Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marketing - Page 2

  • Imprimer

    "Je ne crois pas à la mort du luxe" (#philippejourdan) [#luxe #Pointsdevente @adetem]

    INTERVIEW PARUE DANS POINTS DE VENTE, 07 NOVEMBRE 2016, N°1202

    [LIRE L'ARTICLE DANS POINTS DE VENTE]

    [TELECHARGER L'ARTICLE]

    Prestigieuses mais challengées, les marques de luxe françaises sont condamnées à évoluer. Moins de croissance, une clientèle qui change et rajeunit, des concurrents digitaux : la liste des défis est longue pour des groupes plus habitués aux bénéfices qu'à la remise en question.

    Philippe Jourdan, associé fondateur de Promise Consulting et Panel On The Web, décrypte pour Points de Vente les différents enjeux du marché du luxe. Pour ce spécialiste du marketing, co-auteur du livre marketing de la Grenouille, les marques ne doivent pas oublier leurs fondamentaux. À savoir: l'intemporalité et la désirabilité du luxe.

    PROPOS RECUEILLIS PAR CÉCILE BUFFARD

    Lire la suite

  • Imprimer

    Spending on #beauty up in #China, despite cooling #economy [#mobile payments #online purchase #cosmetics #marketing #personalization #digitalization]

    Spending on beauty up in China, despite cooling economy

    By Lucy Whitehouse +, 27-Jul-2016, cosmeticdesign-europe

    Chinese consumers are still keen to spend on beauty in China, according to newly released research from Mintel, with the majority of those surveyed stating they spent more on facial skin care in 2015 compared to 2014.

    In 2014-2015 the total retail sales of cosmetics in China grew about 12%, as the article points it out and reached therefore the RBM 204.9 billion. According to Mintel the forecast for 2020: There will be still a high demand that will translate itself until 2020 into a RMB of 338 billion.  

    The senior beauty and personal care analyst at Mintel explains that Chinese purchases move to online retailing, wherefore marketing will be key success factor for Chinese beauty brands. The number of consumers using mobile devices when paying their beauty products has doubled during the past 2 years.

    As Chen believes “mobile is becoming the battlefield for beauty retailers”. The next challenge is therefore to engage customers through a pore personalized and targeted presentation of the offers.

    [READ THE ENTIRE ARTICLE]

  • Imprimer

    #SaveTheDate 15/09 19h00 : Présentation Baromètre US - Désirabilité & Exclusivité des Marques de Luxe aux US - #PromiseConsulting #ExaneBNP

    LES MARQUES DE LUXE DU "VIEUX CONTINENT" SEDUISENT-ELLES TOUJOURS AUTANT LE "NOUVEAU MONDE" ?

    Conférence suivie d'un coktail organisée conjointement par Promise Consulting, Exane BNP en partenariat avec l'EIML, Ecole Internationale de Management du Luxe.

    15 Septembre 2016 à 19h00 dans les locaux de l'EIML, Campus Beaugrenelle, 35 quai André Citroën, 75015 Paris. Sur invitation uniquement.

    exane, bnp, promiseconsulting, mode, usa, luxe, barometre

    Présentation par Philippe Jourdan, Promise Consulting et Luca Solca, Exane BNP, des résultats en avant-première du Baromètre Front Row consacré au classement des Marques de Luxe dans le secteur du prêt-à-porter, des sacs et des accessoires aux USA. 

    Nombre limité de places. Réservez votre place au plus vite auprès de Valérie Jourdan en prenant contact par courrier électronique (valerie.jourdan@promiseconsultinginc.com).

    BAROMETRE FRONT ROW - EXCLUVITE & DESIRABILITE DES MARQUES DE LUXE

    Depuis maintenant trois ans, Promise Consulting, société d'études et de conseil Marketing, et Exane BNP, leader de l'évaluation sectorielle financière et stratégique des marques, ont uni leurs forces pour apporter aux investisseurs une évaluation quantitative, fondée sur une mesure par les clientes du luxe des dimensions d'exclusivité et de désirabilité perçues des marques.

    Nous pensons que ces deux dimensions sont fondamentales.

    L’existence des produits de luxe repose sur la promesse d’exclusivité. Le risque de trivialisation, qui découle d’un déséquilibre entre exclusivité et désirabilité des marques, est une sorte de « baiser de la mort » pour l'industrie du luxe (et donc ses actionnaires).

    Après une première édition sur la France, l'étude a été conduite en Chine en 2015 et aux USA en 2016. Les résultats de cette troisième vague font l'objet de la conférence co-animée par les deux associés en charge du projet chez Promise Consulting et Exane BNP.

    Cette étude a été distinguée par le Trophée d'Argent dans la catégorie Qualité des Livrables pour la première édition des Trophées "Etudes et Innovations", lors de la 5ème édition du Printemps des Etudes à Paris le 14-15 avril 2016.

    Le baromètre Front Row est en passe de devenir le baromètre de référence de la profession pour l'attractivité et la valeur des marques de luxe du point de vue du marché et de leurs clients. Les professionels du marketing, de la finance et de la stratégie ont tous souligné la valeur ajouté apportée par l'expertise complémentaire des deux équipes, Promise Consulting et Exane BNP.

    [En savoir plus sur le Prix décerné] 

    [Prendre connaissance des résultats pour la France]

    [Prendre connaissance des résultats pour la Chine]

    QUELQUES MOTS DES CONFERENCIERS

    Pr Philippe Jourdan, Promise Consulting

    20160804 1211.jpg

    Luca Solca, Exane BNP

    luca solca, exane, bnp, luxe, usa, mode

    Lire la suite

  • Imprimer

    Immigration et Marketing au Sommaire du num 255 de la #RFM / #ADETEM

    Par Philippe Jourdan et Jean-Claude Pacitto, membres du Comité de Rédaction

    adetem, rfm, marketingLe Marketing doit-il être en prise avec l’actualité de son temps au sens le plus large ? Le débat oppose la communauté des praticiens et des chercheurs. Il n’en reste pas moins que l’acte de consommation s’inscrit dans une démarche citoyenne, parfois militante et toujours sociologique. Or notre période est marquée par une forte poussée migratoire, qui, en dehors même des débats politiques qu’elle alimente, a également un impact sur les modes de consommation ainsi impactés. Dans les nouveaux rapports à la consommation esquissés, se pose bien évidemment le problème de l’acculturation du nouveau (ou futur) consommateur que constitue le migrant.

