Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imprimer

    Trophées Marketing Magazine 2013 catégorie "études" : Promise remporte la médaille d'argent

    Communiqué de presse, Paris, Avril 2013

    Jugée sur le caractère innovant, la qualité de la mise en oeuvre, les applications marketing et les résultats de son étude Global Solutions Inside® pour AXA, la société Promise / Panel On The Web en partenariat avec Act’Future, s’est vue décerner la médaille d’argent de la catégorie « études » des Trophées 2013 de Marketing Magazine.

    Atouts de la méthodologie Global Solutions Inside®

    La méthodologie Global Solutions Inside® mise au point par Panel On The Web et Act’Future pour le compte de ses clients annonceurs a pour but de fournir les résultats qualitatifs et quantitatifs dans un espace-temps réduit, des résultats immédiatement disponibles et exploitables.

    Les atouts de la méthodologie déployée sont les suivants sur une ½ journée typique :

    • Un 1er questionnaire « à chaud » : le premier questionnaire en ligne est une évaluation spontanée des concepts à l’ouverture d’une enveloppe sur les dimensions diagnostic clés : évaluation globale, raisons de « likes » et de « dislikes », différenciation perçue, retombées sur image de marque, retombées produit, implication induite, etc. Ce questionnaire est entièrement administrable en ligne et les résultats sont consultables par le client depuis une interface dédiée, lui permettant de suivre le déroulement des groupes qualitatifs en étant « éclairés » par les résultats
    individuels et agrégés du 1er questionnaire quantitatif.

    • 2 groupes qualitatifs par ½ journée : 2 animateurs expérimentés se partagent les répondants sur une base aléatoire ou selon une règle d’affectation issue de l’examen des résultats du 1er questionnaire quantitatif. Le groupe qualitatif d’approfondissement permet aux répondants de s’exprimer sur chaque concept testé. La conduite du groupe peut être modifiée en temps réel par les résultats issus de la phase quantitative (pour ce faire, l’animateur dispose d’une visualisation des résultats du questionnaire).

    • Un 2ème questionnaire « à froid » : le deuxième questionnaire en ligne est une évaluation des concepts après le déroulement des focus groupes. Il permet de mesurer l’évolution des perceptions et opinions à propos des concepts à la suite des échanges qualitatifs. Ce questionnaire permet de repérer des concepts porteurs après explications, qui ne le seraient pas en spontané. L’annonceur est alors averti que le concept doit pour être lancé faire l’effort d’une pédagogie forte auprès du public pressenti.

    "Cette démarche a été introduite dans nos protocoles d'études pour répondre à une demande récurrente de nos clients de gagner en agilité dans la prise de décisions pour des lancements d'offres ou de services en particulier" conclut Valérie Jourdan. "Elle présente en outre un atout indéniable : celui d'impliquer toutes les parties prenantes sur une seule journée au service de l'adhésion".

    Huit innovations méthodologiques récompensées en dix ans

    La médaille d’argent du Trophée Marketing Magazine 2013 ajoute une ligne supplémentaire à la liste de récompenses de Panel on the Web, filiale de Promise Consulting Inc., Institut d’Études, de Conseil et de Recherches Marketing. Elle atteste d'un investissement constant en innovation et recherche matérialisé à la fois par de nouvelles démarches d'études mais aussi des publications académiques.

    2013: Médaille d’argent des Trophées Marketing Magazine (catégorie études avec GLOBAL SOLUTIONS INSIDE®)
    2012 : Médaille d’argent des Trophées Marketing Magazine (catégorie études avec STAR METRIX®)
    2011 : Médaille de bronze des Trophées Marketing Magazine (catégorie études avec MONITORING BRAND ASSETS®)
    2009 : 1er prix des Etudes Marketing du SEMO pour l’étude en souscription sur l’émergence du Conso’Battant (catégorie Etudes Marketing Consumers/Shoppers)
    2008 : 1er prix des Etudes Marketing du SEMO (catégorie Etudes Media/Hors media)
    2007 : Trophée d’argent de l’Innovation Marketing, Trophées Marketing Magazine, (catégorie études avec REACH THROUGH MEDIA®)
    2006 : Trophée d’argent de l’Innovation Marketing, Trophées Marketing Magazine (catégorie Etudes avec SHIFT SYSTEM®)
    2006 : Publication conjointe avec la marque Gilette sélectionnée parmi les trois meilleurs papiers du congrès annuel de l’ESOMAR (Capitalizing – Optimizing strategic and tactical, Choices in the context of a major product launch).


