Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lafayette

  • Imprimer

    [#LUXURYLAB] [ECORESPONSABLE] | Les #Galeries #Lafayette lancent l’#initiative #écoresponsable « Go For Good » | @FASHIONNETWORK

    DE MARION DESLANDES | FASHION NETWORK | http://bit.ly/2xa1XUp

    Les #Galeries #Lafayette lancent l’#initiative #écoresponsable « Go For Good »

    Portées par la volonté de tendre vers « un commerce plus engagé », les Galeries Lafayette annoncent le lancement du programme Go For Good, qui se concrétisera à la rentrée de septembre par un événement commercial réunissant 400 marques mode, beauté, maison et alimentaire.

    « La mode, qui est le cœur de notre activité, est devenue l’une des industries les plus polluantes. C’est une réalité, mais pas une fatalité. Nous sommes mobilisés pour une transition responsable depuis plusieurs années : Go For Good n’est pas un faire-valoir pour appuyer une stratégie de communication, mais une vraie politique d’entreprise », justifie Guillaume Houzé, directeur de l’image et de la communication des Galeries Lafayette, qui ajoute un troisième B à son slogan « rendre accessible le beau et le bon », avec le terme « bien ».

    Du 29 août au 10 octobre, le magasin du boulevard Haussmann abritera donc au 2e étage un pop-up de 300 mètres carrés garni de produits plus durables ou écoresponsables. Des articles portant la mention « Go For Good » seront aussi disséminés dans les corners des marques déjà installées. En outre, cette initiative sera déployée dans tous les magasins du réseau français : les plus grandes adresses accueilleront un pop-up, tandis que les autres unités présenteront çà et là des produits mis en valeur par cette signalétique mauve. « On ne souhaite pas être dans la sur-promesse avec des intitulés comme "bon pour la planète", les étiquettes indiqueront précisément l’atout du produit, comme "tannage végétal" ou "fabriqué en France" », expose Frédérique Chemaly, directrice des ressources humaines et du développement durable.

    Les équipes des Galeries Lafayette ont établi un cahier des charges pour déterminer quels labels pouvaient s’inscrire dans cette démarche, guidé par trois dimensions : l’impact sur l’environnement, le développement social et le local (fabrication française). « Dans un contexte où l’on entend beaucoup parler de greenwashing, nous nous sommes attachés à déterminer des critères les plus sérieux possibles et avons refusé des produits qui ne pouvaient avancer la preuve de leur caractère responsable, ajoute Frédérique Chemaly. Chaque objet n’est pas parfait dans tous les domaines, mais se distingue dans l’un d’entre eux. »

    Galeries, Lafayette, initiative, écoresponsable

    La marraine de ce mouvement est la créatrice Stella McCartney, qui a imaginé une collection dédiée et investira également les vitrines d'Haussmann. Certaines marques intégrant le mouvement sont déjà vendues aux Galeries Lafayette, comme Fjällraven, Saint James, Nike ou Le Slip Français, tandis que d’autres font leur entrée dans l’assortiment du grand magasin à cette occasion, à l’instar de Katharine Hamnett, Patagonia, Bethany Williams ou Dr.Hauschka et Oden côté cosmétiques. Claudie Pierlot y va d’autre part de sa capsule exclusive, tout comme Zadig & Voltaire, Agnès b. et Armor Lux.

    Pas question de se départir d’une vraie empreinte mode. « il est primordial de concilier style et durabilité, avance Fréderique Chemaly, avec un toujours ce rôle de sélectionneur et de prescripteur. On doit entraîner nos clients, convaincre, par de la pédagogie et une forme d’évangélisation ». Le personnel de vente sera formé dans ce cadre précis.

    Cet élan touche aussi les marques propres du groupe. Lancée en 2016, la collection de mode aux critères durables « Fashion Integrity » change de nom pour désormais s’intituler « Go For Good ». De nouvelles matières apparaissent la saison prochaine dans sa collection, comme le lin et le cachemire responsable, de même que le plastique recyclé. Et, pour la première fois, la ligne de décoration Absolument Maison adopte des matériaux plus responsables (coton bio et lin européen). De son côté, Louis Pion opte pour des bracelets de cuir au tannage végétal, tandis qu’une ligne d’anneaux en or recyclé prend place chez Guérin Joaillerie.