    Parler pour mieux consommer ? (…)

    immigration, langue, frontière, consommation, markatingOn sait que la non maîtrise de la langue constitue un frein à la consommation. La question qui se pose est donc celle de savoir comment lever ce ou ces freins ? C’est précisément à cette question que se propose de répondre l’auteur de l’article « Parler pour consommer ? Enquête ethnographique autour d’un parcours d’intégration pour adultes migrants ». C’est à travers l’observation fine d’un parcours d’intégration en Allemagne que l’auteur, Virginie Silhouette-Dercourt, maître de conférences à Paris XIII, révèle les nombreux freins à la consommation que soulève la non maîtrise de la langue du pays d’accueil dans différents registres (lexicaux, de repérage, culturels, d’interactions, etc.). Comme le souligne justement l’auteure, les modèles théoriques de l’acculturation sont ici de peu d’utilité, car les situations sont multiples et relèvent de problématiques qui le sont tout autant. D’où la nécessité de bien appréhender, en fonction des situations rencontrées, les freins à la consommation. C’est le préalable indispensable avant de faire du migrant un consommateur averti sachant repérer, évaluer et en dernier lieu consommer. Cet article, exploratoire, a le mérite de « défricher » un chantier qui ne manquera pas, dans les années qui viennent, d’occuper nombre de marketers, pour apporter une solution qui soit pertinente pour la consommation, durable pour l’économie et juste socialement. Sa principale contribution théorique et pratique nous semble ici résider dans l’éclairage qu’il apporte aux freins que constitue l’importance de la non-maîtrise du langage dans les modèles d’acculturation.

    L’arrêt d’un parrainage sportif à l’initiative du parrain (…)

    parrainage, sport, marketing, tennisDans un tout autre registre, le développement du parrainage sportif sous toutes ses formes (d’un sportif, d’un événement, d’un lieu, d’un bateau, etc.) n’est-il pas assorti de certains risques ? Plus particulièrement le parrainage d’un sportif n’est-il pas une « arme » à double tranchant ? En effet, comment gérer « l’après parrainage » quand la marque décide, quelle qu’en soit la raison, de se retirer ? Quel impact pour la marque ? C’est précisément la question qu’adresse l’article « L’arrêt d’un parrainage sportif à l’initiative du parrain : quel impact sur l’attitude des individus à son égard ? » proposé par trois chercheurs de la région de Grenoble, Laurence Carsana, Sandrine Falcy et Sabine Reydet. Après avoir distingué fort à propos deux types de motifs, d’ordre interne ou externe, les auteurs montrent toutefois que, dans les deux cas, la fin du contrat de parrainage à l’initiative du parrain ne semble avoir aucun impact négatif pour le parrain, contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord. Les auteurs restent toutefois prudents sur la généralisation des résultats ainsi rapportés, car tout semble dépendre des motifs à l’origine de la décision du parrain de cesser le parrainage. Les auteurs insistent ainsi sur la nécessité pour les annonceurs de soigner leur communication, s’agissant de l’explication des raisons qui ont conduit à l’arrêt du parrainage, car on ne peut souscrire qu’à l’hypothèse selon laquelle le caractère interne (propre au parrain) ou externe (en dehors du champ d’action du parrain) est modérateur de l’impact de la décision de rupture sur l’image de la marque du parrain.

    Enfin, les auteurs reconnaissent une des limites de leur étude : la sollicitation d’une cible grand public dont l’engagement (au-delà de la connaissance) vis-à-vis du sportif parrainé n’est pas nécessairement démontré. Cet article a toutefois le mérite d’investiguer un champ peu exploré : l’effet de rétroaction d’une décision de cessation de parrainage sur l’image de la marque, alors que l’impact du parrainage sur l’image de la marque elle-même a, lui, été abondamment étudié. La question ainsi posée est d’une actualité brûlante, car l’on sait que beaucoup de « parrains » se sont posés la question de savoir si leur sponsoring de certains joueurs de football devait être maintenu, à la suite de leurs frasques judiciaires, causes externes s’il en est. Toute la question est de savoir comment annoncer ce retrait : de manière discrète ou la plus neutre possible ou bien en choisissant d’en exposer publiquement les motifs ? Un dilemme pour tous les sponsors, qui révèle que la notoriété et l’image partagées sont toujours, au fond, à double tranchant !

    Le placement de produits dans les jeux vidéo (…)

    jeux, videos, marketingLa cible des adolescents ne manque pas de « dérouter » nombre d’agences et d’annonceurs, lorsqu’il s’agit de communiquer efficacement avec eux. Comment, en effet, non pas uniquement les « toucher » mais davantage les « convaincre » ? Car si tout le monde s’accorde sur l’importance de cette cible sur le plan de consommation, et donc sur son intérêt d’un point de vue marketing, choisir le bon mix média pour les convaincre est loin d’être évident. On peut considérer, à cet égard, que les jeux vidéo constitue un support de placement incontournable, mais comment optimiser ce placement et installer une communication efficace, du point de vue de l’annonceur, entre la marque et l’adolescent ? Dans le troisième article, « Le placement de produits dans les jeux vidéo : un moyen pour revisiter la relation marque-adolescent », Marina Ferreira Da Silva et Pascale Ezan se penchent de façon approfondie sur le sujet, afin de répondre à la question : « pourquoi et comment les annonceurs doivent-ils mobiliser le placement de produits dans les jeux vidéo pour communiquer auprès des adolescents ? ». Plusieurs facteurs sont ainsi étudiés : en premier lieu, la familiarité des marques, ainsi mises en avant qui interagissent d’autant plus avec le public des adolescents qu’elles sont proches de leur univers de consommation ; en second lieu, une personnalisation étudiée du placement, gage d’une relation plus étroite et d’une immersion plus profonde. Au final, ce qui domine, c’est évidemment la congruence entre, d’une part, la marque et, d’autre part, les jeux, que le placement soit hautement intégré (ce qui suppose une interaction du jeu avec le produit) ou plus périphérique (affiche, panneau publicitaire, etc.). La conclusion est sans appel : les marques doivent avant tout résister à la tentation d’envahir les écrans du jeu, ce qui peut s’avérer contre-productif, et se focaliser sur un objectif important : celui d’accroître leur capital sympathie au travers d’expériences partagées. Bref, les marques doivent avant tout s’attacher à ne pas confondre « placement » et « exposition ».

