Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

#luxury

  • Imprimer

    [#Promiseconsulting#luxurylab] How Luxury Shopping Habits Will Change Forever Because Of #COVID-19

     
    With Neiman Marcus reportedly teetering on bankruptcy, surging unemployment figures and mandated store closures across the country, recent retail headlines have painted a gloomy future for the industry. The indulgent, nonessential nature of luxury retail, at first glance, should place the sector in even hotter water. 

    But from vintage Hermes bags to sweatsuits that cost upwards of $1,250, luxury e-tailer Moda Operandi says its current bestsellers are proof that the luxury shopper is a different animal, even during the COVID-19 crisis. The Moda Operandi report found that amid all the uncertainty, the luxury shopper is still on the hunt, particularly for high-value timeless products.

    Lire la suite

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: La crise sanitaire conduit le système de la mode à se réinventer. Premier épisode : ce qu'en pensent les PDG de Chanel, Vuitton, Patou et Saint Laurent.

    Publié le 2 Mai 2020 par Sylvia JORIF du magazine Le point

    C'est peut-être un détail pour vous, mais pour la mode ça veut dire beaucoup : dans cette étrange atmosphère en suspens, la maison Saint Laurent a subitement excité les débats le 27 avril 2020 avec cette annonce : « Conscient de la conjoncture actuelle et des changements radicaux qu'elle induit, Saint Laurent prend la décision de repenser son approche au temps et d'instaurer son propre calendrier. Aujourd'hui plus que jamais, la marque contrôlera sa périodicité et légitimera la valeur du temps, à son rythme, tout en privilégiant le rapport aux personnes et à leur quotidien. De ce fait, Saint Laurent ne présentera pas ses collections dans le cadre des calendriers officiels de l'année 2020. Saint Laurent décidera de son agenda et ses lancements suivront un plan optimisé et guidé par les besoins de la créativité. »

     
  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Le designer québécois de Tessa Virtue crée des masques de luxe

    Publié le 04 Mai 2020 par Insolite

    Le designer Mathieu Caron s'est inspiré de ses propres costumes de patinage artistique pour lancer une édition limitée de masques de protection qui coûtent de 150 à 300 dollars chacun. La totalité des profits provenant des ventes de masques seront versés à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Même pendant la pandémie, un peu de chic ne peut vous nuire: le designer québécois Mathieu Caron a lancé une édition limitée de masques de protection haut de gamme inspirés des costumes de patinage artistique dont il est l’auteur.

    Lire la suite

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Coronavirus. Les formations du Luxe face à la crise @supdeluxe

    Le parisien étudiant - publié le 28 Avril 2020

    Le directeur de Sup de Luxe nous explique comment ses formations se maintiennent à distance, ainsi que les conséquences sur le secteur du luxe.

    Le secteur du luxe est fortement impacté par la crise mondiale liée au Covid-19. Repenser les techniques de communication, s’adapter aux nouveaux consommateurs et préparer les étudiants à répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus exigeante, voici les défis du luxe expliqués par Thibaut de la Rivière, Directeur de Sup de Luxe.

    Le passage en e-learning dans une école spécialisée dans le luxe a t‘il été plus difficile ?

    Nous avions anticipé ce changement et sommes passés du présentiel au distanciel sur l’ensemble de nos programmes immédiatement après la fermeture de nos écoles décidée par le Gouvernement. La situation de pandémie nécessitait une forte réactivité afin de rassurer et d'encadrer nos étudiants.
    Nous avions l’avantage d’avoir l’expérience de l'enseignement distanciel car nous proposons depuis déjà plusieurs années un MBA Online, dispensé avec succès à travers le monde.

    Lire la suite

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Le storytelling de luxe en 2020 et au-delà. @stephanegallieni

    Publié par journal du luxe , le 05 Mai 2020

    À la veille de son webinar inédit dédié au sujet, Stéphane Gallieni, Directeur associé de Balistikart et Professeur à la Paris School of Luxury, Expert en stratégie créative pour les marques de luxe, revient sur les grandes tendances de storytelling des marques de luxe.

    La créatrice de mode, Marine Serre, prix LVMH 2017, en avance sur son temps avec un storytelling d’anticipation calqué sur ses convictions en matière d’environnement « l’apocalypse est déjà-là… » déclare-t-elle.

    Les grandes maisons de luxe fascinent par leur longévité, leur intemporalité, voire leur immortalité. Certaines sont nées avec les grands rois de France, par exemple le cognac LOUIS XIII de la Maison Rémy Martin fondée en 1724 ou encore la grande dame de la parfumerie française, Guerlain, qui célébrait ses 190 ans en 2018. Ces marques prestigieuses ont traversé les siècles, survécu aux révolutions industrielles, aux guerres sanguinaires et à la mondialisation. Mais survivront-elles au monde de demain, celui de l’après Covid-19 ?

    Il était une fois, le luxe…

    Si les grandes maisons et les marques prestigieuses ont de l’appétence pour raconter des histoires, c’est parce qu’elle ne vendent pas tant des produits, sinon un rêve, celui du luxe : savoir-faire unique, produits iconiques, égéries sublimes, flaconnage précieux, spectacles démesurés, etc. La liste des stratagèmes de cette industrie pour séduire ses différents publics est longue et correspond à un « cahier des charges » très précis qui permet de distinguer les marques revendiquées du secteur de celles qui ne le sont pas, une frontière symbolique et technique sur laquelle jouent habilement certaines enseignes « premium »

    Lire la suite

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Loewe célèbre l’artisanat sur Instagram.