    Accompagnée de cycles de conférences et d'ateliers qui auront lieu à la rentrée, l’initiative Go for Good bénéficiera aussi d’une plateforme Web dédiée, recensant les marques partenaires et les initiatives du grand magasin. Les Galeries Lafayette entendent enfin pérenniser le mouvement en lançant d’autres événements dans les mois à venir.

  • Imprimer

    [#LUXURYLAB] [ECORESPONSABLE] | Les #Galeries #Lafayette lancent l’#initiative #écoresponsable « Go For Good » | @FASHIONNETWORK

    DE MARION DESLANDES | FASHION NETWORK | http://bit.ly/2xa1XUp

    Les #Galeries #Lafayette lancent l’#initiative #écoresponsable « Go For Good »

    Portées par la volonté de tendre vers « un commerce plus engagé », les Galeries Lafayette annoncent le lancement du programme Go For Good, qui se concrétisera à la rentrée de septembre par un événement commercial réunissant 400 marques mode, beauté, maison et alimentaire.

    « La mode, qui est le cœur de notre activité, est devenue l’une des industries les plus polluantes. C’est une réalité, mais pas une fatalité. Nous sommes mobilisés pour une transition responsable depuis plusieurs années : Go For Good n’est pas un faire-valoir pour appuyer une stratégie de communication, mais une vraie politique d’entreprise », justifie Guillaume Houzé, directeur de l’image et de la communication des Galeries Lafayette, qui ajoute un troisième B à son slogan « rendre accessible le beau et le bon », avec le terme « bien ».

    Du 29 août au 10 octobre, le magasin du boulevard Haussmann abritera donc au 2e étage un pop-up de 300 mètres carrés garni de produits plus durables ou écoresponsables. Des articles portant la mention « Go For Good » seront aussi disséminés dans les corners des marques déjà installées. En outre, cette initiative sera déployée dans tous les magasins du réseau français : les plus grandes adresses accueilleront un pop-up, tandis que les autres unités présenteront çà et là des produits mis en valeur par cette signalétique mauve. « On ne souhaite pas être dans la sur-promesse avec des intitulés comme "bon pour la planète", les étiquettes indiqueront précisément l’atout du produit, comme "tannage végétal" ou "fabriqué en France" », expose Frédérique Chemaly, directrice des ressources humaines et du développement durable.

    Les équipes des Galeries Lafayette ont établi un cahier des charges pour déterminer quels labels pouvaient s’inscrire dans cette démarche, guidé par trois dimensions : l’impact sur l’environnement, le développement social et le local (fabrication française). « Dans un contexte où l’on entend beaucoup parler de greenwashing, nous nous sommes attachés à déterminer des critères les plus sérieux possibles et avons refusé des produits qui ne pouvaient avancer la preuve de leur caractère responsable, ajoute Frédérique Chemaly. Chaque objet n’est pas parfait dans tous les domaines, mais se distingue dans l’un d’entre eux. »

    Galeries, Lafayette, initiative, écoresponsable

    La marraine de ce mouvement est la créatrice Stella McCartney, qui a imaginé une collection dédiée et investira également les vitrines d'Haussmann. Certaines marques intégrant le mouvement sont déjà vendues aux Galeries Lafayette, comme Fjällraven, Saint James, Nike ou Le Slip Français, tandis que d’autres font leur entrée dans l’assortiment du grand magasin à cette occasion, à l’instar de Katharine Hamnett, Patagonia, Bethany Williams ou Dr.Hauschka et Oden côté cosmétiques. Claudie Pierlot y va d’autre part de sa capsule exclusive, tout comme Zadig & Voltaire, Agnès b. et Armor Lux.