    Performance et satisfaction, une relation bien moins simple qu’il n’y paraît (…)

    performance, satisfaction, marketing, organisationsPoser la question de savoir s’il existe un lien entre l’efficacité opérationnelle des organisations et la satisfaction des clients peut sembler « hérétique », tant la réponse semble relever du bon sens. Elle doit cependant se poser, tant la relation entre la performance organisationnelle et la satisfaction des clients dans l’univers des services est loin d’être évidente. Se focalisant sur l’expérience hôtelière, c’est plus précisément à ce lien que s’intéressent Laurent Botti, Aurélie Corne, Olga Goncalves et Elisabeth

    Robinot, dans leur article « Performance et satisfaction, une relation bien moins simple qu’il n’y paraît : le cas de l’hôtellerie ». En vérité, ce lien, qui paraît intuitivement évident, l’est beaucoup moins lorsqu’on « creuse » la question. Les auteurs adressent donc ici une question essentielle dans les services : existe-t-il un lien entre la performance opérationnelle (côté production du service) et la satisfaction du client (côté consommation du service) ? Il convient, dans un premier temps, de bien distinguer le caractère transactionnel de la satisfaction (qui peut être lié à une seule expérience de consommation) de son caractère relationnel (qui suppose la réédition de l’expérience) ou d’opposer encore la satisfaction partielle et la satisfaction globale, à l’instar de ce que propose la littérature sur le sujet. À cet égard, les auteurs soulignent fort justement que « l’expérience hôtelière – le séjour – peut être identifiée à un parcours compris comme une succession d’événements dont l’agrégation sera constitutive de l’expérience elle-même ». Pour mesurer l’efficience, les auteurs font d’abord référence à trois modèles de mesure, respectivement connus sous les noms de DEA, CCR et BCC, les deux derniers définissant l’efficience comme le relevé des meilleures pratiques relevées au sein d’un échantillon. Soulignons l’intérêt opérationnel de cette démarche : elle permet aux managers de révéler les leviers d’amélioration de la performance hôtelière, en leur permettant de se comparer aux autres et d’utiliser l’information disponible pour ajuster leur stratégie. Les auteurs mobilisent également une autre méthode, connue sous le nom d’Electre III : elle consiste à s’appuyer sur les ressources d’une analyse multicritères, et en respectant l’hypothèse du caractère noncompensatoire des critères, de postuler qu’une alternative est plus satisfaisante qu’une autre, si elle lui est supérieure sur un nombre suffisamment grand de critères. C’est ainsi que sont relevées, puis mises en relation, les dimensions d’efficience et de satisfaction, avec une parcimonie de moyens qui évite la dilution du concept de satisfaction du client. Au final, si le lien entre efficience opérationnelle et satisfaction du client n’est pas nécessairement démontré - ceci pouvant en partie s’expliquer par le grand nombre d’hôtels « efficients » au sens de la définition adoptée - l’article met en œuvre une démarche rigoureuse et très analytique, permettant aux professionnels de l’hôtellerie de mieux comprendre les mécanismes en œuvre dans l’efficience de service.

    Rubrique « Fenêtre sur » : un regard sur les équipements culturels dans l’aménagement des territoires et sur les conditions de succès dans l’exécution d’une stratégie Pour clore ce numéro particulièrement dense, nous avons choisi de mettre en avant deux articles dans notre rubrique « Fenêtre sur ». Le premier porte sur le rôle de l’équipement culturel amiral dans le repositionnement d’une ville et exploite les résultats d’une étude menée sur deux villes françaises, Lens et Bordeaux, et s’inspire de l’exemple du repositionnement poursuivi par la ville de Bilbao. Les auteurs, Julien Cusin et Juliette Passebois Ducros, concluent, au terme de leur démarche, que les projets amiraux renforcent, sous certaines conditions, l’identité culturelle des territoires. Mais les auteurs précisent également que si ces projets renforcent une identité préexistante, ils ne la changent pas, permettant seulement - et ce n’est déjà pas si mal - de faire le pont entre tradition et modernité.

    Enfin, notre dernier éclairage porte sur les clés de succès dans la mise en œuvre d’une stratégie. L’article est issu de la Cambridge Marketing Review, dans le cadre d’un accord d’échange de visibilité entre nos deux publications. Plusieurs principes sont énoncés pour garantir le succès opérationnel dans la mise en œuvre d’une stratégie. On formule le souhait que ces principes, énoncés aussi clairement par le Dr Andrew MacLennan, soient davantage mis en application, car on sait bien, selon l’adage d’un homme célèbre, que le succès d’une stratégie réside à 95% dans son exécution, ce que trop de décideurs, « intoxiqués » au trop célèbre modèle SWOT, semblent oublier parfois.

    Nous vous souhaitons une bonne lecture du numéro 255 de notre revue. Que vous en retiriez autant de profit dans vos activités respectives que le plaisir que nous avons eu à collaborer avec l’ensemble des auteurs et des équipes éditoriales qui ont assuré sa publication.

    [COMMENT SE PROCURER UN ARTICLE / S'ABONNER A LA REVUE ?]

    Philippe JOURDAN
    (philippe.jourdan@promiseconsultinginc.com)
    Jean-Claude PACITTO
    (jean-claude.pacitto@orange.fr)
    Comité de rédaction
    RFM : revue française du marketing

  • Imprimer

    1st Research Award #RFM / @ADETEM under the patronage of #American Express confirms the excellence of French Research in #Marketing

    Night of Adetem (Nuit de l’Adetem) – Tuesday 07/05/2016

    Picture: Award-winner Jean-Louis Moulins, professor at the University of Aix-Marseille, surrounded by two of the Jury members, its President Philippe Jourdan and Karine Cervoz-Goyat.

    The first recipient of the Research Award RFM 2016 is Professor Jean-Louis Moulins, University of Aix-Marseille, and his co-author, Dr. Tarek Abid, with their article: "A scale for the social responsibility of brands: the application for consumers of organic food brands." (Original title: « une échelle de la responsabilité sociétale des marques : application aux consommateurs de marques alimentaires biologiques »).

    This award was presented by Pierre-François Brézès, VP & General Manager, American Express Global Commercial Payments, France and Philippe Jourdan, head editor of the French magazine of Marketing, University Professor and founder of Promise Consulting Inc / Panel On the Web. The presentation of awards took place at the Night of Adetem (Nuit de l’Adetem), on July 5th 2016 and was held at the Pavillon Elysée, rue Marbeuf, 75008 Paris.

    The aim of awarding this prize in the framework of the prestigious “Night of Marketing” is primarily the following: “To create a connection between the academic approach and the expressed need of marketers to find a source of knowledge, inspiration and innovation for renewed practices", says Philippe Jourdan, chef editor of the French Journal of Marketing since 2011. It also reinforces the magazine’s FNEGE / AERES ranking among the best French journals in Management Science.

