notamment par la création de Free en 1999 devenu en 15 ans l’un des principaux fournisseurs d’accès internet et le quatrième opérateur mobile français (2012). Deux ans et 7,4 millions d’abonnés plus tard, Free Mobile continue de révolutionner le marché des télécoms. Le 3 décembre 2013, Xavier Niel, par un tweet laconique, déclenche un nouveau séisme sur le marché et lance ses offres 4G haut débit sans aucune hausse de prix. Entrepreneur emblématique et surtout très médiatique, Xavier Niel, déjà actionnaire du Groupe Le Monde, fait encore parler de lui à la fin de l’année 2013 lors de l’annonce du début des négociations pour le rachat du journal Le Nouvel Observateur.

    - Co-Fondateur du site de e-commercePriceMinister, mais aussi frère de Nathalie Kosciusko-Morizet, elle-même ex-ministre UMP de l'Écologie et du développement durable, mais aussi candidate à la Mairie de Paris en 2014, Pierre Kosciusko-Morizetou« PKM » fait figure de pionnier du web en France. Fin 2008, il devient une des figures incontournables de l’entrepreneur-investisseur grâce à la création, aux côtés de Stéphane Treppoz (Sarenza) et Tariq Krim (Netvibes.com) notamment, d’un fonds d’investissement pour aider de jeunes start-up françaises à démarrer dans le secteur du Web. En 2010, il vend PriceMinister, une des plus grandes success-story de l’e-commerce français, au groupe japonais Rakuten pour près de 200 millions d’euros.

    A retenir :

    Alors qu’aujourd’hui près de 30% des chefs d’entreprises sont aujourd’hui des femmes, une seule parvient à se hisser dans notre top 5 : Anne Lauvergeon, ancienne PDG d’Areva, membre du conseil d’administration d’EADS et présidente du Trophée des femmes de l’industrie 2013. Le reste du classement est occupée par des chefs d’entreprises bien connus des Français (indice de notoriété élevé) avec Michel-Edouard Leclerc  (-6%) et Louis Gallois (-21%).

    Top 5 « Sphères économiques »

    Le journalisteFrançois Lenglet prend la première place de ce classement de la personnalité de la « sphère économique » idéale selon les Français. Loin derrière, Christine Lagarde, devenue la première femme à devenir Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI) le 5 juillet 2011 (-22%) etl’économiste Jacques Attali (-23%), prennent respectivement la deuxième et troisième place du classement. Jean-Claude Trichet, ancien président de la Banque Centrale Européenne et Pierre Gattaz, nouveau président du MEDEF depuis juillet 2013, clôturent ce classement.

    Une figure du paysage médiatique en tête

    -  Ex-Directeur de la rédaction de BFM-Business et chroniqueur économique sur BFM-TV et RMC, révélé au grand public sur l’émission « Des Paroles et des Actes » durant la campagne présidentielle de 2012, François Lenglet est devenu peu à peu incontournable dans le paysage économique audiovisuel. Dans une actualité agitée par la crise, le « Monsieur Chiffres » de France 2 incarne l’impartialité et la référence pour les Français à la recherche d’un décryptage économique de l’actualité.

    Une femme ex-ministre en deuxième position

    -  Ministre de l’Economie sous Nicolas Sarkozy et actuellement à la tête du FMI, Christine Lagarde, qui figure parmi les femmes les plus puissantes du monde selon le magazine américain Forbes (7ème place), arrive à la deuxième place de ce classement. Une réputation ébranlée durant l’année 2013 par l’affaire Tapie/Crédit Lyonnais qui lui vaut une convocation par la Cour de Justice de la République afin d’être entendue sur son rôle dans la gestion de l’arbitrage  du litige entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais en 2008 ne semble pas avoir ébranlé le crédit que lui accorde les Français : l’expatriation aurait-elle ici du bon ?

    A retenir :

    La majorité des personnalités de ce classement enregistrent des indices aspirationnels négatifs qui reflètent une certaine morosité conjoncturelle. Crise économique, chômage, baisse de la consommation, plan de licenciements sont au cœur de l’actualité et justifient une certaine défiance des Français vis-à-vis des personnalités du monde économique. Cette actualité dense explique notamment la présence de figures comme Jacques Attali (en 3ème position avec -23%), Jean-Claude Trichet (en 4ème position avec -28%) qui interviennent régulièrement sur ces sujets dans les médias ou encore avec une personnalité comme Pierre Gattaz « le patron des patrons », figure incontournable de l’univers entrepreneurial (en cinquième place avec -32%).

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    INDICES DE DESIRABILITE ET DE NOTORIETE : METHODOLOGIE

    L’Indice de désirabilité d’une marque ou d’une personnalité est calculé comme la différence de scores, mesurés à l’aide d’une échelle de Likert en 7 points (et converties sous la forme d’indice), entre les répondants qui jugent la marque ou la personnalité « idéale / proche de leur idéal » et ceux qui jugent la marque « pas du tout idéale / loin de leur idéal ». Ainsi calculé, l’Indice de désirabilité permet, une analyse pertinente et complète puisqu'il prend en compte à la fois l'appréciation la plus haute et la plus faible. En définitive, l’Indice de désirabilité révèle ainsi les comportements et attentes actuels des Français mais également leurs comportements futurs.

    La notoriété assistée correspond au nombre de répondants déclarant connaître la marque à partir d'une liste prédéfinie. Pour chaque marque ou personnalité un pourcentage de répondants est ainsi calculé. Ce pourcentage est ensuite converti en indice, 100, correspondant à la moyenne de notoriété de l'ensemble. Un indice supérieur à 100 traduit donc le fait que la marque ou la personnalité est plus connue que la moyenne. A titre d’exemple, une personnalité dont l’indice est égal à 120 signifie que sa notoriété est supérieure de 20% à la moyenne des personnalités.

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    INFO LECTEURS :

    http://promiseconsultinginc.com/

    https://www.facebook.com/Promiseinc

    http://twitter.com @pjourdan1967

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    A PROPOS DE PROMISE CONSULTING :

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter §  Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA, Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF, etc.

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    Contacts Presse

    VILLAGE RP

    Dimitri Hommel - Viktorovitch | 01 40 22 05 22 | d.hommel@village-rp.com

    Rachel Bornais| 01 40 22 60 95 | r.bornais@village-rp.com

     

  • Imprimer

    Vacances de Noël 2013 : les Français prêts à se sacrifier pour continuer à partir !

    COMMUNIQUE DE PRESSE EASYVOYAGE / PROMISE - PANEL ON THE WEB - 17/12/2013

    Près d’1 Français sur 3 serait prêt à ne pas faire de cadeau de Noël pour pouvoir partir en vacances

    CP_tourisme_4.jpg

     

    Paris, le 17 décembre 2013 – Si 26% des Français envisagent de partir en vacances dans quelques jours, à l’occasion des fêtes de fin d’année, ils privilégieront des séjours courts, chez la famille ou les amis. Economies obligent, 1/4 des Français interrogés ont décidé de ne pas partir en vacances pour pouvoir garnir le pied du sapin, contrairement aux 30% qui se déclarent prêts à ne pas faire de cadeaux pour pouvoir partir. Budget, cadeau idéal, destinations privilégiées, modes d’hébergement,… Easyvoyage et Promise - Panel On The Web dévoilent les résultats de son baromètre des vacances des Français pour les vacances de Noël.