    Pas question de se départir d’une vraie empreinte mode. « il est primordial de concilier style et durabilité, avance Fréderique Chemaly, avec un toujours ce rôle de sélectionneur et de prescripteur. On doit entraîner nos clients, convaincre, par de la pédagogie et une forme d’évangélisation ». Le personnel de vente sera formé dans ce cadre précis.

    Cet élan touche aussi les marques propres du groupe. Lancée en 2016, la collection de mode aux critères durables « Fashion Integrity » change de nom pour désormais s’intituler « Go For Good ». De nouvelles matières apparaissent la saison prochaine dans sa collection, comme le lin et le cachemire responsable, de même que le plastique recyclé. Et, pour la première fois, la ligne de décoration Absolument Maison adopte des matériaux plus responsables (coton bio et lin européen). De son côté, Louis Pion opte pour des bracelets de cuir au tannage végétal, tandis qu’une ligne d’anneaux en or recyclé prend place chez Guérin Joaillerie.

    Accompagnée de cycles de conférences et d'ateliers qui auront lieu à la rentrée, l’initiative Go for Good bénéficiera aussi d’une plateforme Web dédiée, recensant les marques partenaires et les initiatives du grand magasin. Les Galeries Lafayette entendent enfin pérenniser le mouvement en lançant d’autres événements dans les mois à venir.

  • Imprimer

    [#LUXURYLAB] [MAGASIN] | Fondation, #Eataly,...Ce que le groupe #Galeries #Lafayette veut faire dans le #Marais |@LSA

    DE JEAN-NOËL CAUSSIL | LSA | http://bit.ly/2yEX59t

    Fondation, #Eataly,...Ce que le groupe #Galeries #Lafayette veut faire dans le #Marais

    Les travaux avancent, dans le Marais, à Paris, où trôneront bientôt la Fondation du groupe Galeries Lafayette pour l'art contemportain et l'enseigne Eataly. Citynove, la foncière du groupe, organisait en ce jeudi 19 octobre 2017 une visite de chantier pour faire le point sur ces projets ambitieux.

    Costumes, tailleurs… et casques de chantier blancs sur la tête. Toute la journée du 19 octobre, les badauds déambulant dans les rues du Marais, à Paris, ont croisé de bien drôles de personnages, entre les rues du Plâtre et de la Verrerie. La faute à Citynove, foncière du groupe Galeries Lafayette, qui procédait à une succession de visite de chantiers. Chantiers au pluriel, puisque ce sont à la fois les sites de la future Fondation du groupe Galeries Lafayette pour l’art contemporain et de l’enseigne Eataly qui se trouvent en travaux, pour des ouvertures en 2018.

    Eataly, Galerie, Lafayette, Marais

    Deux projets d’envergure un peu fous qui, une fois terminés, transformeront en profondeur ce quartier de Paris. En bien, qu’on se rassure. En tout cas, le groupe a tout fait pour… L’idée principale est d’organiser une nouvelle percée, ouverte au public, entre les rues du Plâtre, Saint-Croix-de-la-Bretonnerie et de la Verrerie. Aujourd’hui, derrière chacune des façades, à l’abri de hauts murs gris, se cachent de magnifiques cours intérieures. Demain, tout sera ouvert au grand jour, le cheminement naturel engageant les piétons au gré de cette succession de jolies courettes.

    La Fondation du groupe Galeries Lafayette pour l’art contemporain s’étendra ici, sur 2500 m² et quatre niveaux. Quatre niveaux modulables avec un plancher mobile qui, selon les besoins, séparera chacun des étages ou, au contraire, ouvrira l’ensemble pour dégager la vue et, ainsi, mieux mettre en valeur les œuvres qui seront exposées. Des résidences d’artistes sont également prévues pour faire de ce lieu un endroit vivant où la culture s’expose et se conçoit en même temps.

    Sur place, les artistes s’exposent déjà. Depuis le début du chantier, à intervalles réguliers, des artistes ont pris possession des lieux. Le résultat ? Dix films pour autant de prestations artistiques projetées sur les murs en travaux.

    [LIRE LA SUITE]