    Philippe Jourdan, president of the jury of this first edition, sincerely thanks the multidisciplinary jury of nine members, consisting of academics and professionals, French and Francophone (2 Swiss, 1 resident in Switzerland and one resident in San Francisco), for their adopted scientific assessment process based on the following criteria: originality of the subject, mastery of literature, rigor of the scientific and methodological approach, coherence of the argumentation and finally, the paper’s managerial contributions and its usefulness for Marketing professionals.

    [MORE ABOUT THE JURY MEMBERS]

    A FEW WORDS ON THE FRENCH JOURNAL OF MARKETING

    The French Journal of Marketing aims to present the most innovative marketing techniques and practices to the academic community, to the students and to the professionals in the French speaking countries It thus pursues two major purposes: a scientific quality regarding the selection of the published articles and a selection based on relevance, interest as well as impact on all marketing professionals (teachers and practitioners) of the best articles.

    As first French journal in the field of education and marketing strategy, the French Journal of Marketing distributes 4 numbers per year in France, as well as in 38 countries.

    [DISCOVER THE JOURNAL OF MARKETING]
    [LEARN MORE ABOUT THE NIGHT OF MARKETING]

    MORE ABOUT PROMISE CONSULTING

    Pr Philippe Jourdan, CEO of Promise Consulting, is the editor-in-chief of Adetem’s journal, the French Journal of Marketing (Revue Française de Marketing, RFM), since 2011. He publishes in academic journals internationally on the problems of the valuation of the brands in luxury, beauty and selective distribution. He also publishes in the economic press and news media (such as Le Monde, les Echos, le Figaro, l’Opinion, la Revue des Marques, etc.). Philippe is a university professor, researcher at the IRG (CNRS) and laureate of the Best Article of Research AFM 2000. He holds a certification in social media and is member of ESOMAR.

    Promise Consulting is a company specialized in marketing studies and consultancy, issued from the merge of Promise Consulting Inc., JPL Consulting and Panel on the Web. Promise Consulting integrates services of market research and marketing consultancy delivered with a high added value. We created an innovative measuring methodology of a brand’s performance and its return on investments (ROI): “Monitoring Brand Assets©”. This methodology, deployed in nearly 50 countries, has surveyed 250 brands in multiple sectors, totaling over 1.5 million questionnaires.

    Established in Paris, New-York and Casablanca, Promise Consulting conducts studies and services of consultancy in the whole world. Promise Consulting is mostly known for its expertise in measuring a brand’s value from the clients’ perspective. Promise Consulting has developed innovative techniques and models, was awarded 7 times in 10 years, by its Peers nationally and internationally. It provides insights and recommendations to the most notorious brands in luxury, cosmetics and retailing sectors, helping them develop on national and foreign markets. It is also active in several sectors of the industry, every time the brands are looking for an effective growth strategy in order to better understand the market, to reach their customers, attract them and, finally, keep them.

    Promise Consulting is one of the 300 highly qualified members of the ICG (Internal Consulting Group): A network which brings experts from different areas of competencies (marketing, finance, governance, risk management, ect.) together, aiming to offer companies high-level consulting services on a transnational basis.

    To cope with the growth of its business, Promise Consulting has established two departments to specialize its strong sector expertise: 

    > LUXURY LAB: dedicated to the luxury sector in the world of Fashion, Beauty and selective distribution, Luxury Lab follows nearly 250 luxury brands in over 35 countries for over 10 years.
    More: promiseconsulting-blog.com

    > CONSO LAB: dedicated to the sectors of FMCG, automotive, finance and retail, Consumer Lab accompanies the announcer from the concept testing to the tracking of the market performance.
    More: promiseconsulting-consoblog.com

    DISCOVER MORE ON THE SOCIAL NETWORK

    Site: http://promiseconsultinginc.com
    Blog: http://whatsnewinmarketing.blogspirit.com
    Facebook: http://facebook.com/promiseinc
    Twitter: @pjourdan1967

  • Imprimer

    Le 1er Prix #RFM / @ADETEM sous le patronage d’#AmericanExpress confirme l’excellence de la recherche française en #Marketing

    Nuit de l’Adetem -  le mardi 5 juillet 2016

    Légende photo : le lauréat Jean-Louis Moulins, professeur à l'Université Aix-Marseille, entouré de deux membres du Jury, son Président, Philippe Jourdan et Karine Cervoz-Goyat. 

    Le premier lauréat du Prix de la Recherche RFM 2016 est le professeur Jean-Louis Moulins de l’Université d’Aix-Marseille, et son co-auteur, le docteur Tarek Abid, pour l’article intitulé : « une échelle de la responsabilité sociétale des marques : application aux consommateurs de marques alimentaires biologiques ».

    Ce prix a été remis par Pierre-François Brézès, VP & General Manager, American Express Global Commercial Payments, France et Philippe Jourdan, rédacteur en chef de la revue Française du Marketing, professeur des universités et fondateur des sociétés Promise Consulting Inc / Panel On The Web lors de la Nuit de l'Adetem, le 05 juillet 2016 tenue au Pavillon Elysée, rue Marbeuf, 75008 Paris.

    "La remise de ce Prix dans le cadre de la soirée prestigieuse de la Nuit du Marketing est d’abord l’aboutissement d’une volonté : celle de faire le lien entre la démarche académique et le besoin exprimé par les professionnels du marketing de puiser dans la recherche une source de connaissances, mais également d’inspiration et d’innovation pour des pratiques renouvelées", constate Philippe Jourdan, rédacteur en chef depuis 2011 de la Revue Française du Marketing. Elle vient également conforter le  classement FNEGE /AERES de la revue au sein des meilleurs revues francophones de sciences de gestion.

    Philippe Jourdan, président du jury de cette première édition, remercie sincèrement le jury pluridisciplinaire de neuf membres, mixant des universitaires et des professionnels, des Français et des francophones (2 Suisses, 1 résident en Suisse et 1 résident à San Francisco), qui a adopté une démarche scientifique d’évaluation et délibéré de manière très consensuelle sur les critères suivants : l’originalité du sujet, la maîtrise de la littérature, la rigueur de la démarche scientifique et méthodologique, la cohérence de l’argumentation et enfin, les apports managériaux et utiles pour les professionnels du Marketing.

    [EN SAVOIR PLUS SUR LES MEMBRES DU JURY] 

    QUELQUES MOTS SUR LA REVUE FRANÇAISE DU MARKETING

    La Revue Française du Marketing (RFM) a pour vocation de contribuer à faire connaître les techniques et les pratiques marketing les plus innovantes aux communautés académiques, étudiantes et professionnelles dans le monde francophone. Elle poursuit donc une double ambition : une qualité scientifique dans le choix des articles publiés et une sélection basée sur la pertinence, l'intérêt, la portée pour l'ensemble des professionnels du marketing (enseignants et praticiens)des meilleurs articles.