    26% des Français envisagent de partir en vacances pour Noël…

    L’année dernière, à la même période, ils étaient 29% à être partis. Cette année, seuls 16% sont « certains de partir » et pour 10% des Français, c’est encore au stade de projet. Plus de la moitié des Français (59%) ne sont pas partis l’année dernière pour les vacances de Noël et ne partiront pas non plus cette année.

    … en privilégiant des séjours courts, chez la famille

     

    paris,vacances,noël,français

    Cette année, les vacances de Noël seront courtes : 58% des vacanciers vont partir moins d’une semaine, dont 18% pour un weekend ou 3 jours. Peu de vacanciers paieront leur logement, puisqu’ils privilégient l’hébergement chez la famille pour 42% d’entre eux.

    Un budget moyen de 965 € par foyer

    CP_tourisme_2.png

    Le budget moyen de ceux qui seront hébergés gratuitement est de 672 €, contre 1 356 € pour les vacanciers qui paieront leur hébergement. Cette nouvelle vague du baromètre consacre les séjours non-marchand (55%), avec la confirmation de l’essor de la location entre particuliers pour 14% des vacanciers.

    Les adeptes de l’hébergement entre particuliers privilégient Internet

    72% des personnes étant hébergées chez des particuliers ont eu recours à Internet pour réserver. Et pour plus d’1/4, elles ont directement contacté un propriétaire qu’elles connaissaient déjà.

    1 vacancier sur 3 a réduit ses dépenses de Noël pour partir en vacances

    Plus d’un vacancier sur trois (34%) a dû réduire son budget cadeaux pour pouvoir partir durant les vacances de Noël. Plus d’un Français sur quatre n’est pas parti à cause des dépenses liées aux cadeaux de Noël. Enfin près d’1 Français sur 3 serait prêt à ne pas faire de cadeaux de Noël pour pouvoir partir en vacances, un sentiment encore plus prononcé chez les plus jeunes (18-24 ans) contrairement aux 55 ans et plus qui restent plus attachés à la tradition de Noël.

    Wish List 2013 : non à la tablette, mais oui au weekend…

    CP_tourisme_3.png

    Plus d’1 Français sur 3 (36%) a envie d’un week-end ou d’un séjour comme cadeau de Noël, devant un produit High Tech (31%). Sans surprise, les week-end ou séjours font davantage envie aux femmes, alors que les produits High Tech sont plébiscités par les hommes.

    La montagne : destination privilégiée pour les fêtes de fin d’année

    Pour 40% des vacanciers, le principal but de ces congés est de se reposer. Si les destinations sont multiples pour les vacances de Noël et que 8 Français sur 10 partiront en France, 28% des vacanciers vont se rendre à la montagne et ce, principalement, pour skier. Mais 20% de ceux qui vont partir à la montagne ne savent pas encore dans quelle station ils séjourneront : ils réserveront certainement à la dernière minute, pour profiter d’une offre de tarifs attractifs.

    Séjour à l’étranger : plus d’1 vacancier sur 3 réserve un vol sec

    Le vol sec est le premier type de réservation pour l’étranger (35%) devant le séjour tout compris (28%) et le circuit individuel (21%). Et, pour ceux qui ont décidé de séjourner à l’étranger, l’Espagne arrive en première place (23%), loin devant l’Angleterre (10%) et le Maroc (9%).

    Internet : toujours plébiscité pour se renseigner et réserver

    Si Internet est utilisé par plus de 7 vacanciers sur 10 pour se renseigner, les sites des agences de voyages en ligne sont les plus visités pour préparer les voyages (1 vacancier sur 4) et encore plus par les femmes. Les boutiques et/ou agences traditionnelles ainsi que les guides et/ou brochures papiers sont peu utilisés ou fréquentés pour préparer les vacances de Noël. Enfin, 67% des vacanciers achètent leur séjour, leur hébergement ou leur billet de transport sur Internet ce qui en fait le premier lieu d’achat pour les voyages.

    A propos de Promise Consulting Inc.

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

     

    Relations presse - Agence Wellcom

    Sonia El Ouardi – Amélie Fournier – Elise Droze

    E-mail :  se@wellcom.frafo@wellcom.fred@wellcom.fr

    Tél. : 01.46.34.60.60 - Fax : 01.43.26.73.56

     

    Agence VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch

    E-Mail : d.hommel@village-rp.com

    Tel : 01 40 22 05 22

     

  • Imprimer

    MAKEUP IN SEOUL: ONLY 60 DAYS TO GO!

    makeup, seoul, cosmeticsOnly 60 days to go before the very first edition of MakeUp in Seoul opens its doors for two days (on next 13 and 14 March) at the Conrad Seoul Hotel. A first, which will take place in a particularly dynamic economic background for the entire Asian Beauty industry. 

    Within a few years, demand from Asian countries for cosmetics has exploded. So much so that of the 430 billion dollars or so estimated by experts concerning the global cosmetic market, Asia accounts for more than 60 billion, well above the figure recorded for the U.S. and slightly higher than the one recorded for Europe. To note that the skincare and make-up markets are the ones taking the lion's share, with respectively 27% and 20% of the cake.

    And Korea, specifically, is considered one of Asia's most dynamic countries in these two market segments. MakeUp in Seoul is undoubtedly opening its doors in Asia at the right time and the right place. This is the opinion of Mr Enrico Colombo, Sales manager of GI Picco’s: “Sure of the great work of the organizers, we will be there to show our newest”. Same opinion of Mr Lee Kyungsoo, Chairman of Cosmax: “MakeUp in Seoul will provide you with a precious opportunity to get along with the newest trends.  nd the only dream of Cosmax is to become your privileged partner”. This is also the opinion of Steve Kim, Sales & Exports Sales Manager at Pum Tech: “MakeUp in Seoul can be a good chance to see the latest in cosmetic trends and innovations not only in Seoul but also in Asian countries and the show can be a great and new business opportunity for the cosmetic industry in Asia following MakeUp in Paris and MakeUp in NewYork”. 

    Two days of debates in tune with the latest news in the industry

    Of course most of the conferences and round tables at MakeUp in Seoul will be hinged on this Asian and Korean momentum. But many other topics will also be addressed. For example there is a lot of talk these days about the Asian influence on Western beauty (routine, gestures, product concept...), but can we also speak of a Western influence on Asian beauty?

    Korea is a country also known for the development of cosmetic surgery. This is also partly from this country that came the famous BB Cream, a typical example of the merger between make-up and skincare products. But with the development of corrective surgery, more products are being developed. Furthermore, the aging of populations is accelerating the consumption of products helping to preserve one's health. We cannot ignore the development of anti-aging products. How will be their impact in make-up?

    7 conferences – 19 speakers

    March, 13 , 2014

    10:00 am to 11:00 am:

    Ten years of experience in measuring cosmetics brands equity in Europe, America and Asia: Which lessons for make-up brands? With the participation of Mr Philippe Jourdan, Promise Consulting.

    Paris, Seoul, Makeup, CosmeticsPromise Consulting Inc. is an international consulting and market research institute that helps brands to measure and enhance their marketing ROI. The firm has worked for more than 10 years in the luxury and cosmetics markets, for both manufacturers and selective retailers. Their innovative approach - Monitoring Brand Assets - is based on a specific model based on 18 brand indicators grouped into 5 families (awareness, image, differenciation, sales and  buzz). Their approach (composed of a data collection, a market research report and a sofware simulation tool to define actionable marketing plans) has been used to survey more than 250 brand in 30 differents countries. They are well-known specialists of the beauty market (perfume, skincare and makeup) and the top luxury fashion market (shoes, handbags, ready-to-wear, jewellery, watches, etc.). Philippe JOURDAN presents during this conference the lessons that can be removed from 10 years of international studies in the field of cosmetics and especially makeup. 

