Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2014

  • Imprimer

    PARIS WORLDWIDE MOTOR SHOW 2014:WHICH VEHICLES MAKES FRENCH PEOPLE DREAM?

    [PRESS RELEASE] 

    drapeau francais-anglais.jpg

     

     

    Pour le lire en Français, cliquer ici

    paris,salon,automotive,2014

    Paris, September, 28th, 2014 – Paris Worldwide Motor Show 2014 will start on October 4th at Porte de Versailles, Paris. Here’s the occasion for the professionals on this sector to meet their public and potential buyers. While vehicle is old fashioned for some or a declining value for others, Promise Consulting, a marketing research and consulting company specialized in brand equity from the consumer’s point of view, has published some results from its survey about French people and their relation with vehicles. Far from being the usually described disenchantment, French people keep on having affection for vehicles, as displayed in the results below. 

    "What’s fascinating with vehicles, apart from the interest for brands and models, is how the relation between French people and cars is fed by the whole sociologic evolutions of our consumption. For several years, consumer has realized that energetic resources are not everlasting. By ranking hybrid / electric vehicles as their favorite model, French consumers are showing the way to constructors: they have to release brands and vehicles that both combine reason and passion, which is the new sense that ought to be given to “hybrid”. While France will have 7 millions of spots for car battery.... but not before 2030… it may be time to accelerate the rhythm of energetic transition. Consumer seems decided! The other surprise is that camping-car, despite rather being linked to the American culture, makes French people dream – both men and women. In those crisis times, French people still need evasion and free time! For young adults, passion is superior to reason, as they prefer cabriolets, prestige cars, full size SUV or executive cars. A positive for Paris Worldwide Motor Show 2014!” says Pr Philippe Jourdan, Promise / Panel On The Web, Partner-founder. 

    ELECTRIC / HYBRID CAR: FRENCH PEOPLE’S FAVORITE MODEL

    Electric / hybrid car is French people’s favorite model. To the question "without considering the model(s) of car(s) that you’ve owned, please select the 3 ones that you would most dream of, that you would like to own or even consider buying one day.",French adults rank hybrid / electric car on 1st position (26%). That leads to 2 conclusions for the brands who consider releasing that kind of vehicles:

    • French people are becoming "reasonable" preferring a durable technology to models that are more powerful (full size SUV like Porsche or Ferrari, GT or GTI) or prestigious (like Jaguar or Maserati).
    • They have changed their attitude towards electric vehicles. Often associated with money saving (usage), hybrid car hasn’t engendered any affect until now. Choice was led by reason, not passion. In a few cases, that choice was rather “ideological”: the will to choose an ecologic consumption, feeling concerned about environment and Earth. Now, this model is both subject to passion and reason.

    At the same time, electric / hybrid vehicle has considerably evolved. Some constructors only have a functional / utilitarian vision, but others like Tesla, Toyota, BMW and Porsche have realized that electric vehicle could also mean design, performance, or even exclusivity and high technologies both for models and motors. Today, does hybrid mean the association of reason and passion?

    Paris, automotive, salon, 2014

    Some nuances: electric / hybrid car is ranked 1st amongst men (30%) while women prefer city car (23%). Electric / hybrid car still has to seduce the youngest conductors (18-34 years old) who prefer luxury cars while hybrid / electric car is only ranked 7th amongst that sub target.   

    LES FRANCAIS EN MAL D'EVASION ET DE LIBERTE REVENT DE GRANDS ESPACES

    2nd surprise: camping car’s comeback. That vehicle is ranked 1rd on Promise Consulting’s ranking behind electric car and very close to executive car with 20% of French people who quoted it on their top 3 favorite models. At the same time, even for professionals, the camping car market stands correctly, capitalizing on the increasing interest for traveling independent holidays. Besides, France is the 1st European camping car market  as the fleet includes nearly 230.000 vehicles in France vs. 600.000 in Europe (in average: 17.000 sold vehicles per year, i.e. 47 camping cars per day in France). The leader on this market is Fiat. Meant for couples and family, camping car both seduces men (4th) and women (3rd). Still, while ranked 3rd by seniors (above 55 years old), camping car is behind more exotic/sporty vehicles (cabriolet, full size SUV) by the youngest (18-34). 