    Première revue française dans le domaine des études et de la stratégie marketing, la Revue Française du Marketing diffuse, en France et dans 38 pays, 4 numéros par an.

    [Découvrir la revue]

    [En savoir plus sur la Nuit du Marketing]

    EN SAVOIR PLUS SUR PROMISE CONSULTING 

    Philippe Jourdan, co-fondateur de Promise Consulting, est rédacteur en chef de la revue de l’ADETEM, la Revue Française de Marketing (RFM) depuis 2011 et membre du conseil d’administration de l’ADETEM. Il publie régulièrement dans des revues académiques de niveau international sur les problématiques de valorisation de marques dans les secteurs du luxe et des cosmétiques. Il est également professeur des universités, chercheur à l’IRG (CNRS), certifié Social Media et membre de l'Esomar.

    Promise Consulting est un groupe de conseil et d’études marketing réunissant les sociétés Promise Consulting Inc., JPL Consulting et Panel On The Web. Promise Consulting intègre des prestations de conseil et d’études à forte valeur ajoutée. Elle a créé une méthodologie innovante de mesure de la performance de marque et du ROI centré sur la marque : Monitoring Brand Assets. Cette méthodologie a été déployée dans plus de 35 pays à date, porte sur l’étude de 250 marques dans les secteurs les plus divers.

    Etabli à Paris, New-York et Casablanca, le groupe mène des études et des prestations de conseil dans le monde entier. Il est plus particulièrement reconnu pour son expertise en matière de mesure de la valeur de marque (brand value) du point de vue des consommateurs. Promise Consulting a su développer des méthodes et des modèles innovants récompensés 7 fois en 10 ans par la profession au plan national et international. Il accompagne les plus grandes marques de luxe, de cosmétiques et de distribution sélective en particulier dans leur développement sur le marché national et les marchés étrangers. Il intervient également dans de nombreux secteurs d'activité, chaque fois que les marques souhaitent disposer d'une stratégie de croissance éclairée pour mieux comprendre leur marché, s'adresser à leurs consommateurs, séduire et fidéliser leurs clients : grande consommation, automobiles, biens d'équipements, produits financiers, etc. 

    Promise, est l’un des 300 membres hautement qualifiés d’International Consulting Group (ICG). Ce réseau rassemble de manière transnationale les meilleurs experts dans différents domaines (marketing, finance, gouvernance, gestion des risques etc…) et a pour vocation de proposer aux entreprises des prestations de conseil de très haut niveau.

    Pour faire face à la croissance de son activité, Promise Consulting a créé deux départements pour spécialiser ses deux compétences sectorielles fortes au service des annonceurs :

    LUXURY LAB : dédié au secteur du luxe dans les univers de la Mode, de la Beauté et de la distribution sélective, Luxury Lab suit près de 250 marques de luxe dans près de 35 pays depuis plus de 10 ans. En savoir plus : promiseconsulting-blog.com

    CONSO LAB : dédié aux secteurs de la grande consommation, de l’automobile, de la finance et de la grande distribution, Conso Lab accompagne l’annonceur du test de concept jusqu’au tracking de la performance de marché. En savoir plus : promiseconsulting-consoblog.com

    NOUS DECOUVRIR SUR LES RESEAUX SOCIAUX

    Site : http://promiseconsultinginc.com

    Blog: http://whatsnewinmarketing.blogspirit.com

    Facebook: http://facebook.com/promiseinc

    Twitter: @pjourdan1967

  • Imprimer

    Conférence "Luxe et Chine" [30/06] Partageons les temps forts de l'événement [#promiseconsulting @adetem]

    [RETROUVER LES PHOTOS SUR FLICKR]

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting

    Par Pr Philippe Jourdan et Chunyan Li

    Le Jeudi 30 Juin 2016, au Café l'Adjugé, au sein de la prestigieuse maison de ventes Drouot, Promise Consulting a animé une conférence sur le thème "Luxe et Chine : enjeux et perspectives pour 2016 et au-delà". 

    40 personnes au total, professionnels dans les plus grandes maisons du luxe, journalistes et consultants dans les univers du luxe, de la mode, de la beauté et du tourisme, se sont retrouvées à l'occasion d'un petit-déjeuner Conférence, de 8h30 à 10h30, donné par la société Promise Consulting. 

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting, pib, chine, dette, dollars

    Poursuivant un cycle de conférences sur les tendances et les perspectives de développement du marché du luxe dans le Monde, Philippe Jourdan, associé fondateur, et Chunyan Li, consultante senior, spécialiste de la Chine, ont présenté un vaste tour d'horizon des perspectives et des enjeux du marché du luxe chinois avec une double volonté. D'une part isoler les facteurs conjoncturels des facteurs structurels, afin de discerner les opportunités de croissance dans un contexte économique certes plus "chahuté" mais porteurs également de nouvelles opportunités pour les marques de luxe occidentales. D'autre part, apporter l'éclairage d'une spécialiste de la culture chinoise afin de prendre en compte l'émergence d'attentes nouvelles, en particulier celles des plus jeunes générations vis-à-vis des produits de luxe.

    CE QU'ILS ONT RETENU DE CETTE MANIFESTATION

    CHUNYAN LI 

     

     

    PHILIPPE JOURDAN

     

     

    UNE ECONOMIE EN PHASE DE MUTATION

    Les deux conférenciers ont dans un premier temps rappelé quelques indicateurs économiques qui permettent de dresser un état de santé de l'économie chinoises dans le Monde : une croissance ralentie mais toujours positive, une dévaluation récente du Yuan mais avec des prévisions qui doivent prendre en compte la volonté politique des autorités chinoises de réduire leur dépendance vis-à-vis de la monnaie américaine (et en premier lieu de la dette américaine). Dans cette perspective, la transition de l'économie chinoise du "Made IN China" vers le "Made BY China" puis vers le "Made FOR China" se poursuit, même si la part du PIB consacré à la consommation intérieure et aux dépenses de l'Etat Chinois demeure encore en retrait, par rapport à celles traditionnellement réservées aux investissements et aux exportations nettes.