     
    11:15 am to 12:15 pm:

    Make-up and Skin-Care, an increasingly less marked border. Where are the new developments going to? Two sectors currently have the upper hand, that of skin-care and that of make-up... And more and more these two markets overlap. One being essential to the other to allow for a proper make-up application, the other, getting increasingly closer to face care values of the first one. Round table with the participation of six companies coming from the brands and from the suppliers. With the participation of Mr Damien Dufresne & Mrs Florence Bernardin, moderators. Mr.Mario De Luigi, B.Kolomakeup & skincare; Mrs Lee Eunim, Amore Pacific; Mr. Kwon Ki-hyun, Cosmecca Korea; Mrs Florence Lefeuvre, Groupe Alkos; Mr  John Youn , Kolmar Korea.

    02:15pm to 03:15 pm:

    Parisian make-up style oscillates between identity assertion and fashion spirit. The conference by Mrs Helene Capgras, head of Beauty & luxury trends in Martine Leherpeur Conseil will analyse what is constitutive and influential in the parisian approach to make up, from catwalks to major players and street styles, the key looks, products and trends to understand modern french beauty and where it is headed.

    03:30 pm to 04:30 pm:

    Make-up and applicators, a sophisticated interactivity which can transform Make-up ! Whether for make-up products for the face, lips, eyes, demand continues to grow in terms of packaging innovation and, ever more, in terms of applicators. Is this commitment to innovation always justified? With the participation of Mr Jean-Louis Matthiez, moderator, and Mrs Kim Euh, Hwa Sung Cosmetics; Mr Jerôme de Prémare, Geka Brushes; Mrs Ivonne Kohen, United Brands and Marketing; Mr Gerald Oehlhorn, Oekabeauty; Mr J.K. Hwang, FS Korea.

     

    March, 14 , 2014 10:00 am to 11:00 am:

    Autumn/Winter 2014 Key Runway Make-Up Trends Adapting the season's main runway trends into product implications for the Asian consumers. The team of Beautystreams idendify and decipher the latest Autumn/Winter 2014 runway trends into product implications. Discover which colors, textures, and stylingconcepts are best suited for the Asian market. Beautystreams is the leading online trend source for the beauty and packaging industries. They provide in-depth forecasts and reporting for the world's key global companies. 11:15 am to 12:15 pm:

    How to successfully protect its intellectual property? With the participation of Mr François Klein & Mr Matthieu Bourgeois, Lawyers, KGA Avocats - Paris.  02:15 pm to 03:30 pm:

    Make-up trends in Europe versus AsiaDifferent expectation, different application, and different results for an always more natural and beautiful woman. With the participation of Florence Bernardin

     

     

  • Imprimer

    Enseignes de restauration rapide idéales selon les Français : Promise Consulting et le Huffington.fr dévoilent leur classement aspirationnel

    COMMUNIQUE DE PRESSE DU 16 DECEMBRE 2013

    restaurant, rapide, fast-food, sandwich

    Promise Consulting Inc., société de conseil et recherche en marketing, spécialisée dans la mesure de la « brand value » et l’une de ses entités Panel On The Web présentent un nouveau volet du baromètre mensuel des marques désirables* en partenariat avec le Huffingtonpost.fr (*marques appréciées pour leurs produits ou services mais également leurs valeurs, univers ou prises de positions culturelles).

    Au-delà de l’indice de désirabilité des enseignes de restauration rapide préférées des Français, Promise Consulting Inc. et le Huffingtonpost.fr ont également souhaité mesurer la notoriété de ces marques.

    Cette dimension aspirationnelle des enseignes de restauration rapide est un des 18 indicateurs clés du modèle complet dénommé Monitoring Brand Assets®. Cette méthodologie permet, au-delà d’un diagnostic des forces et des faiblesses d’une marque sur son marché, de construire et de simuler l’impact de plans d’actions marketing raisonnés.

    Cette étude a été menée auprès d’un échantillon représentatif national de plus de 1000 personnes, âgées de 18 ans et plus entre le 9 et le 12 décembre 2013.

    Marques testées : Burger King - Brioche Dorée – Domino’s Pizza - KFC – La Boîte à Pizza - La Croissanterie – La Mie Caline – Mc Donald’s - Mezzo di Pasta – Paul - Pizza Hut - Planet Sushi - Pomme de Pain - Quick – Speed Rabbit – Sushi Shop – Subway.

    « L'indice de désirabilité appliqué aux enseignes de restauration rapide est une gageure. A l'heure où la téléréalité met en avant les talents de la maîtresse de maison et le fait de cuisiner chez soi, à l'heure où la presse met l'accent sur l'équilibre alimentaire et l'importance d'une alimentation saine et responsable, les enseignes de restauration rapide sont fréquentées mais sont-elles désirables ? En réalité, elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. La confortable première place occupée par Paul montre qu'il existe un capital de sympathie indéniable pour les enseignes qui conjuguent le respect des traditions boulangères à la Française et la modernité de boutiques adaptées aux exigences de la vie urbaine actuelle. Un modèle qui trouve aussi sa légitimité à l'exportation. Le burger reste indéniablement une valeur sûre (bien qu'en retrait par rapport aux sandwichs  et à la boulangerie classique), et la marque enseigne joue ici un rôle capital comme l'atteste la prééminence de Mc Donald's sur ces proches concurrents, Quick, KFC et Burger King » analyse Pr. Philippe JOURDAN, associé fondateur de Promise Consulting Inc. / Panel On the Web, consologue, Rédacteur en Chef de la Revue Française du Marketing et auteur de l’ouvrage Dunod : « A nouveaux consommateurs, nouveau marketing : zoom sur le Conso’Battant ».

    Enseignes les plus appréciées des Français : Le Jambon-Beurre plus fort que le Burger ?

    _Restauration_Rapide.jpg

    (*) Les marques sont classées par ordre décroissant de la différence entre la modalité positive (% 7-6) et la modalité négative (%1-2). Ainsi le score de désirabilité de Paul est de (32%-13%)=19%.

    Paul (19%) s’impose comme l’enseigne de restauration rapide idéale des Français loin devant La Brioche Dorée (3%). Créée il y a presque 10 ans, la chaîne de restauration rapide de pâtes fraîches à emporter Mezzo di Pasta (2%) clôture le podium et devance La Mie Caline (1%) et Sushi Shop (0%) qui arrivent respectivement en 4ème et 5ème position du classement.

    Manger vite mais manger bien !

    - Fondé en 1889 et aujourd’hui implanté dans près de 26 pays, Paul (19%), prend la première place de ce baromètre. Sa force ? Avoir su conjuguer art de vivre à la française (recette de pains à l’ancienne) et avantages de la boulangerie de quartier (fournils à la vue des clients) à la puissance d’une multinationale. Tradition, variétés et proximité: autant d’arguments de qualité revendiqués par la maison « Paul ». Un engagement payant et qui a permis à l’enseigne de séduire des Français de plus en plus soucieux de leur alimentation.

    Le Burger reste une valeur sûr

    - Pas question pour autant de dire non à leur sandwich fétiche. Longtemps associé à la « malbouffe » mais devenu incontournable, le burger continue de séduire les Français. Cependant malgré un succès indéniable, les restaurants spécialisés souffrent d’un manque de confiance évident de la part des consommateurs par rapport aux enseignes plus traditionnelles, le leader Mc Donald’s (-1%) se classe seulement au 7ème rang de ce baromètre mais devance très nettement ses concurrents Quick (-10%), KFC (-13%), et Burger King (-17%).