    A propos de Promise Consulting Inc
    Née en 2008, Promise Consulting Inc intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web ; Panel On The Web Field ; JPL Consulting. La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs. Promise Inc est partenaire du LAB (le Laboratoire des Banques et Assurances). La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter & Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA,
    Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF…


    Contacts Presse
    Agence VILLAGE RP
    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com


  • Imprimer

    Marques sélectives de maquillage préférées des Françaises : Promise Consulting Inc. et le Huffingtonpost.fr dévoilent leur classement aspirationnel

    Communiqué de presse, Paris, avril 2013

     

    maquillage, cosmetiques, barometre

     

    Promise Consulting Inc., société de conseil et recherche en marketing, spécialisée dans la mesure de la « brand value » et l’une de ses entités Panel On The Web présentent le 8ème volet de leur baromètre mensuel des marques désirables* en partenariat avec le Huffingtonpost.fr (*marques appréciées pour leurs produits ou services mais également leurs valeurs, univers ou prises de positions culturelles).

    Pour cette huitième édition, au-delà de l’indice de désirabilité des marques sélectives de maquillage préférées des Françaises (12 retenues au total), Promise Consulting Inc. et le Huffingtonpost.fr ont également souhaité mesurer la notoriété de ces marques. Un choix qui n’est pas anodin, à l’heure du changement de réglementation européenne sur les produits cosmétiques dès le 11 juillet prochain.

    Cette étude a été menée auprès d’un échantillon représentatif national de 1012 personnes, âgées de 18 ans et plus entre le 19 et le 23 avril 2013.

    L’indice de désirabilité : Méthodologie

    L’Indice de désirabilité d’une marque de maquillage est calculé comme la différence de scores, mesurés à l’aide d’une échelle de Likert en 7 points (et converties sous la forme d’indice), entre les répondants qui jugent « la marque idéale / proche de leur marque idéale » et ceux qui jugent la juge « pas du tout / loin de leur marque idéale ».

    «L’Indice de désirabilité compte parmi les 18 indicateurs clés du modèle Monitoring Brand Assets (outil de mesure de la brand value déployé tant en France qu’à l’international par Promise Consulting Inc.) et permet d’évaluer l’un des leviers clés de croissance des marques, au-delà de la performance commerciale immédiate », souligne Valérie Jourdan, Président et Directeur Général.

    Ainsi calculé, l’Indice de désirabilité permet, une analyse pertinente et complète puisqu'il prend en compte à la fois l'appréciation la plus haute et la plus faible, et non pas la plus haute ou la plus faible. En définitive, l’Indice de désirabilité se révèle être prédictif des comportements et attentes actuels des Français mais également de leurs comportements futurs.

    Indice aspirationnel : Les maisons de haute couture « habillent » le visage des Françaises

    Paris, maquillage, cosmetiques, soin, francais

    (*) Les marques sont classées par ordre décroissant de la différence entre la modalité positive (% 7-6) et la modalité négative (%1-2). Ainsi le score de désirabilité de Chanel est de (60%-03%)=57%.

    A la lecture du graphique ci-dessus, Chanel (57%), Dior (49%) et les Yves Saint Laurent (11%) composent le trio de tête de ce classement.

    La prime aux maisons de haute couture ?