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting, pib, chine, dette, dollars

    [CLIQUER SUR LA PHOTO POUR ÉLARGIR]

    UNE ECONOMIE DU LUXE TRÈS (TROP) DÉPENDANTE DES ACHATS DES TOURISTES CHINOIS

    En 2000, 10 millions de touristes ont parcouru le Monde. En 2020, une projection situe à 200 millions le nombre de touristes chinois qui se rendront à l'étranger au cours de l'année. En 2015, ils ont été près de 105 millions à se déplacer en dehors de la Chine. Certes, la première destination régionale reste, et de loin, l'Asie, avec toutefois un ralentissement des déplacements à Hong-Kong (en réponse aux manifestations sinophobes de la population résidente à Hong-Kong) et une bonne tenue du tourisme chinois en France, malgré un climat sécuritaire peu favorable. Au final, près de 77% des achats de produits de luxe ("personal luxury goods") achetés par les Chinois le sont à l'étranger (dont 24% dans les pays asiatiques proches et 53% en dehors de cette sphère).

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting, pib, chine, dette, dollars

    [CLIQUER SUR LA PHOTO POUR ÉLARGIR]

     CHINE : "IT IS ALL ABOUT DIGITAL, IDIOT"

    Avec plus de la moitié de la population connectée (50,3%), près de 3h45 passé en moyenne par jour sur les réseaux digitaux, et 594 millions de Chinois connectés depuis leur Mobile, Internet est une réalité incontournable du paysage chinois en matière de communication et de recherche d'informations. Un constat qui se double d'une autre réalité : les Chinois sont de plus en plus nombreux à acheter en ligne et devrait dès la fin de l'année 2016 dépasser le commerce américain en ligne avec une projection d'achats de 371 milliards de dollars contre 326 milliards de dollars pour les US.

    Certes, le paysage numérique chinois comporte ses spécificités et est très différent de celui de l'Occident. A chaque type d'applications digitales développées en Occident (Moteur de recherche, Réseaux Sociaux, Réseaux de Micro-Chats et de Micro-Blogging, etc.), correspond sa version - et pas seulement son clône, loin s'en faut - chinois. En particulier, parmi tous les réseaux sociaux, Weibo, le Twitter chinois, et WeChat, une combinaison de Facebook, WhatsApp et Skype, sont devenus les outils de promotion les plus privilégiés par les entreprises. Ils comptent respectivement 222 millions et 650 millions d’utilisateurs actifs en 2015.

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting, pib, chine, dette, dollars

    [CLIQUER SUR LA PHOTO POUR ÉLARGIR]

    LA CULTURE CHINOISE : ENTRE GUANXI ET MIANZI

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting, pib, chine, dette, dollars

     [CLIQUER SUR LA PHOTO POUR ÉLARGIR]

    "De même qu'un arbre a besoin de son écorce, une personne a besoin de sa face", selon un proverbe chinois. La culture du Mianzi consiste ("face") accorde une grande importance aux formes de respect et de reconnaissance. Chacun vit sous et par le regard des autres : une tendance des élites chinoises est donc de se comparer systématiquement aux autres, selon des critères de réussites professionnelles ou personnelles. Les produits de luxe permettent donc aux Chinois les plus fortunés de matérialiser aux yeux des autres leur statut social, leur situation financière et de façonner ainsi l'image qu'il souhaite renvoyer à leur entourage (...).

    En Chine, "la formalité doit être réciproque". Les Chinois attachent une grande importance aux relations sociales, autrement dit au fameux Guangxi avec son cercle de proximité. Le fait d'avoir un bon "Guanxi" permet de bénéficier de soutien mutuel et de procéder ou de résoudre les problèmes plus rapidement. Enfin, la faveur - "RenQuing" en Chinois - peut constituer un crédit ou un débit. Dans cette optique, offrir un cadeau de valeur, que ce soit un produit ou une expérience marquante valorise également la "face" ("Mianzi") de son interlocuteur (...).

    TROIS GÉNÉRATIONS DE CLIENTS DU LUXE EN CHINE

    Il existe désormais trois générations clairement identifiées de consommateurs de produits de luxe en Chine, qui diffèrent fortement par leur profil, leurs attentes et leur expérience du luxe.

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting, pib, chine, dette, dollars

     [CLIQUER SUR LA PHOTO POUR ÉLARGIR]

    La première génération est celle des Baby Boomers. Nés entre 1950 et 1964, ils ont pleinement vécu sous l'ère du Président Mao et montrent un état d'esprit marqué par le nationalisme, l'idéalisme et une vie marquée dans leur jeunesse par la frugalité. La Révolution Culturelle a marqué pour eux une fragilisation durable des valeurs traditionnelles et ancestrales de la société chinoise et certains d'entre eux se remémorent la grande famine de 1958 à 1961. En position de décideurs, sûrs de leur pouvoir, ils associent le pouvoir et la richesse, qui leur permet d'obtenir tout ce qu'ils souhaitent et dont ils ont été privés dans une première partie de leur vie.

    La deuxième génération est celle de la Génération X (1965-1979). Enfants de la réforme économique entamée en 1978, ils ont été éduqués par MAO mais formés par Bill Gates. Cette tension forte a donc entraîné, chez eux, un désarroi et un certain sentiment d’insécurité. Raison pour laquelle cette génération se montre d’abord opportuniste et recherche la sécurité matérielle. Ils ont été parmi les premiers à consommer des produits de luxe, 60 % d’entre eux achètent ces produits pour augmenter leur estime de soi. Environ 80 % des entreprises privées en Chine sont gérées par des représentants de cette génération. 

    La troisième génération enfin est celle de la Génération Y (1980-1995). Elle a été la grande bénéficiaire de la réforme économique et ce, dès son enfance, sans avoir traversé de périodes très difficiles. Elle se retrouve confrontée à une grande variété de choix de consommation. Par conséquent, même si elle garde une racine chinoise, ses comportements et ses habitudes de consommation s’occidentalisent. Prendre un Big Mac au Mc Donalds’ ou un café au Starbucks, utiliser l’Iphone ou l’Ipad pour se connecter sur Internet et discuter avec des inconnus, ou encore, s’acheter des produits sur WeChat ou des sites de e-commerce, fait partie de leur vie quotidienne.

    LES  MARQUES DE LUXE FRANCAISES QUI DEMEURENT TRES APPRECIEES

    La Conférence s'est conclue sur la présentation des résultats du Baromètre Front Row mené conjointement par Promise Consulting et BNP Exane. Ce baromètre mesure dans différents pays l'Exclusivité et la Désirabilité des Marques de Luxe dans les univers de la Mode (prêt-à-porter, sacs et chaussures) et des Cosmétiques (parfums, soin et maquillage). 