    Burger King, le retour d’un géant ?

    A retenir :

    La majorité des marques de ce classement enregistrent des indices de désirabilité négatifs qui traduisent un retrait des enseignes de restauration rapide sur cet indicateur de marque, il est vrai, exigeant. Une tendance sans doute influencée par les nouveaux modes de consommation qui privilégient une alimentation saine et responsable. Pour autant, les Français composent entre un "idéal" d'alimentation saine et diététique, mis en avant par les médias et la presse spécialisée et le caractère pratique et économique des enseignes de restauration rapide.Pourtant absent du territoire français depuis près de 15 ans, le numéro 2 mondial du hamburger se hisse à la 16e place de ce classement (-17%), un exploit pour une marque quasiment inaccessible au consommateur français. Burger King, qui a entamé depuis quelques mois son grand retour avec l’ouverture de deux restaurants à Reims et Marignane, a accéléré son développement avec l’inauguration hier de son nouveau restaurant parisien, dans les nouvelles galeries commerciales de la Gare Saint Lazare. Son objectif ? Ouvrir entre 350 et 400 fast-foods, et conquérir dans l’idéal près de 20% de part de marché sur le territoire. 

    Indices de désirabilité et de notoriété : Méthodologie

    L’Indice de désirabilité d’une marque est calculé comme la différence de scores, mesurés à l’aide d’une échelle de Likert en 7 points (et converties sous la forme d’indice), entre les répondants qui jugent la marque « idéale / proche de leur idéal » et ceux qui jugent la marque « pas du tout idéale / loin de leur idéal ». Ainsi calculé, l’Indice de désirabilité permet, une analyse pertinente et complète puisqu'il prend en compte à la fois l'appréciation la plus haute et la plus faible. En définitive, l’Indice de désirabilité révèle ainsi les comportements et attentes actuels des Français mais également leurs comportements futurs.

    La notoriété assistée correspond au nombre de répondants déclarant connaître la marque à partir d'une liste prédéfinie. Pour chaque marque un pourcentage de répondants est ainsi calculé. Ce pourcentage est ensuite converti en indice, 100, correspondant à la moyenne de notoriété de l'ensemble des marques. Un indice supérieur à 100 traduit donc le fait que la marque est plus connue que la moyenne. A titre d’exemple, une marque dont l’indice est égal à 120 signifie que sa notoriété est supérieure de 20% à la moyenne des autres marques du marché.

    INFO LECTEURS :

    A propos de Promise Consulting Inc.

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter §  Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA, Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF, etc.

     Contacts Presse

    Agence VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com

     

  • Imprimer

    Opérateurs de téléphonie mobile idéaux des Français : Promise Consulting Inc. dévoile son classement aspirationnel 2013

    COMMUNIQUE DE PRESSE, PARIS LE 12/12/2013

    Promise Consulting Inc., société de conseil en marketing, spécialisée dans la mesure de la « brand value » et son institut d’études en ligne intégré Panel On The Web présentent une nouvelle édition du baromètre des marques désirables* (*marques appréciées pour leurs produits ou services mais également leurs valeurs, ou prises de positions culturelles).

    Promise Consulting Inc. a segmenté les 25 opérateurs testés par catégorie : Opérateurs traditionnels – Opérateurs low-cost appartenant à un opérateur traditionnel – opérateurs de réseaux mobiles virtuels (c-a-d qui n’a pas de réseau propre).

    Cette dimension aspirationnelle des opérateurs de téléphonie est un des 18 indicateurs clés du modèle complet dénommé Monitoring Brand Assets®. Cette méthodologie permet au delà d’un diagnostic des forces et des faiblesses d’une marque sur son marché de construire et de simuler l’impact de plans d’actions marketing raisonnés.

    Cette étude a été menée auprès d’un échantillon représentatif national de plus de 1000 personnes, âgées de 18 ans et plus entre le 16 et le 18 juillet 2013.

    Marques testées : Afone Mobile - B&You - Bouygues Telecom - Breizh Mobile - Budget Mobile - Cofidis Mobile – Coriolis - Free Mobile - Joe Mobile - La Poste - Lebara Mobile - M6 Mobile by Orange - NRJ Mobile – Numéricable – Orange – Prixtel - RED de SFR – SFR – Simyo – Sosh - Télé2Mobile – Transatel - Universal Mobile - Virgin Mobile - Zero forfait

     

    Opérateurs de téléphonie traditionnels : Orange voit la vie en rose, pour combien de temps ?

     

    _telephonie_1.jpg(*) Les marques sont classées par ordre décroissant de la différence entre la modalité positive (% 7-6) et la modalité négative (%1-2). Ainsi le score de désirabilité d’Orange est de (36% - 17%) =19%.

    Orange (19%) s’impose comme l’opérateur de téléphonie mobile idéal des Français juste devant Free Mobile (16%). Viennent ensuite en léger retrait SFR (12%) et enfin Bouygues Telecom (9%)

    A retenir :

    Orange (19%) prend la première marche du podium de ce baromètre et revendique 131 000 nouveaux abonnés au troisième trimestre 2013. Présent depuis à peine deux ans sur le marché de la téléphonie mobile, Free Mobile s’impose devant SFR et Bouygues. L’opérateur atteint désormais 11% de part de marché avec 7,4 millions d’abonnés et confirme sa belle progression. Le lancement de son offre 4G la semaine dernière en lieu et place de janvier va certainement lui permettre de gagner de nouveaux clients.

    SFR (12%) se hisse sur la troisième marche du podium. Distancé par Orange, SFR a tout de même présenté un meilleur bilan que l’ex Itineris avec 188 000 nouveaux abonnements souscrits au troisième trimestre 2013.

    Bouygues Telecom (9%) est en léger recul face à ses trois concurrents direct bien qu’ayant récemment lancé son offre 4G. Selon les ECHOS, l’opérateur annonçait avoir perdu 192 000 clients au troisième trimestre 2013.


    Sur le segment 18-34 ans, le classement s’inverse avec SFR (24%) en tête suivi de prêt par Bouygues Telecom (20%), Free (14%) et enfin Orange (2%) totalement distancé.

    Opérateurs low-cost appartenant à un opérateur traditionnel : Red s’impose

     

    _telephonie_2.jpg

    Après l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie, Orange, SFR, Bouygues Telecom se sont alignés pour éviter l’hémorragie en mettant en avant leurs propres offres low-cost à moins de 20€. Sosh, Red et B&You représentaient alors à peine 15% du marché et de nombreux experts s’accordent à dire que le low-cost pourrait s’imposer chez près de 50% des utilisateurs dans quelques années.

    A la lumière du graphique ci-dessus, Red (9%) devance Sosh (-3%) et B&YOU (-9%).

    La guerre des prix, un combat sans fin ?

    - Red de SFR (9%) a choisi d’aligner en octobre 2012 son abonnement sans engagement avec le prix du forfait de Free Mobile. Depuis, l’offre low-cost de SFR multiplie les opérations commerciales pour convaincre de nouveaux clients. La dernière en date avec le site vente-privée, il y a 15 jours, deux formules à prix « sacrifiés » : le forfait 24H/24 qui donne accès aux SMS, MMS, SFR Wifi et appels illimités (France et DOM + vers les fixes) à 4,99€/mois au lieu de 11,99€ et le forfait 3GO donnant accès au SFR Wifi, SMS, MMS et appels illimités (France et DOM + vers les fixes) pour 11,99€ au lieur de 19, 99€ par mois.