    FOR WOMEN,  "SMALL IS BEAUTIFUL" 

    French women’s favorite model is city car. 23% of them select city car amongst their 3 favorite vehicles, though the score for hybrid / electric vehicles is almost the same. City car is also more complete. Whether inspired by the retro look from the 1960’s or 1970’s (Austin or Fiat 500) or not, this car now includes many accessories for security, help or comfort. Besides, that car can be subject to customization, like Citroën’s C1, which seduces women. Last, city car doesn’t mean that performances are sacrificed (for instance: Seat Ibiza 5SC, Mazda2). 

    MEN AND WOMEN’S FAVOURITE  VEHICLES MODELS 

    paris, automotive, salon, 2014

    YOUNG ADULTS DREAM OF LUXURY CARS   

    YOUNG ADULTS AND SENIORS’ FAVOURITE  VEHICLES MODELS 

    paris, salon, automotive, 2014

    METHODOLOGY 

    • Field’s support: Online Access Panel
    • Field’s period: From June 17th to July 1st, 2014
    • Interrogated target: national population amongst adult men and women from our Access Panel. The national representation is ensured on gender, age groups, PCS and geographical areas.
    • Sample’s size: 1.001 respondents
    • Studied models: 18 [4x4; break; cabriolet; convertible; camping car; familial cars/paces; pick-up; SUV; Sedan (Renault, Peugeot Nissan); executive car (Mercedes, BMW); full size SUV (Porsche, Ferrari, etc.); city car; grand tourer (GT, GTI); 1 seat car (ZOE for instance); 2 seats commercial car; vehicles with towed caravans; prestige car (Jaguar, Maserati, etc.); hybrid / electric car]. 

    ABOUT PROMISE CONSULTING 

    The Promise Group is dedicated to consulting and marketing surveys. It includes the following companies: Promise Consulting Inc., JPL Consulting and Panel On The Web. Promise provides consulting and surveys services with a strong added value.

    Based in Paris, New-York and Casablanca, the Group conducts surveys and consulting services all around the world. The Group is allegedly known for its expertise in the measure of brand equity.

    Promise has developed innovative methodologies and methods that have been awarded 7 times over the last 10 years by the profession, both in France and abroad. The Group is consulted by the most important brands in luxury, cosmetics and selective distribution, especially concerning their development abroad or on their national market. Besides, the Group has the OPQCM and Social Media certifications.

    Learn more about us

    Press relations - Wellcom

  • Imprimer

    Soldes et Luxe font-ils bon ménage ?

    soldes,luxe,paris,2014

     

     

    CLICK HERE TO READ IT IN ENGLISH

    Par Philippe JOURDAN, professeur, CEO Promise / Panel On The Web

    soldes, luxeLa période des soldes d'été va bientôt débuter. L'occasion pour les commerçants d'espérer compenser un début d'année bien morose. Les fabricants de prêt-à-porter de luxe n'échappent pas à la tentation de s'inscrire dans cette démarche. Pour autant, les soldes et le luxe semblent a priori ne pas faire bon ménage. Outre l'atteinte à l'image de la marque qui peut se cacher derrière un recours trop systématique à des prix soldés, plusieurs problématiques propres aux marques de luxe se posent. Nous en retiendrons trois pour faire simple.

    En premier lieu, les soldes sont destinées sur une période courte à écouler des produits de fin de saison. Il s'agit de déstocker pour faciliter la mise en place de la nouvelle collection et partant d'inscrire le prêt-à-porter dans un renouvellement constant des tendances. Or l'horizon marketing distingue traditionnellement trois cycles selon leur durée : la tendance qui s'inscrit sur un délai court, parfois éphémère et cherche à créer autour d'une personnalité, d'un événement, une appétence pour une coupe, un design, une allure, une couleur particulière dans l'univers de la mode vestimentaire. La mode qui s'inscrit sur des cycles plus longs et surtout mieux balisés puisque dictés par les rendez-vous incontournables des défilés. Et enfin, au-delà de la tendance et de la mode, le style (si cher à Coco Chanel) qui lui est intemporel, sans cesse revisité, mais par nature indémodable, puisque précisément se situant au-delà des modes. La vraie marque de luxe s'inscrit naturellement dans le style voire la mode, refusant de s'inscrire dans l'éphémère de la tendance. Les soldes devraient en toute logique lui être étrangères. Certes d'aucun diront que le prêt-à-porter de luxe s'inscrit dans un renouvellement des collections et partant des garde-robes..... mais la caractéristique d'une pièce de prêt-à-porter de luxe n'est-elle pas précisément d'être indémodable ? Et partant ne serait-il pas logique de penser qu'un vêtement intemporel, reflet d'un style, ne peut tout simplement pas être vendu en soldes par définition même. Ainsi dans le domaine des sacs, un Kelly ou un Birkin de la marque Hermès ne saurait être soldé... au contraire son prix élevé (et en hausse) est d'autant plus justifié qu'il s'inscrit dans le patrimoine et l'histoire de la marque. Certaines maisons l'ont bien compris qui restent hermétiques aux soldes pour cette raison précisément.