    [RETROUVER L'INTEGRALITE DES RESULTATS EN CLIQUANT ICI]

    adjuge, drouot, chine, luxe, promiseconsulting, pib, chine, dette, dollars, exclusivité, desirabilite, mode

     NOUS CONTACTER

    Vous souhaitez en savoir plus ? Vous avez un projet sur la Chine ? Vous souhaitez connaître notre offre en matière d'études internationales dans l'univers des marques de luxe, de la beauté et de la distribution sélective ?

    chine,luxe,marketing,economie,yuan,mode,chanel,dior,lvmh

    A PROPOS DE PROMISE CONSULTING

    Depuis 2000, Promise Consulting, anciennement Panel On The Web, permet aux décideurs de prendre les bonnes décisions.

    Grâce à un accompagnement et des études scientifiques ad hoc, Promise Consulting renforce le lien entre les belles marques et les clients tout en maximisant leur retour sur investissement marketing. Grâce à ses équipes du Conso Lab et du Luxury Lab, Promise Consulting délivre une expertise pointue en études de marché et d’optimisation des marques dans les univers de la consommation, de la distribution, du luxe et de la beauté. La société est établie à Paris et à New-York. Elle dispose de panels online dans plus de 35 pays en Europe, Amérique, en Asie et en Afrique. 

    Elle a créé une méthodologie innovante de mesure de la performance de marque et du ROI des investissements centrés sur la marque : Monitoring Brand Assets©. Cette méthodologie a été déployée dans près de 50 pays à date, porte sur l’étude de 250 marques dans les secteurs les plus divers et totalise plus de 1.000.000 questionnaires administrés en ligne dans le monde. Récompensée 8 fois en 12 ans, par la profession au plan national et international pour ces méthodologies innovantes, Promise Consulting accompagne les plus grandes marques de luxe, de cosmétiques et de distribution dans leur développement tant sur les marchés français qu’internationaux. La société intervient également dans de nombreux secteurs d'activité, chaque fois que les marques souhaitent disposer d'une stratégie de croissance éclairée pour mieux comprendre leur marché, s'adresser à leurs consommateurs, séduire et fidéliser leurs clients.

    Lire la suite

  • Imprimer

    [@adetem @sorbonne] Faites connaissance avec un Membre du Jury du 1er Prix de la Recherche RFM /Adetem [#adetem #RFM #NuitDuMarketing]

    Aujourd'hui, Sophie Gaultier-Gaillard membre du Jury qui décernera lors de la Nuit de l'Adetem, le 05 Juillet 2016 à Paris, le Prix de la Recherche RFM / ADETEM nous présente son parcours en quelques mots.

    sorbonne,adetem,rfm,sophie gaultier-gaillard,marketing,defense

    Sophie, ton parcours en quelques mots... 

    Sophie Gaultier-Gaillard, Maître de Conférences à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris 1). Je suis enseignante-chercheur à l'Ecole de Management de la Sorbonne (UFR06 Sciences de Gestion). J'exerce la responsabilité de Directrice adjointe de l'Institut des Etudes sur la Guerre et la Paix (IHMC UMR 8066), rattaché à l'Université Panthéon Sorbonne. Je suis également responsable du Pôle "Etudes Humanitaires et Protection Civile" de l'IHMC.

    Depuis 2009, je suis le Référent Défense et Sécurité Nationale de l'Université Panthéon Sorbonne dont le rôle est d'informer sur les ur les filières et études de défense existant dans l’établissement, de promouvoir au sein des enseignements disciplinaires, la prise en compte des notions de défense et sécurité nationale et de de favoriser la création, dans le cadre de la nouvelle licence, d’unités d’enseignement libres « défense et sécurité nationale".

    Après avoir soutenu ma Thèse de Sciences Economiques et de Gestion en 1997 - "Pré-Crises et Logiques de Décision : une application aux Risques de Santé Publique" - à l'Ecole Nationale Supérieure de Cachan, sous la direction du Professeur Bertrand Meunier, j'ai obtenu une Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) délivrée par l'Université Paris 1 Sorbonne et menée sous la direction du Pr. Jean-Jacques Pluchart - "Quelle méthodologie adopter pour une approche globale en gestion des risques et des crises ? 10 ans d’expérience en gestion environnementale".

    J'ai publié de nombreux articles dans des revues scientifiques tant en France qu'à l'International ainsi que plusieurs ouvrages sur la gestion des crises et des risques [http://bit.ly/295BviV]. 

    Je suis actuellement auditrice de la 68ème session nationale "Politique de Défense" de l'Insitut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHDN). 

    Pour contacter Sophie Gaultier-Gaillard : sophie.gauthier-gaillard@univ-paris1.fr

    La RFM, Revue Française du Marketing en quelques mots...

    La Revue Française du Marketing a pour vocation de contribuer à faire connaître les techniques et les pratiques marketing les plus innovantes aux communautés académiques, étudiantes et professionnelles dans le monde francophone. Elle poursuit donc une double ambition : une qualité scientifique dans le choix des articles publiés et une sélection basée sur la pertinence, l'intérêt, la portée pour l'ensemble des professionnels du marketing (enseignants et praticiens)des meilleurs articles.

    Première revue française dans le domaine des études et de la stratégie marketing, la Revue Française du Marketing diffuse, en France et dans 38 pays, 4 numéros par an.

    [Découvrir la revue]

    [En savoir plus sur la Nuit du Marketing]

  • Imprimer

    [@adetem] Faites connaissance avec un Membre du Jury du 1er Prix de la Recherche #RFM /#ADETEM

    Aujourd'hui, David JEANNERET nous présente sa motivation à rejoindre le Jury qui décernera lors de la Nuit de l'Adetem, le 05 Juillet 2016 à Paris, le Prix de la Recherche RFM / ADETEM.

    david jeanneret, marketing, rfm, suisse, nuit du marketing, communication, sante

    David, pourquoi avoir accepté de rejoindre le 1er Jury de la Recherche RFM / ADETEM

    Ma motivation pour contribuer à l’ADETEM est fortement liée à ma connaissance et ma grande appréciation de Valérie et Philippe Jourdan, qui sont des personnes exceptionnelles, tant sur le plan personnel, humain, qu’intellectuel et professionnel. Cette volonté d’aller toujours de l’avant, de découvrir et de partager se retrouve dans tout ce qu’ils entreprennent et m’ont fortement motivée à accepter d’être membre du Jury.

    Comme membre du jury de la recherche RFM - Adetem, j’apporterai le pragmatisme de l’entrepreneur, l’esprit de l’amoureux de l’innovation et l’œil de la génération X.

    David, en quelques mots....

    David Jeanneret est diplômé en droit de l’Université de Fribourg (lic. utr. iur) avec mention cum laude, spécialiste en lutte contre la criminalité économique avec mention magna cum laude de la Haute Ecole de Gestion de Neuchâtel et il a des connaissances approfondies en informatique. 