     

    Opérateurs de réseaux mobiles virtuels : M6 Mobile by Orange n°1

    _telephonie_3.jpg

    Un MVNO (Mobile Virtual Network Operator) ou opérateur de réseau mobile virtuel est un opérateur de téléphonie mobile qui ne possède pas de concessions de spectre de fréquence et d’infrastructure de réseau propre. Il contracte ainsi avec Orange, SFR, ou Bouygues Telecom pour acheter des forfaits d’utilisation et les revendre sous leur propre marque. Virgin Mobile fut le premier MVNO lancé en Royaume-Unis dès 1999. Les adolescents ou d’une manière plus large les 15-25 ans sont la cible principale des MVNO.

    A retenir :

    - L’ensemble des marques de ce TOP 5 enregistrent des indices de désirabilité négatifs qui traduisent une certaine forme de défiance des Français liée sans doute à un déficit de notoriété (ou un positionnement sur le marché un peu trop segmentant, le package et la communication de certaines offres étant ostensiblement tournés vers un public « jeune » ou « ado » dans leurs usages).

    M6 Mobile by Orange, la génération Y cœur de cible

    - M6 Mobile by Orange (-20%) est une offre qui est née en 2005 et dont les clients sont principalement âgés de moins de 25 ans. Au regard de leurs offres et des actions marketing/communication, ce n’est pas un hasard. A titre d’exemple, Orange propose actuellement l'Edition Spéciale M6 Mobile Deezer, une offre qui permet de bénéficier de l'option Deezer Premium+ inclus dans le forfait bloqué M6 Mobile. Musique, jeux vidéo, réseaux sociaux… Le département communication de la marque connaît les centres d’intérêts de ses clients et organise chaque année des événements pour fidéliser ou capter une nouvelle audience : M6 Mobile DJ Expériences (compétition de dj sur plages), M6 Mobile Game Contest (compétition de jeux vidéo), M6 Mobile Music Live (concert gratuit à l'air libre), #ImagineLeKiff (compétition de photos).

     

    «Le marché français de la téléphonie est en pleine évolution. La guerre des prix est relancée, la technologie 4G s’impose à grand renfort de publicités et d’effets d’annonces, le découplage entre l’achat du mobile et la souscription du forfait se met en place (avec la fin des mobiles subventionnés). Dans ce contexte, les annonces très médiatisées de Free participent d’une… décomposition du marché selon certains… d’une recomposition pour d’autres. Et le consommateur dans tout cela ? Observateur critique des stratégies de marques, nul doute qu’il cherche de plus en plus son intérêt comme l’atteste la recherche de la prestation la plus étendue pour le prix le plus étudié ou bien encore la croissance des ventes des smartphones « low costs ». Sur l’indice de marque idéale, FREE se hausse à la 2ème place de notre classement, Orange et SFR tirent bien leur épingle du jeu, cependant que Bouygues résiste sur le segment des 18-34 ans. Des résultats qui confirment l’intérêt de notre démarche qui s’inscrit dans un baromètre régulier de suivi de la performance des opérateurs », conclut Pr. Philippe JOURDAN, associé fondateur de Promise Consulting Inc. / Panel On the Web, consologue et spécialiste de l’analyse de marques, Rédacteur en Chef de la Revue Française du Marketing et auteur de l’ouvrage Dunod : « A nouveaux consommateurs, nouveau marketing : zoom sur le Conso’Battant ».

    Indices de désirabilité et de notoriété : Méthodologie

    L’Indice de désirabilité d’une marque est calculé comme la différence de scores, mesurés à l’aide d’une échelle de Likert en 7 points (et converties sous la forme d’indice), entre les répondants qui jugent la marque « idéale / proche de leur idéal » et ceux qui jugent la marque « pas du tout idéale / loin de leur idéal ». Ainsi calculé, l’Indice de désirabilité permet, une analyse pertinente et complète puisqu'il prend en compte à la fois l'appréciation la plus haute et la plus faible. En définitive, l’Indice de désirabilité révèle ainsi les comportements et attentes actuels des Français mais également leurs comportements futurs.

    La notoriété assistée correspond au nombre de répondants déclarant connaître la marque à partir d'une liste prédéfinie. Pour chaque marque un pourcentage de répondants est ainsi calculé. Ce pourcentage est ensuite converti en indice, 100, correspondant à la moyenne de notoriété de l'ensemble des marques. Un indice supérieur à 100 traduit donc le fait que la marque est plus connue que la moyenne. A titre d’exemple, une marque dont l’indice est égal à 120 signifie que sa notoriété est supérieure de 20% à la moyenne des autres marques du marché.

    INFO LECTEURS

    http://promiseconsultinginc.com/

    https://www.facebook.com/Promiseinc

    Twitter : @pjourdan1967

     

    A propos de Promise Consulting Inc.

     

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

     

     

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter §  Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA, Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF, etc.

    Contacts Presse

     

    Agence VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com



  • Imprimer

    Banques idéales selon les Français : Promise Consulting Inc. et le JDN dévoilent leur classement aspirationnel

    COMMUNIQUE DE PRESSE, PARIS LE 02 DECEMBRE 2013

    Promise Consulting Inc., société de conseil en marketing, spécialisée dans la mesure de la « brand value » et son institut d’études en ligne intégré Panel On The Web présentent le 1er  volet du baromètre des marques désirables*en partenariat avec le JDN (*marques appréciées pour leurs produits ou services mais également leurs valeurs, ou prises de positions culturelles)

    Pour cette première édition avec le Journal Du Net, Promise Consulting Inc. a segmenté les 26 banques testées par catégorie : banque traditionnelle – banque en ligne – banque mutualiste – banque publique – assureur.

    Cette dimension aspirationnelle des banques est un des 18 indicateurs clés du modèle complet dénommé Monitoring Brand Assets®. Cette méthodologie permet au delà d’un diagnostic des forces et des faiblesses d’une marque sur son marché de construire et de simuler l’impact de plans d’actions marketing raisonnés.  

    Cette étude a été menée auprès d’un échantillon représentatif national de plus de 1000 personnes, âgées de 18 ans et plus entre le 16 et le 19 octobre 2013. 

    Marques testées : B for Bank – Banque AGF – Banque Populaire – Banque Sofinco – Barclays Bank – BNP Paribas – Boursorama – C.I.C – Caisse d’Epargne – Caixa Banque – Crédit Agricole – Crédit du Nord – Crédit Mutuel – Dexia – Fortis – Fortunéo – Groupama Banque – Hello Banque – HSBC – ING/ING Direct – La Banque Postale – La NET Agence – LCL/Crédit Lyonnais – Monabanq – Société Générale. 

    Banques idéales selon les Français : la prime aux banques mutualistes 

    Banque_1.jpg

    Le Crédit Agricole (9%) s’impose comme la banque idéale des Français. De son côté, ING Direct (- 15%) est la moins dépréciée de la catégorie « banques en ligne », catégorie par ailleurs moins connue. 
     
    A retenir : 
    • Les indices aspirationnels de l’ensemble des banques sont particulièrement perfectibles, à l’image du secteur des assurances dans notre classement Top Dreaming Brands publié le 28 novembre dernier. 
    • 3 banques mutualistes intègrent le Top 5 des banques de détail (Crédit Agricole, Caisse d’Epargne et le Crédit Mutuel). 
    • La Banque Postale étant qualifiée de banque publique, la Société Générale est la seule banque traditionnelle à figurer dans ce Top 5.
    • Le modèle mutualiste semble ainsi avoir le vent en poupe. D’origine française et destiné à protéger les plus démunis, notamment dans le milieu ouvrier, le modèle mutualistele modèle mutualiste avait également été plébiscité par les Français dans le cadre de notre étude sur le secteur des « assurances » en février dernier. 

