Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

promise - Page 2

  • Imprimer

    BAROMETRE PROMISE - BNP EXANE "EXCLUSIVITE ET DESIRABILITE" 2015 : LES FRANÇAISES FORTUNEES CLASSENT LEURS MARQUES

    POUR DEMANDER LA NOTE D'ANALYSE PROMISE-BNP EXANE, ENVOYER UN MAIL :

    TO ASK FOR THE RESEARCH NOTICE PROMISE-BNP EXANE PLEASE E-MAIL:

    valerie.jourdan@promiseconsultinginc.com


    Paris le 18 mai 2015 10:00 AM- En collaboration avec BNP Exane, un acteur majeur de la Finance de Marché en Europe et un spécialiste reconnu de la recherche et de l'analyse sectorielle sur les actions européennes, Promise, société de conseil et d'études en marketing, publie les résultats de la 1ère vague du Baromètre Promise - BNP Exane "Luxe et Désirabilité 2015". Ce baromètre classe les 15 premières marques les plus exclusives et les plus désirables en France dans le secteur de la Mode. Ce Baromètre est établi auprès des femmes les plus fortunées et porte sur les marques de prêt-à-porter, sacs, chaussures et accessoires issues du classement Industry Interviews, Exane Paribas Estimates & Analysis (2014).

    "Ce baromètre en collaboration avec BNP Exane traduit notre volonté de rapprocher le Marketing et l'Analyse Sectorielle et Financière. Notre approche Monitoring Brand Assets® se révèle très complémentaire des analyses menées par les experts de BNP Exane et en cela, les résultats de notre baromètre commun appréhendés selon deux angles d'expertise différents, marketing et financier, apportent une valeur ajoutée unique aux dirigeants et aux décideurs dans le secteur du Luxe. Plus concrètement, notre mesure de l'exclusivité d'une marque prend en compte la qualité supérieure et constante des produits, la valorisation forte et unique du client, le prestige de la marque, mais également un savoir-faire inimité qui justifient en retour un prix très élevé associé au grand luxe. Enfin notre mesure de la désirabilité synthétise les dimensions de l'attractivité d'ordre intime, social et symbolique qui sont la force des marques exclusives et de la relation particulière qu'elles entretiennent avec leur public. A cet égard, notre Baromètre synthétise dans deux échelles éprouvées des critères nombreux permettant d'établir un classement entre les grandes marques du point de vue de leurs clientes" déclare Pr Philippe Jourdan, CEO de Promise.


     

    POUR UNE LECTURE RAPIDE

    EXCLUSIVITE

    • Chanel 1ère marque sur le critère de grand luxe auprès des Françaises fortunées.
    • En 2ème et 3ème position, Christian Dior et Louis Vuitton sont au coude-à-coude.

    DESIRABILITE

    • Chanel est la marque la plus désirable dans l'univers de la Mode.
    • En 2ème position, Louis Vuitton confirme le bien-fondé de sa montée en gamme.
    • Les marques italiennes jouent la carte de la séduction pour s'imposer.
    • Burberry est la 6ème marque la plus désirable (11ème place en grand luxe).

     

     

    LE GRAND LUXE : LES MARQUES FRANCAISES AU SOMMET DU RAFFINEMENT

    Mais de quelle contrée parlait donc Charles Baudelaire dans l'Invitation au Voyage : "Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté" ? Si ces qualificatifs s'appliquent à de nombreuses régions du monde, les Françaises les plus riches s'accordent sur un point : le très grand luxe demeure l'apanage de la France. Dans le classement des 15 plus grandes marques de luxe, les marques hexagonales occupent les 5 premières places dans le coeur des Françaises. La première place revient à la marque Chanel, suivi de Christian Dior, Louis Vuitton, puis Yves Saint Laurent et Hermès (cf. tableau 1).

     

    TABLEAU 1 : 15 PREMIERES MARQUES LES PLUS LUXUEUSES EN FRANCE

    (base : Femmes fortunées uniquement)

     luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promise

    Marques classées sur la note 5 sur une échelle de 1 à 5 puis traduite en indice.

     

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promiseChanel prend en 2015 la tête du classement des marques de très grand luxe dans l'univers de la Mode (prêt-à-porter, sacs, chaussures et accessoires). La marque aux deux "C" entrelacées voit ici le couronnement d'un développement exceptionnel dans les métiers de la Haute Couture, du prêt-à-porter, des sacs, des accessoires, de la joaillerie et des parfums.

    "Le raffinement de ses collections de Haute Couture, le succès de ses collections Croisières et Prêt-à-porter, l'hommage rendu aux Métiers d'Art dans une ville différente chaque année, l'investissement dans le domaine de la Haute Joaillerie depuis 1987 participent d'une ascension de la marque au tout premier plan. Ce résultat n'est donc pas surprenant et récompense un investissement conséquent, cohérent, maintenu dans la durée et très qualitatif" selon Philippe Jourdan.

     

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promiseEn deuxième et troisième position, les marques Christian Dior et Louis Vuitton sont ici très proches en termes d'indice. "A travers Christian Dior Couture, les Françaises expriment leur attachement à une marque typiquement française et à laquelle elles reconnaissent d'indéniables qualités : la recherche de l'excellence, la passion, l'innovation, mais aussi une sensibilité artistique exacerbée à l'instar de la personnalité des directeurs artistiques qui ont présidé à son destin. Ce sont d'ailleurs ces mêmes qualités si souvent associées au tempérament français qui expliquent aussi l'excellente 4ème place détenue par la marque Yves Saint Laurent dans notre classement. Quand à la 3ème place de Louis Vuitton, elle consacre une marque très influente dans le domaine du luxe et qui entend le rester tout en poursuivant une stratégie de sélectivité et de montée en gamme plus prononcée",  commente Philippe Jourdan.