    - Chanel (57%) supplante la concurrence dans le cadre de cette étude. Si cette marque mythique sait faire chavirer le coeur des Françaises, cela s’explique tout d’abord par son ADN synonyme de luxe et d’élégance à la française mais également par plus d’un siècle d’histoire. Plus qu’une marque, Chanel fait partie du patrimoine culturel national. En parallèle, Chanel a toujours su faire des choix stratégiques et marketing judicieux. Ainsi, la très médiatique top modèle brésilienne d’origine germanique Gisele Bündchen a prêté son visage à la nouvelle gamme de maquillage pour la collection 2013 « les beiges », tout comme le mannequin franco-suédois, icône de la presse féminine, Sigrid Agren, pour la collection « Avant-Première ». A cet effet, la collection « Avant-Première » illustre parfaitement des choix stratégiques judicieux : en hommage aux looks des tapis rouge et inspirée des classiques du cinéma, la cliente Chanel peut ainsi s’identifier à ses stars préférées. Histoire, marketing et collections variées sont ainsi les atouts gagnants de Chanel.

    - Dior (49%), talonne Chanel. La marque phare du groupe LVMH capitalise elle aussi sur son historique. Ce monument de la mode célébrera en 2016 son 70ème anniversaire et a choisi pour ce printemps de rendre hommage à l’une des couleurs fétiches du couturier Christian Dior : le rose. Au-delà du rose, la collection « Chérie Bow » s’inspire du thème des ballerines et des noeuds papillons. Enfin, Dior fait la part belle à l’innovation en proposant le « Lip Glow Dior Addict Dior Chérie Bow Edition », un gloss réagissant au taux d’humidité des lèvres ; un axe R&D capital, l’hydratation étant au coeur des préoccupations cosmétiques des femmes. - Yves Saint Laurent Beauté (42%), est légèrement distancé par Dior (49%) et Chanel (57%) mais intègre tout de même le podium de cette étude. Appartenant au groupe l’Oréal depuis 2008, Yves Saint Laurent Beauté s’est principalement appuyé sur le savoir-faire de son directeur d’image Thomas Lenthal ainsi que sur celui du couturier Tom Ford entre 2002 et 2005. Aujourd’hui, Yves Saint Laurent a su développer une politique marketing percutante et cohérente, notamment dans le choix de ses égéries. La marque mise sur la durée et ne change pas d’ambassadrice à l’occasion de la sortie de chaque nouvelle collection à l’image de Jourdan Dunn, visage de « Touche éclat » ou encore Jessica Chastain, représentant de la fragrance « Manifesto ». Cette année, Yves Saint Laurent a jeté son dévolu sur Cara Delevingne, icône des jeunes. La marque souhaiterait-elle ainsi redynamiser son image auprès de cette cible ?

    L’univers du soin tire son épingle du jeu

    - Si les marques de cosmétiques des maisons de haute couture permettent aux Françaises d’accéder à l’univers du luxe, un certain nombre de femmes souhaitent coupler le soin et la beauté à l’occasion d’un achat cosmétique. C’est pourquoi les soins anti-âge sont désormais très en vogue. Ainsi, Clarins (40%) s’accapare la 5ème place de cette étude et Clinique (25%), le 7ème rang. Clarins se positionne ainsi depuis l’ouverture de son premier institut en 1954 comme le leader européen des soins de beauté. De son côté, Clinique communique régulièrement sur son ADN de marque « Dermatologique » : les ingrédients de ses produits 100% sans parfum, formulés avec des agents hydratants et nourrissants ou encore soumis à des test d’allergies. Cette tendance à coupler l’effet maquillage et l’effet soin devrait s’accentuer dans les années qui viennent et « booster » les innovations d’un grand nombre de marques.