    Après avoir travaillé auprès du Ministère public du canton de Berne et au Département de Justice et Police, il a créé avec des amis médecins deux entreprises dans le domaine médical et une autre dans le domaine des alicaments et des nutricaments. Dans ce contexte, Davis a dû s’occuper de la vente DTC (direct to consumer), du commerce électronique et du marketing notamment de produits naturels et sous le label biologique (ex. : super food). Il a assuré aussi la conformité légale des allégations médicales de tous ces produits innovants.

    Actuellement, il s’intéresse beaucoup au marketing digital, émotionnel et relationnel (parcours client).

    Pour contacter David Jeanneret : d.jeanneret@detecmed.com

    La RFM, Revue Française du Marketing en quelques mots...

    La Revue Française du Marketing a pour vocation de contribuer à faire connaître les techniques et les pratiques marketing les plus innovantes aux communautés académiques, étudiantes et professionnelles dans le monde francophone. Elle poursuit donc une double ambition : une qualité scientifique dans le choix des articles publiés et une sélection basée sur la pertinence, l'intérêt, la portée pour l'ensemble des professionnels du marketing (enseignants et praticiens)des meilleurs articles.

    Première revue française dans le domaine des études et de la stratégie marketing, la Revue Française du Marketing diffuse, en France et dans 38 pays, 4 numéros par an.

    [Découvrir la revue]

    [En savoir plus sur la Nuit du Marketing]

  • Imprimer

    Invitation à la Conférence "Luxe et Chine: enjeux et perspectives pour 2016 et au-delà" [#luxe #chine #promiseconsulting]

    Promise Consulting poursuit son cycle de Conférences sur le thème "Luxe et Chine : enjeux et perspectives pour l'année 2016 et au-delà" le jeudi 30 juin à partir de 8h30 au restaurant-café l'Adjugé, Paris 9ème.

    Face au succès rencontré lors de la précédente édition de notre Conférence "Luxe et Chine (..)", Promise Consulting réédite une Conférence sur le thème "Luxe et Chine : enjeux et perspectives pour l'année 2016 et au-delà".

     

    LUXE ET CHINE : PRENEZ CONNAISSANCE DE LA VIDEO A PROPOS DE LA CONFÉRENCE

     

     

    RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE EN QUELQUES MOTS

    Le ralentissement de la croissance chinoise qu'explique la conjonction de facteurs structurels et conjoncturels est de nature à préoccuper les marchés, en particulier dans l'univers du luxe. La Chine est-elle encore le Nouvel Eldorado envisagé il y a quelques années. Quelles sont les perspectives et les enjeux auxquels devront faire face les marques de luxe européennes et mondiales dans le nouveau marché chinois qui se dessine aujourd'hui et demain ?

    C'est à ces questions et à d'autres que nos deux conférenciers tenteront de répondre pour permettre aux décideurs, managers et responsables opérationnels dans les univers du luxe de comprendre les enjeux à court terme mais également les changements plus structurels de la société chinoise qui appellent sans réserve des choix stratégiques à moyen et à long terme. La conférence abordera en particulier les thèmes suivants :

    1- Le marché chinois du luxe : la place du Travel Retail, opportunité ou risque ?

    2- Le marché chinois du luxe : le Digital est--il incontournable pour vendre en Chine ?

    3- Les trois générations de consommateurs de luxe chinois : comment les aborder ?

    4- Les marques de luxe préférées des Chinois : quelles sont-elles ?

     

    NOS CONFÉRENCIERS


    philippe jourdan, promiseconsultingPhilippe Jourdan, 
    professeur des universités, consultant et fondateur de Promise Consulting. Il pilote des études internationales depuis plus de 20 ans. Il est un spécialiste reconnu de la gestion des marques et s'est plus particulièrement intéressé aux stratégies de développement marketing au niveau international dans les secteurs du luxe, de la mode, de la beauté et de la distribution sélective. Il est l'auteur de plusieurs dizaines d'articles de recherche et de nombreux ouvrages, dont le dernier "Le Marketing de la Grenouille : nouvelles stratégies de marques pour nouveaux consommateurs" (éd. Kawa) s'attache à décrypter l'impact de la transformation digitale sur les changements d'habitudes et de comportements de consommation. Il est depuis 2011 rédacteur en chef de la Revue Française du Marketing et membre du Conseil d'Administration de l'ADETEM.


    chunyan li, feida consultingChunyan Li,
    consultante franco-chinois, collabore avec Promise Consulting en apportant sa connaissance, son expérience et son expertise du marché chinois et plus généralement des marchés asiatiques. Elle est l'auteur d'un ouvrage de référence "Réussir sur le Marché chinois" (éd. Eyrolles) qui réunit les témoignages des plus grandes sociétés du CAC 40 pour décrypter les enjeux et les spécificités du marché chinois pour les entreprises françaises. Elle est diplômée de l'Université de Pékin et d'HEC Paris.

     

    VOUS INSCRIRE

    Le nombre de places est limité. La Conférence est gratuite et accompagné d'un petit-déjeuner servi sur place.Compte-tenu de la forte demande, nous vous remercions de confirmer une participation ferme et limitée à un nombre restreint de personnes par entreprises par mail à l'attention de Valérie Jourdan, CEO Promise Consulting : 

    valerie.jourdan@promiseconsultinginc.com

     

    S'Y RENDRE

    Bar Restaurant l'Adjugé - 9 rue Drouot - 75009 PARIS - Métro Drouot (Lignes 8 & 9)- Téléphone : 01 47 70 72 04

    Cliquer sur la carte pour l'agrandir

    l'adjuge, drouot, restaurant, bar

    A PROPOS DE PROMISE CONSULTING

    Depuis 2000, Promise Consulting, anciennement Panel On The Web, permet aux décideurs de prendre les bonnes décisions. Grâce à un accompagnement et des études scientifiques ad hoc, Promise Consulting renforce le lien entre les belles marques et les clients tout en maximisant leur retour sur investissement marketing. Grâce à ses équipes du Conso Lab et du Luxury Lab, Promise Consulting délivre une expertise pointue en études de marché et d’optimisation des marques dans les univers de la consommation, de la distribution, du luxe et de la beauté.

    La société est établie à Paris et à New-York. Elle dispose de panels online dans plus de 35 pays en Europe, Amérique, en Asie et en Afrique. Elle a créé une méthodologie innovante de mesure de la performance de marque et du ROI des investissements centrés sur la marque : Monitoring Brand Assets©. Cette méthodologie a été déployée dans près de 50 pays à date, porte sur l’étude de 250 marques dans les secteurs les plus divers et totalise plus de 1.000.000 questionnaires administrés en ligne dans le monde.