     

    DESIRABILITE : LES MARQUES ITALIENNES JOUENT LA CARTE DE LA SEDUCTION

    "Le luxe et le désir amoureux, répondent à la même logique. La marque de luxe doit susciter le désir qui s'inscrit nécessairement dans une attente parfois longue de l'objet si longtemps convoité. Si l'aboutissement de la quête amoureuse tue parfois le désir, la marque de grand luxe en se réinventant en permanence crée les mécanismes d'un désir entretenu. Il nous semblait important de mesurer la désirabilité des 15 grandes marques de luxe issues de notre Baromètre, et ce d'autant plus que notre modèle Monitoring Brand Assets démontre que la désirabilité telle que nous la mesurons est le principal levier de croissance des marques fortes en France et dans le monde. Nous apportons à nos clients les clés pour rendre leurs marques plus désirables parce que nous sommes convaincus que la désirabilité est l'enjeu des marques de grand luxe de demain" (Philippe Jourdan).  

    Rappelons que le désir participe d'une reconnaissance de l'autre. Les dimensions du désir sont donc d'ordre intime (la quête de soi), mais également social (la relation à l'autre). La désirabilité relève donc d'un équilibre subtil que les marques doivent nourrir dans le respect de leurs fondamentaux[1]. "Ce que nous cherchons à mesurer au travers de la désirabilité, c'est une proximité qui relève du physique mais aussi du mystique entre une marque et son public, une fusion charnelle et spirituelle à laquelle contribuent les produits, les services, l'image, les valeurs et le type de relations que la marque construit avec son public", déclare Philippe Jourdan.

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promiseChanel est la marque la plus désirable dans l'univers de la Mode (prêt-à-porter, sacs, chaussures et accessoires) pour les Françaises les plus fortunées. Chanel réussit un parcours sans faute en étant en 2015 plébiscitée par les Françaises comme la marque de très grande luxe la plus désirable. "La désirabilité de la marque Chanel se construit autour de plusieurs piliers : d'une part, la grande qualité des produits bien sûr et le caractère exclusif que leur confère leur adoption par des personnalités célèbres dans le monde entier. Mais la désirabilité de Chanel, c'est bien plus que cela : le sentiment encore partagé aujourd'hui que la marque libère la femme, participant encore aujourd'hui de son émancipation par le détournement qu'elle a su et sait toujours opérer des codes du genre masculin et féminin. C'est encore en cela que la marque est d'une incroyable modernité. Cette appropriation des codes n'est pas limité au genre, comme en témoigne l'aisance avec laquelle la marque communique en Asie et en Amérique"  souligne Philippe Jourdan.

    TABLEAU 2 : 15 PREMIERES MARQUES DE LUXE LES PLUS DESIRABLES EN FRANCE

    (base : Femmes fortunées uniquement)

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promise

    En deuxième position en termes de désirabilité, la marque Louis Vuitton. L'ambition du groupe LVMH est de faire de la marque au célèbre monogramme la maison la plus désirable au monde, une stratégie, ce qui de l'aveu même de son PDG passe par "un ajustement de sa croissance".  "La montée en gamme et en prix de la gamme de sacs avec les collections Vivienne, Capucines ou W contribuent à une exclusivité renforcée qui participe fortement du regain de désirabilité de la marque" (Philippe Jourdan).

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promiseTroisième enseignement de notre Baromètre mais non des moindres, les marques italiennes jouent la carte de la séduction pour s'imposer en désirabilité. Les marques italiennes font une percée remarquable dans notre classement. Les dirigeants français des groupes LVMH et Kering ne s'y trompent pas qui multiplient ces dernières années les contacts avec les dirigeants de ces marques (dont ils possèdent déjà certaines). Salvatore Ferragamo est ainsi classée 3ème en termes de désirabilité, la marque ayant réussi à s'imposer en maroquinerie (sacs et chaussures) grâce à de produits de grande qualité, à la fois élégants et discrets. La séduction italienne du célèbre chausseur des stars d'Hollywood opère dans le coeur des Françaises. C'est aussi le cas pour les marques Giorgio Armani, Gucci, Fendi, Versace qui rejoignent le cercle fermé des 10 marques les plus désirables. "L'Italie a une grande tradition dans le luxe, que ce soit en maroquinerie ou en chaussure. Mais le prêt-à-porter n'est pas en reste et ne se conjugue pas uniquement au masculin. Robes de soirées, robes de cérémonie, tailleurs féminins au style classique ou tendance, les ateliers Italiens de prêt-à-porter sont une référence en matière de design, de matières et de finitions. Les Françaises ne s'y trompent pas." (Philippe Jourdan).

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promiseEnfin Burberry passe de la 11ème place sur le critère de très grand luxe à la 6ème place sur celui de la désirabilité Désormais classée luxe, la célèbre marque au tartan, Burberry, poursuit sa (re)conquête du cœur des parisiennes. "Si le point d'orgue parisien en fut le partenariat avec le Printemps à l'occasion des Fêtes de Noël, c'est en réalité la consécration d'un important travail de fond d'Angela Ahrendts et  de Christopher Bailey sur les collections, la communication, le digital, mais aussi l'architecture l'aménagement et l'emplacement des points de vente dont le célèbre Flagship du 56 rue du Faubourg Saint Honoré " (Philippe Jourdan).

     

    METHODOLOGIE

    Le Baromètre PROMISE - BNP EXANE "EXCLUSIVITE ET DESIRABILITE"[2] est à vocation internationale, reconduit à un rythme annuel dans plusieurs pays et sur plusieurs catégories de produits. Les deux critères mesurés ici sont un outil précieux d'aide à l'évaluation et à la décision pour les dirigeants, les managers et les investisseurs dans le secteur du luxe.  Ces deux critères sont issus d'un modèle plus général de mesure de la performance et du ROI de la marque, Monitoring Brand Assets®, commercialisé par Promise pour le compte de nombreuses marques dans les secteurs de la Mode, de la Beauté et de la Distribution Sélective.

    • Mode recueil : Access Panel en ligne.
    • Période de collecte : Mars 2015.
    • Cible : 297 femmes les plus fortunées selon la classification ESOMAR (catégorie A).
    • Echantillon : échantillon représentatif de la population française de 18 ans et + (n=3000)
    • Sujet : Baromètre "Luxe et Désirabilité" 2015.
    • Liste : 30 marques[3] évaluées (disponibles sur demande).