    Les pure players du maquillage occupent encore une niche… prometteuse

    - Si les marques issues de l’univers du luxe, de la parfumerie ou des soins rencontrent un franc succès auprès des Françaises, une 4ème typologie d’acteur semblent plus en retrait dans le cadre de cette étude car s’adressant à une clientèle spécialisée. Ainsi, Make up For Ever (5%) ne figure qu’en 10ème position. Avec le taux de notoriété le plus bas de notre classement (77%), Make up For Ever n’en demeure pas moins une société de cosmétiques à fort potentiel de croissance. Né en 1984, Make up For Ever était alors une marque professionnelle dévouée à l’univers du spectacle. Rachetée en 1999 par LVMH, ce pure player du maquillage tend désormais à toucher le grand public et s’appuie sur l’aura de sa directrice artistique Dany Sanz, référence dans le microcosme du maquillage et ex enseignante de l’école Chauveau. Aujourd’hui, la marque renforce son expertise par le biais de la MAKE UP FOR EVER ACADEMY qui collabore notamment dans le cadre d’un partenariat avec l’émission « The Voice » de TF1. Un segment qui joue sur l’effet mode, le caractère décalé de sa communication, les fortes personnalités qui président à la direction artistique, le partenariat avec des événements et défilés fortement médiatisés dans l’univers de la Mode… et qui aujourd’hui séduit une clientèle pour qui maquillage rime avec plaisir.

    «L’univers des marques de maquillage est un univers fascinant, une clé d’entrée dans l’univers du luxe . En France, mais aussi dans le monde, il s’inscrit aujourd’hui dans une forte dynamique concurrentielle qui amène les professionnels du marketing et de la communication à développer au même titre que les directions artistiques et de la R&D tous leurs talents. A côté des marques de luxe qui tirent toute leur légitimité de leur image dans le prêt-à-porter et le parfum, mais aussi dans la grande qualité de leurs produits, les marques de soin jouent sur une synergie évidente avec leur expertise reconnue dans le domaine de l’hydratation, de l’anti-âge et de la correction des imperfections de la peau. Enfin, les marques professionnelles de maquillage ont su se démarquer grâce à la personnalité de leurs créateurs ou directeurs artistiques et une image décalée et décomplexée du maquillage. » conclut Pr. Philippe JOURDAN, associé fondateur de Promise Consulting Inc. / Panel On the Web, consologue, Rédacteur en Chef de la Revue Française du Marketing et auteur de l’ouvrage Dunod : « A nouveaux onsommateurs, nouveau marketing : zoom sur le Conso’Battant ».

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    Références : Agence V, Altavia, AXA, Bouygues Telecom, BPE, Canal +, Carrefour, Danone, DDB, Documentation Française, Duke, Elle et Vire, Entremont, Fortuneo, Gillette, GSK, Guerlain, HSBC, La Française des Jeux, L’Oréal, LVMH, Mac Donald, Meetic, Mercuri Urval, Microsoft, Nissan, Procter § Gamble, Publicis, Renault, Relais et Châteaux, Royal Canin, Samsung, Seb, Société Générale, TBWA, Technicolor, Total, Thomson, United Biscuits, Virgin Mobile, Volkswagen, Voyages SNCF, etc.

    Contacts Presse

    Agence VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch – 01 40 22 05 22 – d.hommel@village-rp.com

     

  • Imprimer

    Vacances Pâques 2013 : 2 Français sur 3 prêts à faire des sacrifices pour partir en vacances

    COMMUNIQUE DE PRESSE - EASYVOYAGE / PROMISE - PANEL ON THE WEB - AVRIL 2013

    paques, ete, vacances, francaisA l’heure où les voyageurs sont de plus en plus vigilants et comparent ardemment les offres avant de choisir une destination, Easyvoyage.com, portail d’info-médiation, dévoile le second volet d’un baromètre destiné à mieux cerner les grandes tendances touristiques. Qui sont les Français qui vont partir pour les vacances de Pâques ? Quel type de séjour vont-ils privilégier (famille, mobile home, hôtel de charme,…) ? Quels sont les sacrifices concédés par les Français pour espérer pouvoir partir ?