    Publié par Journal du luxe - 29 Avril 2020

    Durant ce confinement, Loewe a choisi la plateforme de partage Instagram pour continuer à célébrer les savoir-faire.

    ‘Loewe En Casa’, l’art signé Loewe

    L’art, l’artisanat et l’innovation sont autant de thèmes chers à Loewe que la maison s’applique à promouvoir dans un nouveau projet. Baptisé ‘Loewe En Casa’, celui-ci propose des ateliers, événements et conférences en direct mettant en lumière un collectif d’anciens participants du Loewe Craft Prize.

    LIre la suite

     

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Le luxe redémarre sa production, dans un écosystème fragilisé par la pandémie

    Publié par 19 Mai 2020 - Sud Ouest

     

    Avec la reprise de la consommation et la réouverture progressive des boutiques, le secteur du luxe redémarre progressivement son activité

    Après des semaines d’arrêt forcé, la filière luxe redémarre peu à peu sa production en Italie et en France, dans un écosystème fortement fragilisé par la pandémie de Covid-19, et avec nombre de sous-traitants en difficulté. Des petits ateliers aux grandes maisons de mode et parfum, le secteur a fourni depuis mars des tonnes de masques et de gel hydroalcoolique pour aider à endiguer l’épidémie, un "effort de guerre" qui a aussi permis de maintenir en activité une petite partie des salariés.

    Le récent déconfinement en Chine – marché-clé représentant 35% des achats de luxe dans le monde en valeur – puis en Europe, et une reprise de la consommation avec la réouverture progressive des boutiques, a permis aux grands groupes de relancer peu à peu leur outil de production. "Nous avons redémarré graduellement fin avril. Mais pour l’instant, il n’est pas possible de faire des prévisions" sur la date d’un retour à la normale, résume Micaela Le Divelec Lemmi, directrice générale de la maison Salvatore Ferragamo. À la fois parce que sur les sites de production, il faut respecter des dispositions particulières avec la distanciation sociale, et parce qu’une bonne partie de notre réseau de magasins est encore fermé", souligne-t-elle.

     

    Lire la suite

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Kering ou l’art de faire repartir les achats de luxe en France

    Publié le 15 mai 2020 à 21:09 par Ivan Letessier

     

    Le propriétaire de Gucci mise sur la clientèle locale pour compenser la perte des touristes internationaux.

    Artère symbole des achats de luxe à Paris, l’avenue Montaigne est vite sortie de sa torpeur. La plupart des boutiques ont rouvert dès le 11 mai, défiant l’absence des touristes. «La clientèle touristique internationale, avec laquelle nos boutiques parisiennes réalisent environ la moitié de leur chiffre d’affaires, a disparu pour au moins un an, mais nous sommes attachés à maintenir toutes nos équipes en place pour préserver l’emploi», assure François-Henri Pinault, le PDG de Kering (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga...).

    Après deux mois de confinement à Londres, le patron a pris le premier Eurostar lundi matin. Masque griffé Bottega Veneta sur le nez (un modèle en tissu organique lavable 100 fois, fabriqué dans les ateliers de la maison italienne à Vicenza), il a fait la tournée des boutiques parisiennes plusieurs fois dans la semaine.

    Habitué, depuis dix ans, à surfer sur les vagues de forte croissance, portées par l’essor du marché de la clientèle chinoise, Kering a profité du confinement pour adapter son modèle et préparer la reprise. Dans toutes les boutiques du groupe, la règle est la même: les clients sont invités à s’enduire les mains de gel hydroalcoolique dès l’entrée, et des flacons sont disséminés partout à l’intérieur. Ceux qui arrivent sans protection se voient offrir un masque chirurgical. Le nombre de clients est limité: il n’y en a pas plus que de vendeur. De quoi assurer un service personnalisé...

     

    Lire la suite

     

     

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Versace lance le #VeryVersace Challenge.

    Publié par le Journal du Luxe - Le 14 Avril 2020

    La maison de couture italienne voit le mois de mai sous le signe du V.

    V, comme Versace.

    Et un challenge de plus ! Après Stella McCartney, Jimmy Choo, Alexander McQueen ou encore Hermès avec son silk challenge, c’est au tour de Versace de lancer un défi participatif à sa communauté Instagram. Initié le week-end dernier, le principe du Very Versace Challenge est particulièrement simple puisqu’il s’agit de mettre à l’honneur la lettre V.

    « Emblème de vitalité, de fierté et de personnalité, le V a de tout temps façonné l’identité de Versace. Qu’il s’intègre à des campagnes iconiques, qu’il soit mis en avant dans des imprimés forts ou qu’il figure au coeur de nos flamboyants accessoires, le V est le symbole au coeur de notre marque ».

    Lire la suite

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Luxurylab: Dior lance son jeu des 8 erreurs.

    Publié par Le journal du Luxe, le 7 mai 2020

     

    Il y a quelques jours, la maison de couture dévoilait Remember Dior, un Memory inédit à imprimer. Place désormais au jeu des 8 erreurs.

    Le jeu au coeur de l’ADN Dior

    Entre deux documentaires – celui de la grande rétrospective « Christian Dior, couturier du rêve » et celui mettant à l’honneur la conception de la collection Automne-Hiver 1949 -, la griffe parisienne profite du confinement pour miser sur les grands classiques du divertissement.

    Cette semaine, la maison de luxe dévoile ainsi un jeu visant à discerner une poignée de différences entre deux images quasiment identiques et réparties en quatre manches successives. Une petite « gymnastique de l’esprit » dont était particulièrement friand Christian Dior, à en croire la note d’intention diffusée par la marque.

     

    Lire la suite