    Les résultats sont ici rapportés en indices (100 : moyenne sur les 15 premières marques).

     

    A PROPOS DE PROMISE CONSULTING

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promise,dior,louis vuitton,lv,salvatore ferragamo,cc,coco chanelPromise est un groupe de conseil et d’études marketing réunissant les sociétés Promise Consulting Inc., JPL Consulting et Panel On The Web. Promise intègre des prestations de conseil et d’études à forte valeur ajoutée. Elle a créé une méthodologie innovante de mesure de la performance de marque et du ROI des investissements centrés sur la marque : Monitoring Brand Assets©. Cette méthodologie a été déployée dans plus de 35 pays à date, porte sur l’étude de 250 marques dans les secteurs les plus divers et totalise près de 1.000.000 questionnaires administrés en ligne.

    Etabli à Paris, New-York et Casablanca, le groupe mène des études et des prestations de conseil dans le monde entier. Il est plus particulièrement reconnu pour son expertise en matière de mesure de la valeur de marque (brand value) du point de vue des consommateurs. Promise a su développer des méthodes et des modèles innovants récompensés 7 fois en 10 ans par la profession au plan national et international. Il accompagne les plus grandes marques de luxe, de cosmétiques et de distribution sélective dans leur développement sur le marché national et les marchés étrangers. Il intervient également dans de nombreux secteurs d'activité, chaque fois que les marques souhaitent disposer d'une stratégie de croissance éclairée pour mieux comprendre leur marché, s'adresser à leurs consommateurs, séduire et fidéliser leurs clients : grande conso, automobiles, biens d'équipements, produits financiers, etc. La société est également certifiée OPQCM et Social Media.

    Le CEO de Promise Consulting, Philippe Jourdan, est rédacteur en chef de la revue de l’Adetem, la Revue Française de Marketing (RFM) depuis 2011. Il publie dans des revues académiques de niveau international sur les problématiques de valorisation de marques dans les secteurs du luxe, de la beauté et de la distribution sélective. Il publie également dans la presse économique et d’actualités (Le Monde, Les Echos, Le Figaro, l’Opinion, La Revue des Marques, etc.). Il est également professeur des universités, chercheur à l’IRG (CNRS) et lauréat du Meilleur Article de Recherche AFM 2000.

     

    A PROPOS DE BNP EXANE

    Spécialisé dans les actions européennes, BNP Exane est présent dans trois métiers :

    • L'intermédiation en placement d'actions européennes.
    • Les dérivés actions appelés Exane Dérivatives
    • La gestion d'actifs via la gestion de fonds d'investissement de moyen et long terme.

    luxury,fashion,french,italian,brand,value,marque,valeur,itallien,français,mode,luxe,prêt-à-porter,bnp,exane,promise,dior,louis vuitton,lv,salvatore ferragamo,cc,coco chanelBNP Exane travaille principalement avec des clients institutionnels dans le monde entier (fonds de pension, gestionnaires de fonds pour le compte de banques ou d'assureurs, etc.) et commercialise ses produits dérivées à un spectre étendu de clients comprenant des gestionnaire de fonds privés et des conseillers en investissements. Exane emploie plus de 800 personnes dans le monde dans ses bureaux de Paris, Londres, Francfort, Genève, Madrid, Milan, New-York, Stockholm et Singapour. Les équipes de recherche de BNP Exane couvrent plus de 600 grandes sociétés dans le Monde et sont régulièrement récompensés par des Prix pour la grande qualité de leur analyses sectorielles.  Pour plus d'informations : http://www.exane.com.

     


    Pour en savoir plus

    Relations Presse - Agence Wellcom


     



    [1]  La force des grandes marques c'est précisément de savoir préserver cet équilibre entre d'une part des attentes fortes d'une clientèle élitiste et un positionnement volontairement assumé qui se veut également visionnaire et donc parfois décalé. C'est en cela que l'approche Monitoring Brand Assets© parce qu'elle prend en compte la dynamique des forces et des tensions en présence dans la valeur d'une marque trouve toute sa justification.

    [2] "Measuring Brand Exclusivity and Desirability" Barometer

    [3] Extraites du classement Industry Interviews, Exane Paribas Estimates & Analysis (2014).

  • Imprimer

    Lancement de l’Apple Watch : Apple peut-elle devenir une marque de luxe ?

       Philippe Jourdan, CEO Promise Consulting, Professeur des Université, Paris-Est.

    Jean-Claude Pacitto, Maître de Conférences, Paris-Est.

     

    POUR LIRE EN ANGLAIS / TO READ IT N ENGLISHhttp://bit.ly/1KQTa5i

    marque, apple, brand, apple watch, marketing, equity, promise

    Le 24 avril prochain est sortie officiellement la très attendue Apple Watch dans neuf pays dont la France. Dans l'attente des réactions des premiers acheteurs, ce qui interpelle davantage aujourd'hui, c'est la volonté d'Apple de promouvoir ce "bijou technologique" comme un produit de luxe. Si l'arrivée bien connue de personnalités de l'univers de la mode et du luxe à des postes à responsabilité chez Apple laissait présager un "repositionnement" stratégique de la marque à la pomme - ce que confirme l'orientation donnée aux premières actions de lancement mettant l'accent sur le côté luxueux de l'objet - cela suffit-il pour faire d'Apple une marque de luxe ?  N'est-ce pas ici aller un peu vite en besogne ?  

    Certes, le produit interpelle : une esthétique épurée, des versions haut de gamme à partir de 11.000 euros dans leur déclinaisons en or jaune ou rose, ornées de pierres précieuses, une personnalisation des bracelets et des boîtiers et deux tailles d'écran, autant de signaux du caractère précieux de l'objet. La communication n'est pas en reste : une exclusivité d'exposition au magasin Colette à Paris, un plan média ambitieux dans le magazine Vogue et une apparition au poignet du mannequin Liu Wen, voilà qui devrait "booster" la désirabilité de la montre connectée. Mais il existe pourtant un monde entre l'objet de luxe et l'objet technologique. Auquel des deux appartient réellement l'Apple Watch, et à terme la marque Apple ?