    Crédit Agricole : le bon sens a de l’avenir selon les Français

    Le Crédit Agricole (9%) devance la Banque Postale (1%), la Caisse d’Epargne (0%), la Société Générale (-1%) et le Crédit Mutuel (-5%). 

    Du monde agricole à la finance internationale

    Crédit Agricole (9%) est surnommé la « banque verte ». Le groupe est constitué de ses 39 caisses régionales, du LCL, du Crédit Agricole SA et ses filiales. Ce réseau de banques mutualistes et coopératives au service du secteur agricole à l’origine est aujourd’hui un groupe bancaire international et le 2ème groupe bancaire français derrière BNP Paribas en termes d’activité (39,1 Milliards en 2012). Son taux d’implantation sur l’ensemble du territoire français mais également ses récents spots télévisés sur « l’épargne utile » sont autant de gages de réassurance pour les Français. Enfin, ses investissements en matière de solutions de paiement (e-paiement, m-paiement, terminaux multi-services pour les commerçants) participent sans doute au développement d’une image innovante. 

    ING DIRECT : un acteur historique se détache au sein de la catégorie « banques en ligne » 
     
    L’ensemble des banques en ligne de ce TOP 5 enregistrent des indices de désirabilité négatifs qui traduisent une certaine forme de défiance des Français liée sans doute à un déficit de notoriété. 
     

     Le leader du marché de la banque en ligne en France et dans le monde

    ING Direct (-15%) est une banque en ligne d’origine néerlandaise qui a proposé ses services sur le marché français dès 2000 et qui compte aujourd’hui 880 000 clients. A l’image de ses concurrents ING Direct propose des produits bancaires simples et s’appuie sur une gamme d’offres moins pléthorique que les banques de détail mais moins chère que celles-ci. C’est d’ailleurs ce qui constitue l’attractivité principale des banques en ligne, le prix. Enfin, ING Direct investit massivement dans la publicité et souhaite s’exonérer de tout soupçon avec son slogan "appeler un chat, un chat", destiné à montrer que la banque est transparente et que ses services payants, par exemple, sont bien indiqués comme tels.

    «Les banques souffrent globalement d'un déficit sur l'indicateur que nous avons choisi de privilégier dans notre baromètre. Elles sont moins "aspirationnelles" que d'autres secteurs et au fond peu de marques sont bien classées comme "idéales" par leurs clients. Faut-il pour autant en déduire qu'il n'existe aucune différence entre les banques selon la force de l'enseigne ou la nature de leur activité, banques de guichet ou pure players Internet ? Non. Soulignons tout d'abord que s'agissant des banques de guichet (qui toutes développent également des stratégies Internet mais sont d'abord dans l'esprit du grand public associées à la force de leurs réseaux d'agences), 4 des 5 premières places sont occupées par des réseaux mutualistes ou des banques associées dans l'esprit du public à la proximité (Banque Postale). En réalité, le public privilégie deux facteurs déterminants dans la relation aux services financiers, la transparence et la confiance associées à l'esprit mutualiste et la proximité, un atout du réseau des Postes. Il faut y voir, en ces temps de crise, un signal fort que nous observons également dans d'autres secteurs d'activités : en matière de services, le public est aujourd'hui demandeur d'une relation de proximité, d'écoute, de transparence, relation qui doit également s'inscrire dans la durée, une réalité peu compatible parfois avec la rotation des onseillers en agence. Autre enseignement : les pure players Internet ne semblent pas tirer leur épingle du jeu. Il est vrai que nous avons volontairement choisi d'interroger un échantillon national représentatif. En réalité, les pure players Internet sont des acteurs très segmentants : pour ceux pour qui la banque est une "commodité" et qui privilégient les outils en ligne mis à leur disposition pour effectuer eux-mêmes mêmes leurs transactions courantes ou leurs opérations de placement, les pure players Internet sont attirants et ING confirme sa première place dans notre classement. Ils ne forment toutefois encore aujourd'hui qu'une minorité, les Français leur préférant encore des acteurs "visibles au coin de la rue". Mais là encore, les choses peuvent changer.... une évolution à surveiller donc dans le temps.», conclut Pr. Philippe JOURDAN, associé fondateur de Promise Consulting Inc. / Panel On the Web, consologue et spécialiste de l’analyse de marques, Rédacteur en Chef de la Revue Française du Marketing et auteur de l’ouvrage Dunod : « A nouveaux consommateurs, nouveau marketing : zoom sur le Conso’Battant ». 


    Indices de désirabilité et de notoriété : Méthodologie

     L’Indice de désirabilité d’une marque est calculé comme la différence de scores, mesurés à l’aide d’une échelle de Likert en 7 points (et converties sous la forme d’indice), entre les répondants qui jugent la marque « idéale / proche de leur idéal » et ceux qui jugent la marque « pas du tout idéale / loin de leur idéal ». Ainsi calculé, l’Indice de désirabilité permet, une analyse pertinente et complète puisqu'il prend en compte à la fois l'appréciation la plus haute et la plus faible. En définitive, l’Indice de désirabilité révèle ainsi les comportements et attentes actuels des Français mais également leurs comportements futurs.

     La notoriété assistée correspond au nombre de répondants déclarant connaître la marque à partir d'une liste prédéfinie. Pour chaque marque un pourcentage de répondants est ainsi calculé. Ce pourcentage est ensuite converti en indice, 100, correspondant à la moyenne de notoriété de l'ensemble des marques. Un indice supérieur à 100 traduit donc le fait que la marque est plus connue que la moyenne. A titre d’exemple, une marque dont l’indice est égal à 120 signifie que sa notoriété est supérieure de 20% à la moyenne des autres marques du marché.

     

    INFO LECTEURS : 

    http://promiseconsultinginc.com/

    https://www.facebook.com/Promiseinc

    A propos de Promise Consulting Inc.

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter §  Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA, Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF, etc.

     Contacts Presse

    Agence VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com

  • Imprimer

    Promise Consulting Inc. révèle son classement annuel Top Dreaming Brands : les marques les plus désirables selon les Français

    COMMUNIQUE DE PRESSE, PARIS LE 28 NOVEMBRE 2013

    Promise Consulting Inc., société de conseil et recherche en marketing, spécialisée dans la mesure de la « brand value » et l’une de ses entités Panel On The Web ont lancé au printemps 2012 leur premier baromètre mensuel des marques désirables*. Plus de 700 marques réparties sur 15 secteurs d’activité (MAQUILLAGE, COSMÉTIQUE, PARFUMS HOMME, PARFUMS FEMME, TÉLÉPHONIE MOBILE, HI-TECH, ENSEIGNES DE GRANDE DISTRIBUTION, SÉRIES TV, EAUX, SODAS, ENSEIGNES VESTIMENTAIRES, SPORTSWEAR, AGENCES DE VOYAGE, BANQUES ET ASSURANCES) ont ainsi été étudiées.

    Promise Consulting Inc. lève le voile sur un Top 10 général ; sur huit Top 3 dans le cadre d’un découpage de huit secteurs d’activités (BEAUTE, IT, GRANDE DISTRIBUTION, HABILLEMENT, SERIES TV, VOYAGISTES, ALIMENTAIRE EAUX & SODAS ET BANQUES & ASSURANCES) et enfin sur un classement des secteurs les plus aspirationnels.

