Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer

Affaire #KimKardashian: les Français redoutent une nouvelle chute de l'activité #touristique à #Paris [#bijoux #France]

«SELON VOUS, L'AFFAIRE DES BIJOUX DE KIM KARDASHIAN VA-T-ELLE FAIRE CHUTER L'ACTIVITÉ TOURISTIQUE A PARIS ?»

Le dimanche 2 octobre au soir, Kim Kardashian a été victime, dans son hôtel à Paris, d'un vol à main armée. Plus de 10 millions d'euros de bijoux auraient été dérobés.

Suite à ce fait divers retentissant, Promise Consulting Inc. (groupe de conseil et d’études marketing réunissant les sociétés Promise Consulting Inc., JPL Consulting et Panel On The Web) qui accompagne les plus grandes marques de luxe, de cosmétiques et de distribution dans leur développement sur le marché national et international, a réalisé une étude sur la base de cette question : « Selon vous, l’affaire des bijoux de Kim Kardashian va-t-elle faire chuter l’activité touristique à Paris ? ».

Au regard de l’étude, voici quelques résultats que nous souhaitons mettre en exergue :

Selon vous, l’affaire des bijoux de Kim Kardashian va-t-elle faire chuter l’activité touristique à Paris ? »

36% des possesseurs des produits de luxe ont répondu «oui».

=> 42% des revenus mensuels bruts par foyers supérieurs à 5000€ brut ont répondu «oui».

=> 34% des personnes âgées de 35 à 55 ans ont répondu «oui».

=> 36% des hommes ont répondu «oui».

=> 35% des Parisiens et des habitants de l’Ile-de-France ont répondu «oui».

[TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE]

[TELECHARGER LES RESULTATS EN PDF]

AVIS D'EXPERT

Philippe JOURDAN, Associé Promise Consulting, professeur des Universités et membre de l’American Marketing Association (AMA) :

#KimKardashian #Paris #Tourisme"Au vu des résultats, il apparaît que la population française dans son ensemble est inquiète des retombées sur une activité touristique déjà en berne cette année. Ceci est plus vrai encore des résidents en Île de France, des hommes, des possesseurs de produits de luxe, des plus âgés et logiquement des plus fortunés. Que faut-il en déduire ? Certes inquiétude ne vaut pas nécessairement prévision et nul n'est Pythie en la matière ! Mais il ne faut pas négliger le poids des facteurs psychologiques dans le choix de ses destinations de vacances, ou bien encore dans l'usage et partant l'envie d'acheter ou de posséder des biens de consommation de luxe. Au-delà de la crise économique, l'envie d'acheter Avenue Montaigne ou Rue du Faubourg Honoré ou bien encore Rive Gauche est dépendant d'un sentiment de sécurité, qui pour subjectif qu'il soit, devrait plus fortement retenir l'attention des autorités en charge de la sécurité. L'achat de produits de luxe est fragile car il n'est nullement nécessaire mais tout juste désiré. C'est à maintenir ce désir qu'il faut s'attacher". 

Les commentaires sont fermés.