    Commençons par définir ce qu’est une marque de luxe. Une marque de luxe présente des caractéristiques bien précises : le prix, la force de l’image, la sélectivité de la distribution, le prestige de la clientèle, l’enracinement historique dans une culture, la préservation d’un savoir-faire ou d’un métier le plus souvent traditionnel, la localisation de la fabrication et enfin la créativité. Certains de ces critères sont possédés ou accessibles à la marque Apple, pour d’autres cela paraît plus compliqué.

    Nous ne discuterons ni le prix, ni la force de l'image : dans le cas de l'Apple Watch, ces deux critères semblent remplis. En privilégiant une distribution sélective dans des boutiques en nom propre (les fameux Apple Store),la marque a parfaitement su "sublimer ses codes identitaires", renforcés par un travail de fond sur la relation clientèle envisagée avec la Watch. Le but est de prodiguer les meilleurs conseils, tel un bijoutier. Cette stratégie est bien pensée pour se différencier d'une concurrence déjà bien installée (Pebble, Samsung, Sony, Withing, LG, Kronos, etc.). Mais c'est surtout une précaution indispensable, car passer d'une clientèle technophile à une clientèle du luxe n'est pas sans danger pour la marque. Une perte de repères et d'authenticité auprès de son coeur de clientèle pourrait amener une partie d'entre elle à s'en détourner, se sentant en quelque sorte rejetée. Or la stratégie d'Apple a toujours été de faire du client, non pas un simple acheteur, mais un initié faisant partie du cercle de la marque. De plus, après avoir testé le "low cost" avec l'Iphone 5C, Apple prend avec son repositionnement le risque de trop "étendre" sa clientèle et de diluer ainsi son identité de marque, à l'instar de marques de luxe comme Louis Vuitton. "Qui trop embrasse, peu étreint" disait-on au XIVème Siècle ! Enfin, la frontière entre l'objet de mode et l'objet de luxe passe aussi par l'horizon temporel et géographique qu'ils dessinent : l'objet de luxe est intemporel, une caractéristique difficile à revendiquer dans l'univers de la technologie digitale. Il s'inscrit dans un savoir-faire traditionnel, sinon ancestral. Il s'ensuit une identification forte à un pays précis qui lui donne tout son sens : la belle mécanique est allemande, l'horlogerie de précision est suisse, la haute couture est parisienne, le design est italien, mais qu'en est-il des objets connectés ? A vouloir être une entreprise "globale" dans un univers essentiellement "technologique", Apple se prive peut-être du statut de marque de luxe. Cela ne devrait toutefois pas l'empêcher de rencontrer le succès.

  • Imprimer

    [APPLE] Can Apple become a luxury brand?

    The Apple Watch is here. While waiting for first reactions, Apple is trying to be positioned as a luxury product. Decryption by Philippe Jourdan, Promise Consulting’s CEO, University Professor at Paris-Est, and Jean-Claude Pacitto, Senior Lecturer at Paris-Est.

    TO READ IT IN FRENCH / POUR LE LIRE EN FRANCAIS :http://bit.ly/1e4ZrjS

    promise, luxury, apple, apple watch, brand, marketing, equity

    The recruitment of new personalities from the fashion and luxury universe who are in charge of important responsibilities at Apple underlines the brand’s strategic “repositioning”, and is confirmed by the firm’s first launching actions, emphasizing the product’s luxurious aspect. Still, is that enough to make Apple become a luxury brand? Isn’t it too early?  

    Obviously, the product generates interest: uncluttered esthetics, luxurious versions from 11.000 euros in golden yellow or pink variations, decorated with precious stones, a customization of bracelets and cases and two sizes of screen, so many signs of the luxurious character of the object. Communication is not outdone: an exclusive presence in the Colette store in Paris, an ambitious media plan in the Vogue magazine and an appearance on the wrist of the model Liu Wen, all of which should boost the desirability of the connected watch. Still, there’s a world between the luxury object and the technological object. Which one does the Apple Watch really belong - and subsequently the brand Apple - to?

    Let’s begin by defining what a luxury brand is. A luxury brand presents very precise characteristics: price, image strength, selectivity of the distribution, prestige of the clientele, historic implanting in a culture, conservation of a savoir-faire or a traditional job, localisation of manufacturing and finally, creativity. Some of these criteria are possessed or achievable by the brand Apple, for others it seems more complicated.

    We should not discuss either price, or image strength: in the case of the Apple Watch, these two criteria seem fulfilled. By favoring a selective distribution in its own shops (famous Apple stores), the brand knew exactly how to "sublimate its identity", strengthened by a thorough research on the customer relations planned for Watch. The purpose is to lavish the best advice, like a jeweler. This is a well-thought strategy to differentiate from an already well-established competition (Pebble, Samsung, Sony, Withing, LG, Kronos, etc.). But it is especially an essential precaution, because shifting from a technophile clientele to a luxury clientele is not without risk for the brand. A loss of landmarks and authenticity with its base clientele could bring part of them to turn away from Apple, feeling in a way rejected. Yet the strategy of Apple always was to make the customer be, not only a simple buyer, but a member of the brand’s circle. Furthermore, having tested the "low-cost" strategy with the iPhone 5C, Apple takes, with its repositioning, the risk of "widening" its clientele too much and subsequently diluting its leading identity, following the example of luxury brands as Louis Vuitton. “He who embraces too much, holds little” as it was said in the XIVth century! Finally, the border between an object of fashion and a luxury object also goes through the temporal and geographical horizon which they draw from: the luxury object is timeless, a characteristic difficult to claim in the universe of the digital technology. It joins a traditional, otherwise ancestral savoir-faire. There is a strong identification to a specific country which gives the Watch all its meaning: the beautiful mechanics is German, the watch-making is Swiss, the fashion design is Parisian, the design is Italian, but what about connected objects? By wanting to be a "global" company in an essentially "technological" universe, Apple deprives itself from the status of luxury brand. It should not however prevent the brand from being successful.