    (*marques appréciées pour leurs produits ou services mais également leurs valeurs, univers ou prises de positions culturelles).

    Ces études ont été menées auprès d’un échantillon représentatif national de plus de 1000 personnes, âgées de 18 ans et plus entre avril 2012 et novembre 2013


    L’indice de désirabilité : Méthodologie

    L’Indice de désirabilité d’une marque  se construit à l’aide des répondants ayant reconnus les marques présentées. Il est calculé comme la différence de scores, mesurés à l’aide d’une échelle de Likert en 7 points (et converties sous la forme d’indice), entre les répondants qui jugent la marque « idéale / proche de leur idéal » et ceux qui jugent la marque « pas du tout idéale / loin de leur idéal ».

    Ainsi calculé, l’Indice de désirabilité permet, une analyse pertinente et complète puisqu'il prend en compte à la fois l'appréciation la plus haute et la plus faible, et non pas la plus haute ou la plus faible. En définitive, l’Indice de désirabilité se révèle être prédictif des comportements et attentes actuels des Français mais également de leurs comportements futurs.

    TOP 10 des marques désirables : la cosmétique hexagonale bien représentée

    TOP_DREAMING_1.jpg

     

    (*) Les marques sont classées par ordre décroissant de la différence entre la modalité positive (% 7-6) et la modalité négative (%1-2). Ainsi le score de désirabilité de Chanel est de (60% - 3%) =57%.

    A la lecture du graphique ci-dessus, Chanel - maquillage (57%), Samsung – TV (57%) et Canon – Photo (56%) composent le trio de tête de ce classement général. A noter aussi, la bonne performance des marques françaises de cosmétique dans ce TOP 10.

    TOP 3 des marques désirables par secteur

    BEAUTE : Trois acteurs historiques s’imposent

    TOP_DREAMING_2.jpg

    Un podium made in France :

    Chanel (57%) s’impose loin devant la concurrence dans le cadre de cette étude. Au-delà de son ADN de marque, la maison Chanel est avant tout le porte-étendard du luxe à la française.

    Dior (49%) intègre la 2nde marche du podium. Comme Chanel, la marque phare du groupe LVMH capitalise elle aussi sur son histoire.

    Clarins (46%), talonne Dior. Cette marque créée par Jacques Courtin en 1954 spécialisée dans la cosmétique haut de gamme est leader en Europe des soins de beauté.

    HIGH-TECH : La Corée du Sud et le Japon à l’honneur

    TOP_DREAMING_3.jpg

    La Loi du marché est respectée

    - Samsung - TV (57%) est incontestablement le leader mondial de la production de dalles LCD et s’impose en toute logique dans ce classement.

    - Canon – Photo (56%) monte sur la deuxième marche du podium. Ce fabricant se dispute la place de leader sur le marché de la photo en France avec Nikon depuis des années.

    - Sony - TV (54%) s’accapare la troisième place de ce classement par catégorie. Le constructeur surfe sur son image forgée depuis les années 80 de fabricant innovant et proposant des produits de qualité.

    GRANDE DISTRIBUTION : Leclerc et Carrefour creusent l’écart

    TOP_DREAMING_4.jpg

     

    Les hypermarchés s’imposent face aux supermarchés

    - Leclerc (30%) supplante la concurrence dans le cadre de cette étude. Taux d’implantation en France optimal, communication, relation client et lobbying expliquent en partie ce résultat.

    - Carrefour (23%), pionnier de l’hypermarché depuis 1963 prend la seconde place de ce classement.

    - Carrefour Market (15%), joue la carte de la proximité et se hisse sur la dernière marche de ce podium.

    HABILLEMENT SPORTIF OU « CASUAL » : Decathlon, à fond la forme

    TOP_DREAMING_5.jpg

    Trois marques, trois positionnements différents

    - Decathlon (36%), marque grand public appartenant au groupe Oxylane, s’appuie sur 256 points de vente répartis dans les plus grandes agglomérations françaises.

    - Lacoste (29%), vient de fêter son 80ème anniversaire à l’occasion du tournoi de Roland-Garros ; et plus qu’une marque haut de gamme, Lacoste est avant tout un logo.

    - Adidas (26%), s’accapare la troisième marche du podium. La marque aux trois bandes fait office de référence dans l’univers du sport.

    SERIES TV : Uncle Sam needs you

    TOP_DREAMING_6.jpg

     

    Les USA s’imposentet la French Touch talonne

    - Game of Thrones (40%), série de fantaisie médiévale désormais connue de tous s’impose. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter car la quatrième saison sera diffusée dès le printemps 2014 sur HBO aux Etats-unis.

    - Esprits Criminels (38%), talonne Game Of Thrones. Sa diffusion sur TF1 a permis de la faire connaître au plus grand nombre.

    - Bref (37%), bien que n’étant plus diffusé, ce programme court de Canal+ aura marqué les esprits le temps d’une saison.

    VOYAGISTES : Le “sur mesure” fait rêver

    TOP_DREAMING_7.jpg

    Voyageurs du Monde loin devant

    - Voyageurs du Monde (29%) décroche la première place de ce classement catégoriel. Les Français plébiscitent ainsi la formule « sur mesure » ou le « voyage d’aventure ».

    - Booking.com (11%), spécialiste de la réservation d’hôtels, grimpe sur la 2nde marche du podium.

    Voyages-sncf.com (10%) talonne Booking.com. Filiale du groupe SNCF, Voyages-sncf.com est le premier E-commerçant français en volume de ventes.

    FOOD : H²O, une molécule qui s’impose face aux sodas

    TOP_DREAMING_8.jpg

    L’eau plus désirable que les grandes marques de sodas comme Coca-Cola

    - Cristaline (34%) intègre aujourd’hui 40% des foyers français selon le site de la marque. L’un des arguments forts de Cristaline est avant tout le prix qui n’a pas augmenté depuis le passage à l’euro jusqu’en 2012.

    - Evian (30%) dont la composition n’a pas bougé d’un iota depuis 1970 ne transige pas sur la qualité de son eau et en fait un de ses arguments de vente favoris.

    - Vittel (23%) est légèrement distancée par Evian mais stratégie de sponsoring d’événements sportifs lui assure une excellente visibilité.

    BANQUES ET ASSURANCES : un secteur peu aspirationnel

    TOP_DREAMING_9.jpg

    Des indices aspirationnels largement inférieurs à ceux des autres secteurs étudiés

    - Crédit Agricole (9%) monte sur la plus haute marche du podium. Cette banque figure parmi les toutes premières sociétés coopératives au monde et cette formule ainsi que son excellent taux d’implantation semble être appréciés des Français.

    - La Macif (3%) prend la seconde place de ce classement. Sa politique tarifaire et la souplesse de ses offres pourraient en partie expliquer son succès auprès du grand public.

    - Juste derrière, la MAIF (2%) s’accapare la 3ème place du podium. Le 30 janvier dernier, Laurent Thévenin, journaliste aux echos.fr soulignait que la MAIF pouvait compter sur un atout de taille : une base d'assurés plus fidèles que la moyenne.

    MOYENNES SECTORIELLES : Quels secteurs font rêver les Français ?

    brands,promise,top,dreaming,marques,français

    A la lumière du graphique ci-dessus les secteurs de la beauté (maquillage-soins) et de la High-Tech/Téléphonie se détachent largement des autres étudiés.

    Ces deux secteurs font ainsi clairement rêver les Français. A l’inverse, les scores de désirabilité de secteurs comme la banque sont perfectibles et témoignent d’une défiance des Français vis-à-vis de ces acteurs.