    En second lieu, les soldes posent le redoutable problème de la maîtrise des prix sur le marché mondial du luxe. Depuis quelques années déjà, les maisons de luxe cherchent à maîtriser leur prix de vente en proposant le même produit au même prix partout dans le monde. Une vraie difficulté si on prend en compte les différences de taux de change et de droits de douane en particulier qui peuvent justifier des écarts de prix conséquents. De tels écarts de prix sont difficilement justifiables lorsque la clientèle ciblée est formée pour une grande partie d'hommes et de femmes qui se déplacent, voyagent et partant fréquentent les boutiques des mêmes marques dans le monde entier. Force est de reconnaître que la situation est désormais mieux maîtrisée qu'elle ne le fût dans un passé récent lorsque les touristes japonais se précipitaient dans les magasins de maroquinerie de Louis Vuitton en France pour y faire l'achat de sacs en nombre, aussitôt "redistribués" au Japon !  Or les soldes pourraient s'opposer à cet effort d'harmonisation en recréant ce différentiel de prix sur des périodes certes limitées mais devenues des rendez-vous incontournables. Les Américains par exemple proposent dans l'univers du prêt-à-porter des rabais pouvant atteindre 50 ou 60%, là où traditionnellement les soldes privées en Europe pour la collection de l'année passée culminent à -30%. Se forment ainsi de véritables bulles "spéculatives" au sens premier du terme : une attente des soldes dans une partie du monde avec une possibilité de pré réservation "discrète" sur des pièces identifiés lors des défilés par des clientes privilégiées. De tels écarts de prix ne seraient pas bien graves, s'il ne s'agissait là que de flux marginaux. Ce n'est pas toujours le cas et bien des pièces sont ensuite remises en vente sur Ebay, confirmant le caractère spéculatif de la démarche d'achat.

     
    En troisième lieu, l'évolution du profil de la clientèle des marques de luxe n'est pas sans poser question sur l'intérêt même de recourir aux soldes. Les grands magasins parisiens sont à l'image d'une évolution profonde de la clientèle de bien des grandes marques. Le poids de la clientèle touristique et de passage s'est singulièrement accru au détriment de la clientèle nationale. Il n'est pas rare à certaines heures dans la journée de ne voir en boutique qu'une clientèle touristique et au sein de cette clientèle une forte proportion de visiteurs asiatiques. Or les tour opérateurs ont bien compris l'opportunité qu'ils pouvaient en retirer : ils proposent aujourd'hui dans leurs catalogues ou sur Internet une sélection des villes et des dates en fonction des périodes de soldes ! Il n'est pas certain que cette logique économique profite aux marques de luxe, qui peuvent à court terme voir s'accroître leur chiffre d'affaires mais à long terme s'éroder leur image et s'effriter la fidélité d'une clientèle nationale acquise à la marque parfois depuis plusieurs générations. En outre, n'y-a-t-il pas ici une perte d'opportunités à vendre en soldes à une clientèle de passage un vêtement de luxe qui, même proposé en plein tarif serait de toute façon acheté par certains (parce qu'ils en ont les moyens et qu'il n'est pas commercialisé chez eux) ou tout simplement parce qu'ils en ont envie... le shopping est aussi un plaisir du séjour touristique.
     
    Terminons sur ces mots de François Gaston de Lévis : "le passé est soldé, le présent vous échappe, songez à l'avenir" qui devraient tous, nous marketeurs, nous inspirer.