  • Imprimer

    > CHAMPAGNES BAROMETER: FRENCH PEOPLE STILL ENJOY BUBBLES

    Drapeau_francais.jpgPOUR LE LIRE EN FRANCAIS CLIQUER ICI

     

    TO DOWNLOAD A SUMMARY OF THE RESULTS : 

    20150119 141312 BRAND TRACKING CHAMPAGNES PJO MiseEnLigne.pptx

    champagne, baremoeter, promise, marketing, reimsParis, October 10th, 2014 While end of year celebrations are approaching, will French people forget the current days of crisis with festive purchases? Amongst those purchases associated to celebrations / conviviality, Champagne is on the top of the list. Dedicated to consulting and marketing surveys, Promise / Panel On The Web has interrogated a large sample that is representative of French households (1.605) concerning their habits in terms of champagnes consumption and more particularly concerning the most inspiring champagne brands for French people, the ones that make them dream[1]. The results show that our compatriots still enjoys “bubbles”!

    “It’s a pleasure to work on these results. Our national breuvage – acknowledged all around the world – keep on seducing French people, both men and women, whatever the age group. The number of brands but also the choice in terms of prices makes it accessible to everyone, not only upper classes. It’s true that iconic brands (Krug, Deutz, Dom Pérignon, etc.) dominate amongst upper classes while others great values (Veuve Clicquot, Moët & Chandon, Mumm, etc.) are more consensual. But the 1st brand this year is Ruinart in our barometer of the most inspiring champagne brands! A great tribute from French people to the oldest champagne brand. Last, we must underline the good performance from brands that successfully rejuvenate (Nicolas Feuillatte) or use audacious codes (Pommery and its little blue bottle). Having seduced the youngest, they get a very honorable rank in our barometer of French people’s ideal champagne brands.” says Pr Philippe Jourdan, Promise / Panel On The Web, Partner-founder.  

    66% OF FRENCH PEOPLE BUY CHAMPAGNE FOR THEMSELVES OR AS A GIFT

    Is champagne luxury product? Well yes, but with a large public as 66% of French people declare having bought at least once, whether for personal consumption or as a gift to offer. We must remember that champagne is exported in more than 190 countries and represent 13% in volumes of the worldwide consumption of effervescent wines (source: Champagne Comity). The diversity in terms of offer and associated prices, and the heterogeneous occasions of consumption (and consequently: consumed volumes) explain that champagne benefits from a wide diffusion.

    Champagne confirms its statute: “national monument whose legitimate owners are French people.” confirms Hélène CAPGRAS, founder of Brain for Beauty at Martine Leherpeur, while reading these results.

    In average, French people buy 3 bottles of champagne per year. At the same time, this average is masking strong disparities. Though 21% of French people buy 1-2 bottles per year, i.e. very occasionally, 24% buy more than one bottle every two months (i.e. a minimum of 6 bottles per year).

    THE AMATEUR OF CHAMPAGNE: UN 55 YEAR OLD MAN, WITH A COMFORTABLE FINANCIAL SITUATION

    Most of the men who buy at least 6 bottles per year are men (59%), above 55 years old and (almost 6 out of 10) and have comfortable incomes. In 20% of the considered cases, heavy champagne buyers logically belong to upper classes. Amateur of champagne? Yes as 8 heavy buyers out of 10 are also heavy personal consumers, drinking more than 6 bottles per year.

    Ruinart, 1st ASPIRATIONAL CHAMPAGNE BRAND FOR FRENCH PEOPLE

    Ruinart is French people’s ideal champagne brand, both amongst men, women, the youngest (18-34) and the oldest (55 years old and above). The brand is ideal / close to ideal for 57% of our interrogated sample vs. only 5% thinking the brand is far from being their ideal champagne brand. A tribute from French people to the oldest champagne brand? “Born in 1729, Ruinart is the first champagne house ever. It started with the intuition of a monk in advance with his time” (source: ruinart.com). For our experts, Hélène Capgras and André Mazal, this result is justified by the fact that “Ruinart is like the secret that everyone knows. A heart of range offer, an image well-balanced between men and women’s values, a champagne both available in several point of sales but also rather discreet”. Last, we must remember that the Chardonnay grape is claimed by the house as the heart and soul of the Ruinart taste, both for its aromatic freshness and great delicacy.

    Two brands complete our top 3. Roederer and Veuve Clicquot, both ideal / close to the ideal champagne brand for 48% of our interrogated sample. Roederer is obviously surfing on its more “people” image vs. other icons of its geographical area (Dom Pérignon). Concerning Veuve Clicquot, is that a surprise to notice that this champagne is more appreciated by women than men? We must remember that Madame Clicquot was known as a “major feminine business actor”.  That’s what the brand likes to remind at the occasion of each Veuve Clicquot Businesswoman Awards (42nd edition in 2014).

    Besides great values (Veuve Clicquot, Moët & Chandon, Mumm, etc.) or even more iconic brands (Krug, Deutz, Dom Pérignon, etc.) that are ranked at the top of ranking, we also must underline the good position for brands that are more generational and made an important work on initiation and rejuvenation. Nicolas Feuillatte, accessible champagne, less intimidating for the 18-34 years old and Pommery with its festive declinations (“the little blue bottle”) has allowed initiating the youngest to the magic wine with refined bubbles. In the end, those strategies have paid, supporting brands and products with acknowledged quality.

    METHODOLOGY

    • Field’s support: Online Access Panel
    • Field’s period: 1st semester 2014
    • Interrogated target: national population amongst adult men and women from our Access Panel. The national representation is ensured on gender, age groups, PCS and geographical areas.
    • Sample’s size: 1.605 respondents
    • Subject: measure of awareness, purchase / consumption habits and inspiring assessment applied to champagnes brands according to French people.

    ABOUT PROMISE CONSULTING

    The Promise Group is dedicated to consulting and marketing surveys. It includes the following companies: Promise Consulting Inc., JPL Consulting and Panel On The Web. Promise provides consulting and surveys services with a strong added value.