    UN PARFUM D'INCERTITUDE PLANE SUR LES VACANCES DE PAQUES POUR CERTAINS

    Si 32% des Français envisagent de partir pour les prochaines vacances de Pâques (versus 34% l’année dernière à la même période) seulement 1 sur 5 le prévoie de façon certaine. Quid des vacances précédentes ? Seulement 1/3 des vacanciers de Pâques ne sont pas partis pour les vacances d’hiver : une routine de vacances s’installe pour ceux qui peuvent se le permettre. Les Français qui n’envisagent pas de partir pour ces vacances le font essentiellement car ils ne disposent pas d’un budget suffisant pour le faire (48%), un score encore plus élevé chez les catégories socioprofessionnelles intermédiaires et inférieures. 21% préfèrent se réserver pour l’été. Le tassement du "pouvoir d'achat" et du "vouloir partir" des classes moyennes semblent donc se confirmer.

    LES PROFILS DES VACANCIERS DE PAQUES ? DES FAMILLES, LE PLUS SOUVENT NOMBREUSES ET PLUTOT AISEES

    Les familles nombreuses (3 enfants et +) et les couples avec enfants partiront davantage. Elles sont également plus souvent de catégories socioprofessionnelles supérieures et résident en Ile de France. Les vacances de Pâques sont plus familiales que celles d’hiver : 54% partent en couple et 35% avec un ou plusieurs enfants. Par ailleurs, le choix de la destination se fait essentiellement pour rejoindre de la famille ou des amis. Enfin, les 35-44 ans font plus attention à ce que la destination soit bien adaptée aux enfants et à la famille alors que les CSP moyennes et inférieures recherchent davantage des destinations avec un bon rapport qualité/prix.

    LES DEUX MOTS D'ORDRE DES VACANCES DE PAQUES : COURT SEJOUR ET VIGILANCE SUR LE LOGEMENT

    Si 1 Français sur 3 envisage de partir, plus de la moitié des vacanciers déclarent partir moins d’une semaine. Le budget moyen envisagé reste semblable à celui des dernières vacances d’hiver : près de 600 €/personne ( 667 € pour les séjours marchands versus 434 € pour ceux non marchands et 459 € pour le budget famille). Mais les vacanciers de Pâques seront plus nombreux à ne pas payer leur logement (43% vs 30% pour les vacances d’hiver). Pour cela, les Français ont choisi un hébergement chez la famille, chez des amis, ou dans leur résidence secondaire. Une attention encore plus soutenue sur le coût que représente le logement, une vigilance il est vrai aidée par le caractère familial des déplacements.

    LA MARQUE FRANCE, UNE VALEUR SURE POUR DES VACANCES COURTES ET FAMILIALES

    paques, vacances, 2013, francais

    Plus de 7 vacanciers sur 10 partiront en France pour les prochaines vacances. Ceux ayant choisi l’étranger se rendront principalement en Europe (73%) et en Afrique/Maghreb/MO (14%). Et les plus jeunes (18-24 ans), sont plus nombreux à déclarer partir pour l’étranger : 28%. La France restant le refuge des couples avec enfants. Rester en France, une nécessité économique pour certains, un choix familial pour d'autres.

    DES VACANCIERS QUI SOUHAITENT SE REPOSER AU SOLEIL

    41% des vacanciers vont aller à la mer et seuls 4% font faire du ski, une destination perçue comme chère pour une grande majorité. Ces vacances de Pâques sont donc tournées vers des destinations « farniente et soleil ». Mais les hommes sont davantage attirés par des séjours à la montagne et les randonnées  trekking (16%).

    INTERNET RESTE LE MOYEN PRIVILEGIE DES FRANCAIS POUR RESERVER LE TRANSPORT ET LE SEJOUR ET BOUDENT LES AGENCES DE VOYAGES TRADITIONNELLES

     

    paques, vacances, francais, 2013

     

    Les Français surfent pour définir leurs vacances : la toile est utilisée par les 3/4  des vacanciers pour se renseigner et également par les 3/4 pour acheter achètent leur séjour, leur hébergement ou leur billet de transport. 29% se sont renseignés sur les sites des agences de voyages en ligne (qui sont les plus visités pour préparer les vacances). Les agences traditionnelles sont délaissées et ne comptent plus que pour 16% des achats.

