Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer

[LUXURY LAB] [MARCHE] | #Nature, #inclusivité, #personnalité et #personnalisation seront les #moteurs du #marché de la #beauté en #2018 | @PREMIUMBEAUTYNEWS

DE V.G. | PREMIUM BEAUTY NEWS | http://bit.ly/2zLR5ZM

#Nature, #inclusivité, #personnalité et #personnalisation seront les #moteurs du #marché de la #beauté en #2018

Selon une nouvelle étude de Mintel, les produits de beauté seront plus inclusifs, plus naturels and locaux, auront davantage de personnalité et seront davantage personnalisés en 2018. La société d’études d’analyse marketing a annoncé quatre tendances qui impacteront le marché mondial des cosmétiques l’année prochaine.

L’importance des questions environnementales, l’intérêt des consommateurs pour des définitions plus larges de la beauté - dépassant les questions d’âge, de sexe et de type corporel - ainsi que leur recherche d’attitudes éthiques fortes, et les possibilités de personnalisation ouvertes par les technologies numériques seront, selon Mintel, les principales forces influençant le secteur des cosmétiques dans le monde en 2018.

Beauté naturelle :

Avec l’évolution des demandes des consommateurs et les changements climatiques à travers le monde, l’industrie de la beauté doit adapter son approche en matière d’ingrédients naturels et durables. Selon Mintel, les progrès des biotechnologies aideront les marques à relever ces défis. « Au cours de la prochaine année, les possibilités offertes par la science de créer des ingrédients sûrs, sans allergènes, purs et efficaces pourraient remplacer la récolte d’ingrédients naturels », souligne Sarah Jindal, Analyst, Beauty & Personal Care chez Mintel.

La tendance en faveur de produits plus « locaux » offre également des opportunités. Selon Mintel, le sourcing et la production d’ingrédients locaux deviendront essentiels dans les années à venir.

nature,inclusivité,personnalité,moteurs,marché,beauté,2018

Beauté inclusive :

« Les marques cesseront de cibler les consommateurs en fonction de leur âge, de leur sexe ou de leur type corporel, car les consommateurs exigent de plus en plus une beauté plus personnelle définie selon leurs propres termes  », affirme Sarah Jindal.

Les perceptions de la beauté fondées sur l’âge, le sexe, la peau, les cheveux et le type de corps changent, car aujourd’hui les consommatrices prennent le contrôle de ce qui définit la beauté. « Les acheteuses de cosmétiques exigeront que l’on réponde à leurs besoins individuels en leur offrant des options ou des solutions personnalisées. Les marques se montreront plus inclusives et répondront aux préoccupations individuelles en matière de beauté, ce qui se traduira par une personnalisation accrue des produits. »

Personnalités affirmées :

« Se contenter de vendre un super produit de beauté ne sera plus suffisant. Pour les conquérir, les marques doivent avoir une personnalité et un but en rapport avec les valeurs personnelles des consommateurs », explique Sarah Jindal.

Il incombe maintenant aux marques d’impressionner les consommateurs en développant leur personnalité, de façon humaine, vivante et sincère. Selon Mintel, en 2018 et au-delà, les projets éducatifs et les questions environnementales et éthiques seront au premier plan.

Personnalisation digitale :

La technologie numérique rendra les achats plus personnels en 2018. Les marques de cosmétiques vont scruter le moindre mouvement des consommateurs, les technologies numériques permettant une personnalisation sans précédent de l’expérience d’achat. « Mintel prévoit une véritable transformation du secteur de la beauté et en 2018, » conclut Sarah Jindal.

Écrire un commentaire

Optionnel