    Based in Paris, New-York and Casablanca, the Group conducts surveys and consulting services all around the world. The Group is allegedly known for its expertise in the measure of brand equity.

    Promise has developed innovative methodologies and methods that have been awarded 7 times over the last 10 years by the profession, both in France and abroad. The Group is consulted by the most important brands in luxury, cosmetics and selective distribution, especially concerning their development abroad or on their national market. Besides, the Group has the OPQCM and Social Media certifications.



    [1] The inspiring assessment is one of the 18 indexes from a more general model dedicated to the evaluation of brand equity: Monitoring Brand Assets®. Brands are evaluated on a 1 to 7 scale, 1 meaning that the brand is far from being the respondents’ ideal brand, and 7 meaning that it’s very close to the ideal brand. The % of respondent who attribute 6-7 (very close/close to the ideal brand) is subtracted with the % of respondents who attribute 1-3 (very far / far from being the ideal brand). That last result is used to calculate an index that allows ranking brands from the most inspiring to the less aspiring one.

     

     

  • Imprimer

    Promise Consulting Inc. révèle son classement annuel Top Dreaming Brands : les marques les plus désirables selon les Français

    COMMUNIQUE DE PRESSE, PARIS LE 28 NOVEMBRE 2013

    Promise Consulting Inc., société de conseil et recherche en marketing, spécialisée dans la mesure de la « brand value » et l’une de ses entités Panel On The Web ont lancé au printemps 2012 leur premier baromètre mensuel des marques désirables*. Plus de 700 marques réparties sur 15 secteurs d’activité (MAQUILLAGE, COSMÉTIQUE, PARFUMS HOMME, PARFUMS FEMME, TÉLÉPHONIE MOBILE, HI-TECH, ENSEIGNES DE GRANDE DISTRIBUTION, SÉRIES TV, EAUX, SODAS, ENSEIGNES VESTIMENTAIRES, SPORTSWEAR, AGENCES DE VOYAGE, BANQUES ET ASSURANCES) ont ainsi été étudiées.

    Promise Consulting Inc. lève le voile sur un Top 10 général ; sur huit Top 3 dans le cadre d’un découpage de huit secteurs d’activités (BEAUTE, IT, GRANDE DISTRIBUTION, HABILLEMENT, SERIES TV, VOYAGISTES, ALIMENTAIRE EAUX & SODAS ET BANQUES & ASSURANCES) et enfin sur un classement des secteurs les plus aspirationnels.

    (*marques appréciées pour leurs produits ou services mais également leurs valeurs, univers ou prises de positions culturelles).

    Ces études ont été menées auprès d’un échantillon représentatif national de plus de 1000 personnes, âgées de 18 ans et plus entre avril 2012 et novembre 2013


    L’indice de désirabilité : Méthodologie

    L’Indice de désirabilité d’une marque  se construit à l’aide des répondants ayant reconnus les marques présentées. Il est calculé comme la différence de scores, mesurés à l’aide d’une échelle de Likert en 7 points (et converties sous la forme d’indice), entre les répondants qui jugent la marque « idéale / proche de leur idéal » et ceux qui jugent la marque « pas du tout idéale / loin de leur idéal ».

    Ainsi calculé, l’Indice de désirabilité permet, une analyse pertinente et complète puisqu'il prend en compte à la fois l'appréciation la plus haute et la plus faible, et non pas la plus haute ou la plus faible. En définitive, l’Indice de désirabilité se révèle être prédictif des comportements et attentes actuels des Français mais également de leurs comportements futurs.

    TOP 10 des marques désirables : la cosmétique hexagonale bien représentée

    TOP_DREAMING_1.jpg

     

    (*) Les marques sont classées par ordre décroissant de la différence entre la modalité positive (% 7-6) et la modalité négative (%1-2). Ainsi le score de désirabilité de Chanel est de (60% - 3%) =57%.

    A la lecture du graphique ci-dessus, Chanel - maquillage (57%), Samsung – TV (57%) et Canon – Photo (56%) composent le trio de tête de ce classement général. A noter aussi, la bonne performance des marques françaises de cosmétique dans ce TOP 10.

    TOP 3 des marques désirables par secteur

    BEAUTE : Trois acteurs historiques s’imposent

    TOP_DREAMING_2.jpg

    Un podium made in France :

    Chanel (57%) s’impose loin devant la concurrence dans le cadre de cette étude. Au-delà de son ADN de marque, la maison Chanel est avant tout le porte-étendard du luxe à la française.

    Dior (49%) intègre la 2nde marche du podium. Comme Chanel, la marque phare du groupe LVMH capitalise elle aussi sur son histoire.

    Clarins (46%), talonne Dior. Cette marque créée par Jacques Courtin en 1954 spécialisée dans la cosmétique haut de gamme est leader en Europe des soins de beauté.

    HIGH-TECH : La Corée du Sud et le Japon à l’honneur

    TOP_DREAMING_3.jpg

    La Loi du marché est respectée

    - Samsung - TV (57%) est incontestablement le leader mondial de la production de dalles LCD et s’impose en toute logique dans ce classement.

    - Canon – Photo (56%) monte sur la deuxième marche du podium. Ce fabricant se dispute la place de leader sur le marché de la photo en France avec Nikon depuis des années.

    - Sony - TV (54%) s’accapare la troisième place de ce classement par catégorie. Le constructeur surfe sur son image forgée depuis les années 80 de fabricant innovant et proposant des produits de qualité.

    GRANDE DISTRIBUTION : Leclerc et Carrefour creusent l’écart

    TOP_DREAMING_4.jpg

     

    Les hypermarchés s’imposent face aux supermarchés

    - Leclerc (30%) supplante la concurrence dans le cadre de cette étude. Taux d’implantation en France optimal, communication, relation client et lobbying expliquent en partie ce résultat.

    - Carrefour (23%), pionnier de l’hypermarché depuis 1963 prend la seconde place de ce classement.