    DES VACANCES MERITEES

    Dans un contexte de crise et de pouvoir d’achat en berne, 51% des vacanciers ont le sentiment d’avoir dû faire des sacrifices ou des arbitrages pour pouvoir partir en vacances, un sentiment encore plus prononcé chez les 45-54 ans et les CSP intermédiaires et inférieures.

    Le principal arbitrage effectué est la réduction des dépenses sur place (55%) ainsi que la réduction de la durée du séjour (42%). L’utilisation d’un transport plus économique est préférée par les moins de 35 ans et les résidents d’Ile de France pour optimiser le budget alloué aux vacances. 

    Prêts à tout pour partir ? Pas vraiment ! Si leur concept est très tendance, le coach surfing et l’échange de maisons sont encore loin de faire l’unanimité : en effet, seuls 2% (respectivement) des internautes seraient prêts à tester ces formules pour pouvoir partir en vacances;

    DES STRATEGIES DE CONSO'BATTANT POUR PRESERVER SON VOULOIR DE VACANCES

    Afin d’optimiser leur budget vacances, 63% des Français seraient prêts à choisir leur destination au dernier moment et 59% participeraient aux tâches ménagères du logement qu’ils louent. Les 18-24 ans sont plus enclins à réduire leur confort pour optimiser leur budget vacances (tâches ménagères, travaux, covoiturage, partage d’hébergement).

    ECONOMIE, ECONOMIE, ECONOMIE

    62 % des Français sont prêts à faire des sacrifices pour avoir la possibilité de partir. Les Français sont prêts à renoncer à quelques loisirs pour partir en vacances, en premier lieu aux restaurants (40%) et au cinéma (32%), près d’un tiers (29%) sont prêts à utiliser moins souvent leur voiture. Les femmes et les moins de 35 ans sont davantage enclins à faire des efforts, comme par exemple acheter des articles d’occasion.

    « Dans un contexte de réduction de son pouvoir d'achat, les vacances de Pâques révèlent des enseignements intéressants sur les nouveaux comportements des consommateurs français. Le caractère plus familial des séjours envisagés amène certes à privilégier un mode d'hébergement gratuit ou partagé et à se déplacer davantage en France qu'à l'étranger. Pour autant, cela ne suffit pas forcément. Le recours est alors de raccourcir la durée de son séjour, une extrémité à laquelle certains préfèrent ne pas se résoudre, privilégiant d'autres postes d'économies sur les dépenses et les sorties. Les vacances demeurent un rendez-vous essentiel... quitte au quotidien à sacrifier quelques menus plaisirs ou un peu de confort pour mettre de côté le budget nécessaire. A quand un compte épargne vacances ?  »  ajoute Philippe JOURDAN, associé fondateur de Panel On The Web.

    METHODOLOGIE

    Etude en ligne réalisée sur un échantillon de 1.001 personnes âgées de 18 ans et plus. Quotas sur le genre, l'âge, la CSP et la région d'habitation. Date du terrain : 26 au 29 mars 2013. Echantillon issu de l'Access Panel de l'institut d'études Promise / Panel On The Web.

    A PROPOS DE PROMISE / PANEL ON THE WEB

    Née en 2008, Promise Consulting Inc. intègre l’ensemble des métiers liés à la prise de décision marketing (études, analyse, conseil) en s’appuyant sur l’expertise et le savoir-faire de ses 3 filiales : Panel On The Web (créée en 2000) ; Panel On The Web Field (lancée en 2009) ; JPL Consulting (fondée en 1998). La société apporte son expertise aux marques souhaitant se développer tant sur les marchés locaux qu'internationaux. Elle dispose d'un département recherche marketing qui lui permet de développer des outils d'aide à la décision innovants pour les décideurs, de les accompagner dans la mesure de la brand value et dans la simulation de plans d’actions marketing. La société est également certifiée OPQCM, Social Media Marketing de la DMA et adhère aux règles SYNTEC et ESOMAR.

    AGENCE VILLAGE RP

    Dimitri Hommel-Viktorovitch

    E-Mail : d.hommel@village-rp.com

    Tel : 01 40 22 05 22