    "Les écarts de préférence et de désirabilité entre marques sont le plus souvent étudiés au sein d'un même secteur, chacun des acteurs se comparant aux autres dans le même univers. Fort de 10 ans d'expériences à "traquer" les marques dans des univers aussi différents que l'alimentaire, la distribution, la beauté, la téléphonie et le multimédia les banques, etc., il nous a paru intéressant de comparer le caractère aspirationnel des secteurs entre eux. Certes beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte pour analyser les différences du caractère plus ou moins aspirationnel des secteurs entre eux. Il n'en reste pas moins que nous parlons ici de marques toutes fortes évaluées selon une méthodologie parfaitement transposable. Au final, il existe bien un écart conséquent entre les univers de la beauté et de la technologie qui font toujours autant  rêver et celui de l'assurance et de la banque qui ferme le ban de notre classement. La crise peut-elle l'expliquer ? Sans doute, la beauté personnelle étant alors une valeur refuge, ce que ne sont plus ni l'épargne ni l'investissement, mais c'est loin d'être la seule explication !  » conclut Pr. Philippe JOURDAN, associé fondateur de Promise Consulting Inc. / Panel On the Web, consologue et spécialiste de l’analyse de marques, Rédacteur en Chef de la Revue Française du Marketing et auteur de l’ouvrage Dunod : « A nouveaux consommateurs, nouveau marketing : zoom sur le Conso’Battant ».

    Info lecteurs : http://promiseconsultinginc.com ou facebook.com/promiseinc ou twitter : @pjourdan1967

    A propos de Promise Consulting Inc.

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter §  Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA, Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF, etc.

    Contacts Presse

    Agence VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     






  • Imprimer

    65% des français n’apprécient pas l’allongement des vacances de la Toussaint …

    COMMUNIQUE DE PRESSE - OCTOBRE 2013

    vacances, toussaint, francais, 2013Paris, le 17 octobre 2013 – Si les vacances de la Toussaint enregistrent cette année une légère hausse dans les intentions de départ par rapport à l’année dernière (28% vs 26% en 2012), l’allongement de cette période de vacances est loin de faire l’unanimité ! En effet, seuls 35% des Français se déclarent satisfaits de ces quelques jours en plus. Outre le fait que cette période de vacances est la moins appréciée des Français (68%), ils doivent désormais répondre à des questions d’organisation pour faire garder leurs enfants… Entre restriction budgétaire et mécontentement, Easyvoyage dévoile les résultats de son baromètre des vacances des Français pour la Toussaint.

    43% des vacanciers prévoient un budget de moins de 250 €/personne…
    En moyenne, les Français envisagent de dépenser 442€ / personne environ pour la Toussaint, soit un budget très inférieur aux vacances d’hiver et de Pâques. Un montant qui s’élève à 543 € pour les séjours marchands (vs 330 € pour les séjours non marchands.) Les familles quant à elles comptent y allouer un budget de 436 €.

    …Pour des séjours courts et non marchands !
    Toussaint_Slide_2.jpgPour la Toussaint, 65% des vacanciers vont partir moins d’une semaine, et moins de la moitié paiera son logement. Des vacances courtes où l’on peut être hébergé gracieusement par la famille (23%), des amis (10%) ou encore dans la résidence secondaire (11%). Plus des 2/3 des personnes hébergées chez de la famille ou des amis ont recours fréquemment recours à ce type d’hébergement pour leurs vacances. La raison principale du choix de cet hébergement est que cela permet de garder le contact avec la famille ou les amis. Toutefois, plus d’1 français sur 3 y a recours pour des raisons économiques.

    8 vacanciers sur 10 partiront en France pour les vacances de la Toussaint !
    En effet, ce sont les vacances proches du domicile qui sont plébiscitées par les Français avec 2 destinations phares qui émergent : la Bretagne et la Normandie. Les habitants du Nord-Ouest partiront davantage en Bretagne et en Normandie, ceux du Sud-Ouest sur la côte Aquitaine.
    Les vacanciers ayant choisi l’étranger se rendront principalement dans les pays proches et ensoleillés, dont l’Espagne (22%), l’Italie (11%) et le Maroc (9%) et s’orientent davantage vers les hôtels de charme, ou authentiques. 33% des personnes partant à l’étranger en hôtel choisissent ce type d’hébergement devant l’hôtel club et le « resort ». Enfin, le vol sec est le premier type de réservation pour l’étranger (36%) devant le séjour tout compris (27%) et le circuit individuel (23%).

    Le secret des vacances réussies : le repos !
    30% des vacanciers choisissent leur destination pour se reposer, premier critère de choix avec le fait d’y retrouver de la famille ou des connaissances. Viennent ensuite la distance par rapport à leur domicile (20%) et les conditions climatiques (19%). Les 18-24 ans sont plus sensibles aux promotions et sont prêts à choisir une destination en fonction des réductions.


    Internet et les sites de notation d’hôtels : 2 sources d’information privilégiées pour la Toussaint

    Internet est utilisé par près de 8 vacanciers sur 10 pour se renseigner. Les sites de notation d’hôtel sont les plus visités pour préparer les voyages (1 vacancier sur 4) et notamment plus par les 25-34 ans. Les forums sont très utilisés par les 18-24 ans.


    Un allongement des vacances de la Toussaint qui ne séduit pas les Français…
    Ainsi, seuls 35% des Français se disent satisfaits de l’allongement à 2 semaines de vacances de la Toussaint (vs 10 jours auparavant). Cet allongement profite essentiellement aux plus jeunes (18-24 ans) et aux parents plus âgés (45-54 ans) qui ont des enfants autonomes ainsi qu’aux CSP+.

    …qui doivent en plus trouver des solutions de garde pour leur enfant

    Toussaint_Slide_1.jpgLes 25-44 ans ont en effet dû trouver des modes de garde pour leurs enfants, ils sont 19% à avoir demandé à leurs parents de les garder et 22% ont même dû prendre des congés pour s’en occuper !

    Beaucoup feront l’impasse sur les ponts !
    Seuls 8% des personnes n’envisageant pas de partir pendant les vacances de la Toussaint envisagent de partir pour l’un des deux ponts (celui du 1er Novembre ou celui du 11 Novembre).


    1 Français sur 5 n’est pas parti en vacances cette année

    Près d’un Français sur 5 n’est pas parti en vacances depuis un an, un phénomène qui touche encore plus les inactifs et les 55 ans et plus. Ils sont près de la moitié à être partis une voire deux fois cette année et 15% partent quasiment à chaque fois (4 ou 5 vacances par an). Cela concerne principalement les résidents d’Ile de France et les CSP+. Avec les vacances d’hiver, les vacances de la Toussaint sont les vacances où les Français partent le moins (seulement 1 sur 4 l’année dernière).


    « Les vacances de la Toussaint restent le parent pauvre des choix de départ des Français. Ces vacances avant tout familiales sont vécues par beaucoup comme une contrainte et s’articulent pour plus de 50% des Français autour de solutions d’hébergement non marchandes : famille ou amis. Cependant pour 20% des partants c’est l’occasion de vacances à l’étranger, principalement en tourisme urbain ou en vacances au soleil.» explique Jean-Pierre Nadir, Président Fondateur d’Easyvoyage.com.

    A propos de Promise Consulting Inc.
    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Relations presse - Agence Wellcom
    Sonia El Ouardi – Amélie Fournier – Elise Droze
    E-mail : se@wellcom.fr – afo@wellcom.fr – ed@wellcom.fr
    Tél. : 01.46.34.60.60 - Fax : 01.43.26.73.56