    - Carrefour Market (15%), joue la carte de la proximité et se hisse sur la dernière marche de ce podium.

    HABILLEMENT SPORTIF OU « CASUAL » : Decathlon, à fond la forme

    TOP_DREAMING_5.jpg

    Trois marques, trois positionnements différents

    - Decathlon (36%), marque grand public appartenant au groupe Oxylane, s’appuie sur 256 points de vente répartis dans les plus grandes agglomérations françaises.

    - Lacoste (29%), vient de fêter son 80ème anniversaire à l’occasion du tournoi de Roland-Garros ; et plus qu’une marque haut de gamme, Lacoste est avant tout un logo.

    - Adidas (26%), s’accapare la troisième marche du podium. La marque aux trois bandes fait office de référence dans l’univers du sport.

    SERIES TV : Uncle Sam needs you

    TOP_DREAMING_6.jpg

     

    Les USA s’imposentet la French Touch talonne

    - Game of Thrones (40%), série de fantaisie médiévale désormais connue de tous s’impose. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter car la quatrième saison sera diffusée dès le printemps 2014 sur HBO aux Etats-unis.

    - Esprits Criminels (38%), talonne Game Of Thrones. Sa diffusion sur TF1 a permis de la faire connaître au plus grand nombre.

    - Bref (37%), bien que n’étant plus diffusé, ce programme court de Canal+ aura marqué les esprits le temps d’une saison.

    VOYAGISTES : Le “sur mesure” fait rêver

    TOP_DREAMING_7.jpg

    Voyageurs du Monde loin devant

    - Voyageurs du Monde (29%) décroche la première place de ce classement catégoriel. Les Français plébiscitent ainsi la formule « sur mesure » ou le « voyage d’aventure ».

    - Booking.com (11%), spécialiste de la réservation d’hôtels, grimpe sur la 2nde marche du podium.

    Voyages-sncf.com (10%) talonne Booking.com. Filiale du groupe SNCF, Voyages-sncf.com est le premier E-commerçant français en volume de ventes.

    FOOD : H²O, une molécule qui s’impose face aux sodas

    TOP_DREAMING_8.jpg

    L’eau plus désirable que les grandes marques de sodas comme Coca-Cola

    - Cristaline (34%) intègre aujourd’hui 40% des foyers français selon le site de la marque. L’un des arguments forts de Cristaline est avant tout le prix qui n’a pas augmenté depuis le passage à l’euro jusqu’en 2012.

    - Evian (30%) dont la composition n’a pas bougé d’un iota depuis 1970 ne transige pas sur la qualité de son eau et en fait un de ses arguments de vente favoris.

    - Vittel (23%) est légèrement distancée par Evian mais stratégie de sponsoring d’événements sportifs lui assure une excellente visibilité.

    BANQUES ET ASSURANCES : un secteur peu aspirationnel

    TOP_DREAMING_9.jpg

    Des indices aspirationnels largement inférieurs à ceux des autres secteurs étudiés

    - Crédit Agricole (9%) monte sur la plus haute marche du podium. Cette banque figure parmi les toutes premières sociétés coopératives au monde et cette formule ainsi que son excellent taux d’implantation semble être appréciés des Français.

    - La Macif (3%) prend la seconde place de ce classement. Sa politique tarifaire et la souplesse de ses offres pourraient en partie expliquer son succès auprès du grand public.

    - Juste derrière, la MAIF (2%) s’accapare la 3ème place du podium. Le 30 janvier dernier, Laurent Thévenin, journaliste aux echos.fr soulignait que la MAIF pouvait compter sur un atout de taille : une base d'assurés plus fidèles que la moyenne.

    MOYENNES SECTORIELLES : Quels secteurs font rêver les Français ?

    brands,promise,top,dreaming,marques,français

    A la lumière du graphique ci-dessus les secteurs de la beauté (maquillage-soins) et de la High-Tech/Téléphonie se détachent largement des autres étudiés.

    Ces deux secteurs font ainsi clairement rêver les Français. A l’inverse, les scores de désirabilité de secteurs comme la banque sont perfectibles et témoignent d’une défiance des Français vis-à-vis de ces acteurs.

    "Les écarts de préférence et de désirabilité entre marques sont le plus souvent étudiés au sein d'un même secteur, chacun des acteurs se comparant aux autres dans le même univers. Fort de 10 ans d'expériences à "traquer" les marques dans des univers aussi différents que l'alimentaire, la distribution, la beauté, la téléphonie et le multimédia les banques, etc., il nous a paru intéressant de comparer le caractère aspirationnel des secteurs entre eux. Certes beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte pour analyser les différences du caractère plus ou moins aspirationnel des secteurs entre eux. Il n'en reste pas moins que nous parlons ici de marques toutes fortes évaluées selon une méthodologie parfaitement transposable. Au final, il existe bien un écart conséquent entre les univers de la beauté et de la technologie qui font toujours autant  rêver et celui de l'assurance et de la banque qui ferme le ban de notre classement. La crise peut-elle l'expliquer ? Sans doute, la beauté personnelle étant alors une valeur refuge, ce que ne sont plus ni l'épargne ni l'investissement, mais c'est loin d'être la seule explication !  » conclut Pr. Philippe JOURDAN, associé fondateur de Promise Consulting Inc. / Panel On the Web, consologue et spécialiste de l’analyse de marques, Rédacteur en Chef de la Revue Française du Marketing et auteur de l’ouvrage Dunod : « A nouveaux consommateurs, nouveau marketing : zoom sur le Conso’Battant ».

    Info lecteurs : http://promiseconsultinginc.com ou facebook.com/promiseinc ou twitter : @pjourdan1967

    A propos de Promise Consulting Inc.

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter §  Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA, Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF, etc.

    Contacts Presse

    Agence VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     






  • Imprimer

    Cannes, Marketing Meetings, les rencontres très professionnelles dans un climat convivial et d'échanges

    La première édition des Marketing Meetings, Cannes, 21&22 novembre 2013, se caractérise par la densité des échanges et des rencontres entre prestataires et directeurs marketing. Promise / Panel On The Web a ainsi eu l'opportunité de présenter à 15 directeurs marketing dans la seule journée d'hier son offre Monitoring Brand Assets.

    L'intérêt porté par la démarche associant une étude, une modélisation et un logiciel d'optimisation du ROI de ses plans d'action marketing est évident. Les interlocuteurs ont souligné l'opérationnalité de la démarche, l'accent mis sur le ROI, la capacité du modèle à faire la synthèse des besoins des directions de la stratégie, du marketing et de la communication. Cette méthodologie, récompensée par le Prix de l'Innovation Marketng en 2011, a été à ce jour éprouvée dans plus de 30 pays.

    La base de données normatives recense la performance de 350 marques sur 18 indicateurs, faisant de Monitoring Brand Assets une des premières bases de données consacrée à l'étude de la performance marketing des marques. La journée s'est terminée par une soirée au New Yrok - New York permettant dans un climat détendu et convivial de poursuivre jusque tard dans la nuit les échanges.

    DSC05490.JPG

    DSC05503.JPG

  • Imprimer

    Marketing Meeting, Cannes, November 20&21 2013

    Promise Panel On The Web will attend Marketing Meeting, Cannes (France) the 20 & 21 november 2013. Info at

  • Imprimer

    Trophées Marketing Magazine 2013 catégorie "études" : Promise remporte la médaille d'argent

    Communiqué de presse, Paris, Avril 2013

    Jugée sur le caractère innovant, la qualité de la mise en oeuvre, les applications marketing et les résultats de son étude Global Solutions Inside® pour AXA, la société Promise / Panel On The Web en partenariat avec Act’Future, s’est vue décerner la médaille d’argent de la catégorie « études » des Trophées 2013 de Marketing Magazine.

    Atouts de la méthodologie Global Solutions Inside®

    La méthodologie Global Solutions Inside® mise au point par Panel On The Web et Act’Future pour le compte de ses clients annonceurs a pour but de fournir les résultats qualitatifs et quantitatifs dans un espace-temps réduit, des résultats immédiatement disponibles et exploitables.

    Les atouts de la méthodologie déployée sont les suivants sur une ½ journée typique :

    • Un 1er questionnaire « à chaud » : le premier questionnaire en ligne est une évaluation spontanée des concepts à l’ouverture d’une enveloppe sur les dimensions diagnostic clés : évaluation globale, raisons de « likes » et de « dislikes », différenciation perçue, retombées sur image de marque, retombées produit, implication induite, etc. Ce questionnaire est entièrement administrable en ligne et les résultats sont consultables par le client depuis une interface dédiée, lui permettant de suivre le déroulement des groupes qualitatifs en étant « éclairés » par les résultats
    individuels et agrégés du 1er questionnaire quantitatif.

    • 2 groupes qualitatifs par ½ journée : 2 animateurs expérimentés se partagent les répondants sur une base aléatoire ou selon une règle d’affectation issue de l’examen des résultats du 1er questionnaire quantitatif. Le groupe qualitatif d’approfondissement permet aux répondants de s’exprimer sur chaque concept testé. La conduite du groupe peut être modifiée en temps réel par les résultats issus de la phase quantitative (pour ce faire, l’animateur dispose d’une visualisation des résultats du questionnaire).

    • Un 2ème questionnaire « à froid » : le deuxième questionnaire en ligne est une évaluation des concepts après le déroulement des focus groupes. Il permet de mesurer l’évolution des perceptions et opinions à propos des concepts à la suite des échanges qualitatifs. Ce questionnaire permet de repérer des concepts porteurs après explications, qui ne le seraient pas en spontané. L’annonceur est alors averti que le concept doit pour être lancé faire l’effort d’une pédagogie forte auprès du public pressenti.

    "Cette démarche a été introduite dans nos protocoles d'études pour répondre à une demande récurrente de nos clients de gagner en agilité dans la prise de décisions pour des lancements d'offres ou de services en particulier" conclut Valérie Jourdan. "Elle présente en outre un atout indéniable : celui d'impliquer toutes les parties prenantes sur une seule journée au service de l'adhésion".

    Huit innovations méthodologiques récompensées en dix ans

    La médaille d’argent du Trophée Marketing Magazine 2013 ajoute une ligne supplémentaire à la liste de récompenses de Panel on the Web, filiale de Promise Consulting Inc., Institut d’Études, de Conseil et de Recherches Marketing. Elle atteste d'un investissement constant en innovation et recherche matérialisé à la fois par de nouvelles démarches d'études mais aussi des publications académiques.

    2013: Médaille d’argent des Trophées Marketing Magazine (catégorie études avec GLOBAL SOLUTIONS INSIDE®)
    2012 : Médaille d’argent des Trophées Marketing Magazine (catégorie études avec STAR METRIX®)
    2011 : Médaille de bronze des Trophées Marketing Magazine (catégorie études avec MONITORING BRAND ASSETS®)
    2009 : 1er prix des Etudes Marketing du SEMO pour l’étude en souscription sur l’émergence du Conso’Battant (catégorie Etudes Marketing Consumers/Shoppers)
    2008 : 1er prix des Etudes Marketing du SEMO (catégorie Etudes Media/Hors media)
    2007 : Trophée d’argent de l’Innovation Marketing, Trophées Marketing Magazine, (catégorie études avec REACH THROUGH MEDIA®)
    2006 : Trophée d’argent de l’Innovation Marketing, Trophées Marketing Magazine (catégorie Etudes avec SHIFT SYSTEM®)
    2006 : Publication conjointe avec la marque Gilette sélectionnée parmi les trois meilleurs papiers du congrès annuel de l’ESOMAR (Capitalizing – Optimizing strategic and tactical, Choices in the context of a major product launch).


    A propos de Promise Consulting Inc
    Née en 2008, Promise Consulting Inc intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web ; Panel On The Web Field ; JPL Consulting. La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs. Promise Inc est partenaire du LAB (le Laboratoire des Banques et Assurances). La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter & Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA,
    Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF…


    Contacts Presse
    Agence VILLAGE RP
    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com